AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Mar 30 Déc - 16:25

Éclairée par la lumière de la pleine lune qui brillait, haute dans le ciel, je profitais de la pleine puissance que celle-ci me conférait et transombrait, disparaissant dans l'ombre d'un arbre pour réapparaître dans celle d'une maison, vingt mètres plus loin. Profitant de cette occasion bien trop rare, je me faufilais discrètement dans le quartier sud, puis, après avoir vérifié les alentours, apparut près de la muraille qui séparait le quartier des Chasseurs du reste de la ville et m'enveloppait d'ombres qui me rendrait invisible aux yeux des Mortels et de la plupart des Chasseurs, pourvu que ceux-ci n'ai pas un oeil trop exercé, ou une torche. Rapidement, j'etendis des voix se rapprocher, ainsi que, malheureusement, la lumière d'une torche. Soupirant à cause de l'occasion manquée, je transombrait une dernière fois pour me rendre dans un autre quartier.

Arrivée là-bas, je flânais un peu, mes cheveux noirs tombant en cascade sur mes épaules et mon oeil rouge caché par quelques mèches.


[ Voila j ai essayé de ne pas faire trop long. Je mettrais mon code HTML quand je serais sur mon ordi. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Mar 30 Déc - 18:08

La nuit étais tombée depuis longtemps. Pour l'une des rares fois je m'étais permit de m'aventurer en ville. Après une marche d'environ une heure je me suis assise pour me reposer. L'air était frai et mes cheveux rouges volaient au vent. Peu de temps après j'étais prête a reprendre ma promenade quand j'entendis des gens approcher. Je suis arrivé à garder mon calme puis les villageois sont parti en me prêtant aucune attention. Je m'ai donc décider qu'il vaudrais mieux que je rentre car il ce faisait tard et que j'étais très facile à attraper, si on me compare à d'autres volontés. Cependant j'étais prise par la curiosité et j'ai décider de suivre les villageois. Nous sommes arrivés à la barrière qui sépare le quartier des chasseurs et la ville. Je me suis perdu dans mes pensées, puis quand je suis revenu à la réalité, les hommes n'étaient plus là. Où étaient-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Sam 10 Jan - 18:27

Alors que je réapparaissais dans l'ombre d'un bâtiment, perdue dans mes pensées et quelque peu grisée par la puissance que me procurais la pleine lune, je faillis ne pas remarquer qu'une jeune femme aux cheveux rouges se promenait près du quartier des Chasseurs. Je transombrais une nouvelle fois afin d'avoir une meilleure vue sur elle. Sa démarche, bien que lente, me semblait un peu trop silencieuse et distraite pour être humaine. La combinaison des deux ne sciait pas aux mortels. Et elle dégageait cette odeur propre aux Volontés, que je percevais depuis que mes sens s'était exacerbées, il y avait quelques années déjà.

Mais que faisait une Volonté si près du quartier de nos ennemis, sans se méfier ni rien? Fronçant les sourcils, je décidais d'en avoir le cœur net. Ramenant mes cheveux, que j'avais tressé en une longue tresse noire qui m'arrivais jusqu'aux genoux derrière mon dos, je sortis de l'ombre pour m'approcher de la demoiselle à la chevelure flamboyante, essayant de faire un peu plus de bruit que d'habitude en marchant.


- Excusez-moi, mademoiselle. Il n'est pas très prudent de se promener par ici, vous savez? Le quartier des Chasseurs est interdit aux civils.

J'avais parlé d'un ton calme, et je pris soin de laisser mes deux yeux devenir rouge et s'illuminer pendant que je parlais afin qu'elle comprenne que j'étais aussi une Volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Sam 10 Jan - 20:45

Le quartier des chasseurs avait depuis toujours piqué ma curiosité mais je faisait attention pour ne pas mit approcher craignant d'être imprudente. Mais il était là devant moi, avec tout ses secrets que les chasseurs protègent, j'aurais été stupide de ne pas aller voir.J'approchais à pas feutrés scrutant les alentours. J'attendis du bruit, des pas pour être exacte. Quelqu'un venait vers moi, j'adoptais une position naturel, après tout, ça avait marcher tout à l'heure. C'était une jeune femme, une volonté en faite et elle ne le cachait pas du tout, au contraire. S'adressant a moi elle dit:
Excusez-moi mademoiselle. Il n'est pas très prudent de se promener par ici, vous savez? Le quartier est interdit au civils.
Je ne lui répondit pas tout de suite, elle avait raison, mais je voulais savoir ce que cachait cette muraille. Sans répondre, j'ai fais mine de partir. Adossée au mur d'une bâtisse, j'observais la mystérieuse volonté, attendant quelle parte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Sam 10 Jan - 22:01

Comme l'inconnue ne me répondit pas, se contentant de s'éloigner sans rien dire, j'eûs le loisirs de mieux la détailler. De taille plutôt moyenne, peut-être un peu plus petite que moi, de longs cheveux rouges, des yeux verts émeraudes et un arc ainsi qu'un carquois rempli de flèches.

Elle s'éloigna, mais après une dizaine de minutes, je sentais toujours son odeur, un mélange de plante nouvellement poussée et de citron, entre-coupée par le caractéristique parfum sucré des Volontés, à une courte distance. De A à B, le lien était facile à faire. Elle s'était probablement éloignée en attendant que je parte. De plus, comme les ombres règnaient un peu partout et étaient bien plus subtiles que les quelques lieux éclairés, elle avait dû trouver refuge dans l'une d'elle, hors, les Ombres n'avaient aucun secret pour leur maîtresse. Haussant les épaules, je fis demi-tour. Regardant droit devant moi, le dos et la tête haute, je laissais mes oreilles traîner. Au loin, j'entendais les discussions de quelques passants qui s'attardaient dans les rues, le miaulement de quelques chats de goutières et, vaguement, les voix distantes de quelques Chasseurs, cassés par le beton.

Je réprimais un frisson en plantant légèrement mes crocs dans ma lèvre inférieur. Chaque fois que l'Alice Démoniaque se manifestait, mes sens s'exacerbaient. Ainsi que cela... Chassant ces pensées agaçantes, je m'approchais d'une maison et entrait dans son ombre.

Transombrer était, somme toute, une expérience plutôt étrange. Le monde normal était un équilibre entre moi et ma chère contraire. Dans le monde des Ombres ne subsisttait aucune lumière. Sans vision nocturne, je m'y serais perdu à jamais. Sous l'utilisation de mon pouvoir, mon oeil noir vira au rouge et mes iris se mirent à briller. Il mondo delle ombre, comme je le surnommais, se résumais en un univers de noir et de gris. De simples nuances, sans couleurs, comme l'ombre du monde réelle. Les ombres de toutes les choses s'y trouvaient, mais il n'y avait rien, pas de sol, pas de ciel, seulement des ombres sans consistance reliées par un vide gris. Sans me laisser déconcentrer par les râles de quelques créatures monstrueuses et ombreuses, j'avançais vers l'ombre d'un mur près de laquelle je distinguais une silhouette et, sans réellement revenir dans la réalité, laissais les Ténèbres envoyer quelques mots.


« Si tu veux aller dans le quartier des Chasseurs, vas-y, obéis à ta curiosité... Inutile d'attendre mon départ, tu es libre d'ignorer mon avertissement, petite Volonté. »



Après m'être assuré que seul ma voix et, à la limite, l'éclat de mes pupilles écarlates serait perceptible de l'autre coté du voile, j'attendis que mon message se rende avant de refermer le passage et de me diriger vers une autre ombre pour retourner dans le vrai monde.


Atterissant derrière un muret, à l'intérieur du quartier des Chasseurs, je bondis sur un toît avec l'adresse d'un chat, puis sur un deuxième, me receptionnant à quatre pattes, toujours avec cette grâce féline caractéristique. Rapidement, je me relevais et m'approchais du bord du toit. Je m'assis sur mes talons et regardais la cour. Grisée par la pleine lune, j'avais envie d'un peu de danger, et aussi de voir ce que ferrais la petite Volonté. Je l'ignorais, mais si j'avais eu un miroir sous la main, j'aurais pu savoir que mes deux yeux étaient toujours rouges écarlates et légèrement lumineux.
!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Dim 11 Jan - 11:24

J'attendit pendant une dizaine de minutes, puis la mystérieuse volonté disparu de ma vue. Enfin la voie était libre, j'observais les alentours en silence, cherchant un stratagème pour passer la muraille. Puis le silence nocturne fut rompu par une voix.
Si tu veux aller dans le quartier des chasseurs, vas-y, obéis à ta curiosité...Inutile d'attendre mon départ, tu es libre d'ignorer mon avertissement, petite volonté. Je me retourna en m'attendant a voir la jeune femme, mais il n'y avait personne. Je pris une grande respiration et de ma voix timide je dis:
Il y a quelqu'un? Qui me parle? Aucune réponse. Peut être cherchait-elle a m'effrayer? Je sortis de ma cachette et avança la tête haute vers l'impressionnante muraille. Quelqu'un marchait dans ma direction, c'était un homme peut être un peu plus âgé que moi. Il me regardait d'un aire étrange et cela me rendais mal à l'aise. Et si c'était un chasseur? Je secoua la tête pour chasser cette pensée alarmante. Il était de taille moyenne, avait les cheveux blond et de grands yeux verts qu'il braquait sur moi. Il était vêtu d'une cape rouge et avait à la main une longue épée. Le jeune homme dit alors d'un ton calme:
Que vient tu faire ici, petite? Es-tu une chasseuse? Pourquoi tout le monde s'entêtait-il à me traiter comme une enfant en m'appelant petite? Ses questions m'effrayait  tout de même et je ne pouvais pas me permettre de répondre à la deuxième. Mon réflexe fut donc d'essayer de lui mentir: Je...Je me suis perdu. Il avait l'aire découragé devant mon manque d'originalité. Fronçant les sourcils et levant son épée vers moi il me dit: Tu es une volonté n'est-ce pas?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Dim 11 Jan - 17:13

En équilibre, assise sur mes talons au bord du temps, je scrutais la cour. Rapidement, mes iris écarlates se posèrent sur la jeune Volonté aperçue plus tôt. Celle-ci se faisait aborder par un homme. Taille moyenne, blond et vêtu d’une cape rouge, une épée à la main. Rien qu’en voyant sa démarche, je su qu’il était un Chasseur. Les rares civils qui entraient ici était intimidé et se déplaçait d’une manière hésitante. Cet homme, lui, marchait d’un pas détendu. Visiblement, il était chez lui. L’odeur de la Cendre de Phoenix que je sentais sur lui ne fit que confirmer mes soupçons. Je l’observais encore. Il tenait son arme d’une poigne souple ce qui m’apprit qu’il avait de l’expérience, de plus, sa position resta assez détendu, lorsqu’il déclara qu’elle son interlocutrice était une Volonté, contrairement aux nouveaux Chasseurs, qui étaient souvent nerveux lors de leurs premiers combats.

Quand à ma semblable, elle sentait la peur. Pendant une seconde, je fus tentée de rester là et de simplement observer ce qui allait arriver, mais je me ressaisies rapidement et bondit au sol, où j’atterris souplement et sans le moindre bruit. J’entraperçus mon reflet dans une flaque d’eau et remarquais mes yeux rouges et brillants. Je me concentrais une seconde et refoulais la vague de puissance dans un coin de mon esprit, jusqu’à ce que mes yeux retrouvent leurs couleurs noirs et rouges originels, puis, je rendis la cour plus sombre, jusqu’à ce que mes pupilles soient tellement dilatées, que le rouge de mon iris droit ne soit presque plus perceptible.

Je m’approchais ensuite de la jeune inconnue et du Chasseurs, d’une démarche qui n’avait rien à envier à ce dernier côté assurance, mais que je rendis assez bruyante pour être humaine. Dès que je fus certaine que l’homme m’avait remarqué, je laissais un masque de soulagement envahir mon visage.


« Oh, tu es là! Je t’ai cherchée partout, maman veut que tu rentres pour garder Jake, elle doit aller voir Lady Callie avec papa. »
Dis-je à l’intention de la demoiselle à la chevelure rouge. Je m’adressais ensuite au Chasseur, faisant mine d’ignorer son épée.


« Bonsoir, monsieur, j’espère que ma sœur ne vous a pas ennuyé? Elle est très timide et ne parle pas aux inconnus, toutefois, elle admire les Chasseurs depuis que l’un d’eux a sauver notre famille d’une Volonté. Vous êtes tous tellement courageux, moi, je n’aurais pas le cran d’affronter des monstres pareils. Je lui ai dit mille fois de ne pas venir ici, mais elle est très curieuse, je suppose qu’elle voulait seulement jeter un coup d’œil. »


Je laissais ensuite le compliment et la légère touche de manipulation faire son œuvre, un sourire confiant sur le visage et les yeux brillants de ce qu’on pouvait facilement prendre pour de l’admiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Lun 12 Jan - 18:01

Au bout d'un moment la mystérieuse volonté décida de venir m'aider. Elle s'approcha de nous en faisant des efforts pour ressembler à une humaine.
Oh, tu es là!Je t'ai chercher partout, maman veut que tu rentres pour garder Jack,elle doit aller voir Lady Callie avec papa. Le fait qu'elle se faisait passer pour ma sœur m'attrista énormément. Mes pensées se dirigèrent vers ma chère petite sœur Katia, celle que j'avais perdu quelque mois plus tôt. Pendant ce temps la jeune femme s'était adresser au chasseur, mais je ne les avais pas écoutée, j'étais trop bouleversée. puis sous leur regards étonnés je fondis en larmes. Katia, comme elle me manquait. Le jeune chasseur paru mal à l'aise pendant un instant puis s'adressant à la jeune femme il dit:
Je suis désolé mademoiselle, mais je crois que vous faites erreur. Cette jeune femme est une volonté, j'en ai la certitude. Faites moi confiance celle-ci ne m'échappera pas, j'appellerai du renfort si nécessaire. Il n'eu pas à le faire, mes pleures avaient alertés plusieurs chasseurs, qui étaient sorties armés jusqu'aux dents. L'un d'entre eux dit à ma semblable:
Éloignez-vous mademoiselle, elle est peut être dangereuse! Je me ressaisi, sécha mes larmes et me releva. Je ne pouvais pas laisser les 5 chasseurs qui me faisais face me tuer ou bien m'enfermer. Je devais me battre, pour ma contraire, pour ma sœur mais avant tout pour moi, qui méritais mieux que vivre une éternité en captivité. Je pris alors mon courage a deux main puis sortis mon poignard. Malheureusement, avant même que j'ai pu attaquer qui que se sois, on m'avais désarmée et immobilisée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Lun 12 Jan - 19:21

Je ne fis pas un geste en réaction au petit discours du Chasseur, ni quand les renforts arrivèrent, me contentant de fixer le sol avec un sourire. La seule chose que je n'avais pas prévu était que la petite inconnue éclate en sanglots peu après que j'ai sortis mon mensonge. La plupart des Volontés avaient perdu la leur, mais avait terminé leur deuil depuis longtemps. Quoi qu'il en soit, je poussais un soupire. Déjà, à la base, mon plan n'avait pas grand chance de marcher, mais il était plus simple. Fixant toujours le sol, je pris la parole d'une voix enfantine.


« Je crains de ne pas m'être trompée. Toutefois, il se trouve que je suis une vilaine, vilaine menteuse... Et accesoirement, je suis trèèèès dangereuse. Et je n'aime pas du tout les Chasseurs! »


Dis-je en relevant la tête, mes yeux de nouveaux rouges et brillants et en adressant un sourire qui dévoilaient mes crocs aux Chasseurs. Balayant du regard l'assemblée ainsi réunis, je décidais que faire dans impressionant pourrait s'avèrer utile, niveau réputation et je fis un bond en arrière, exécutant un salto arrière dans les airs pour retomber dans l'ombre d'un batiment. Alors que j'étais encore à deux mètres du sol, je transombrais et apparut dans le monde des ombres. Sans perdre de temps, je courus vers une ombre et réapparut derrière les Chasseurs. Claquant des doigts, je réduisis la lumière produite par la Lune et les étoiles, faisant règner une obscurité presque totale, dans laquelle mes yeux écarlates ressortais à la perfection. Je faillis ensuite transpercer le coeur des Chasseurs avec des pics d'ombres, mais j'y renonçais, préfèrant garder des témoins. Ça aurait pu nuire à la réputation des Volontés, si ça c'était rendu aux oreilles des civils, or, ce ne serait pas le cas, ils étaient trop soucieux d'affirmer leur force contre les Immortels. J'invoquais des tentacules de Ténèbres et les envoyaient entourer mes adversaires du moment, serpentant autour d'eux et les serrant jusqu'à s'évanouir. Pendant ce temps, j'invoquais une balle ombrageuse dans ma main et traçais sur le mur " Vous êtres très divertissants mes petits jouets favoris! Bisous, A. ".

Lorsque les Chasseurs eurent perdu confiance, je fis un mouvement des bras pour rappeller mes Ténèbres, de la frîme totale car je n'avais aucunement besoin de faire le moindre geste et me dirigeait vers la jeune inconnue.


« Alors, tu veux toujours jouer les touristes? »[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Mar 13 Jan - 17:20

La volonté adressa un sourire a nos ennemis, dévoilant ses...crocs. Elle balaya du regard les chasseurs, qui commençaient tous à paniquer. Tous? Enfin, pas le jeune chasseur blond à la cap rouge, lui la regardait d'un aire de défi. Elle fit un impressionnant salto arrière, puis disparu dans l'ombre d'un bâtiment. Après son départ, on m'obligea à me lever et à avancer vers le quartier qui avait tant Piqué m'a curiosité. Nous n'avions pas franchi une longue distance, quand la dangereuse volonté réapparu. Elle invoqua des tentacules de ténèbres qui entouraient nos ennemis. Bientôt, Ils furent tous sur le sol, évanouis. Tous ces indices m'amenèrent à la conclusion que celle qui se tenait devant moi était la volonté de la nuit. Je ramassais rapidement mes armes, éparpillés sur le sol, pendant qu'elle marchait vers moi. Alors, tu veux toujours jouer les touristes ? Je secouais vivement la tête pour dire non. Je me remise debout. Je tendis, ensuite une main tremblante vers la volonté et ajouta : Merci pour ton aide! Je m'appelle Zalaée Larochelle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Lun 19 Jan - 19:25

J'adressai un sourire à la jeune femme et tentais de rendre mes yeux normaux, mais rien à faire, la pleine lune continuait à les rendre rouges écarlates et brillants. Je redonnais leur pleine lumière à cette dernière ainsi qu'aux étoiles et serrait la main tendue, faisant mine de ne pas remarquer le tremblement de celle-ci.


« Alice Alhena SaDiablo »



Je fis craquer mes doigts ainsi que mon dos, en me penchant en arrière dans un angle improbable à moins d'être très souple, une Volonté, ou les deux. Je n'avais pas fait de salto depuis longtemps, mais je n'oublierais jamais comment faire. Les vieilles habitudes ont la vie dure. Surtout celles qui peuvent sauver la vie. Surtout celles que Zéro aimait.

Je balayais ensuite les environs du regard. Il n'y avait personne d'autre pour le moment, mais habituellement, les changements de gardes se faisait toutes les deux heures. Et à cette heure, des Chasseurs pouvaient encore rentrer ou simplement sortir pour prendre l'air.


« Bref, je crois qu'on ne devrait pas trop traîner. Qu'en penses-tu? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Mar 20 Jan - 7:32

Alice, de son prénom, me proposa de ne pas trop trainer. Je ne me le fit pas dire deux fois. Nous nous sommes donc éloignées du quartier des chasseurs, toutefois je fit attention de prendre mes distances.Il faut dire que cette volonté m'effrayait, bien sur je ne la connaissais pas beaucoup mais j'en avais entendu parler. Elle était réputée pour avoir mauvais caractère. Perdu dans mes pensées je ne m'aperçu pas q'on était suivi, en effet une silhouette féminine se promenait dans l'ombre. Je fut au courant de la présence de cette chasseuse seulement une fois que je reçu une flèche à la main gauche. La douleur m'arracha à mes pensées et dans la noirceur je vue alors que la silhouette ne me visait pas moi, mais Alice, ayant ratée sa cible, elle dirigea son arc vers celle-ci. C'était évident , elle était débutante au tir à l'arc. Je ne pouvais pas prendre mon arc étant donnée que j'étais blessée et je n'avais pas le temps de me soigner. Alice se doutait probablement déjà de la présence de notre ennemi mais ne voulant prendre aucun risque j'ai criée: Alice, Attention!!! Tout en pointant de ma main droite l'archer débutante, aussitôt la chasseuse prit la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Lun 26 Jan - 19:45

- Alice, Attention!

N'obéissant qu'à mon instinct, je bondis aussitôt sur un toit, utilisant l'ombre pour me rendre presque invisible, laissant tomber un juron italien à cause de mon manque de vigilance. Chaque fois que l'Alice Démoniaque prenait ma place, mes sens s'aiguisaient un peu plus, mais, depuis la dernière fois, c'était comme si un nouveau monde s'était ouvert à mes sens. Je m'étais laissée distraire et ne m'étais pas montrée assez vigilante. De plus, ces changements étaient très recents, c'est pourquoi je n'avais pas remarqué que l'odeur de la chasseuse était présente et non pas juste récente. Quand au sifflement de la flèche, il avait été tellement fort, comparé à avant, lorsque ce n'était qu'un sifflement à peine perceptible, que je ne l'avais reconnue qu'au moment où l'odeur du sang de la Volonté qui m'accompagnait m'avait fait tourner la tête.

J'examinais la situation. Zalaée était blessée & la Chasseuse était en train de prendre la suite. Quand à moi, le Sang me rendait dangereusement instable, mais, par chance, la pleine Lune me grisait de puissance & me permettait un meilleur contrôle. Je décidais, après avoir vérifiée que notre poursuivante était bel et bien partie, de la laisser fuir et de m'occuper de la blessée. Je bondis à ses côtés.


« Excuse-moi, j'ai manqué de vigilance. Est-ce que ça va? Je peux appeller une guérisseuse, si tu veux? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Sam 31 Jan - 11:21

Ma vision s'embrouilla lentement. Ensuite je devint si faible que je m'écroulais sur le sol. Malgré que je ne voyais pas Alice, je l'entendais qui s'adressait a moi. Mais je n'avais plus la force de lui répondre. J'étais sur le bord de m'évanouir. Je sentis une douleur plus intense qu'au par avant, le sang qui coulait de ma plaie et mon visage qui se mouillait de larmes. Puis la douleur s'estompa légèrement. Je ne voyais plus des images floues, seulement du noir. Je n'avais pas réaliser que je m'étais évanoui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Dim 1 Fév - 19:03

Vous savez, au cours de ma vie, j'ai eu l'occasion d'apprendre à faire beaucoup de choses. Et comme je n'en avais pas vraiment le droit de ma vie humaine et que je devais le faire en cachette, lorsque je suis devenue une Immortelle, je ne me suis pas ménagée. Maintenant, je sais jouer du violon, du piano et de la guitare, j'écris, je lis, je me défends très bien en math, je parle couramment l'Italien et la langue courante, je suis très bonne en gymnastique et en danse, je sais me battre comme personne, je fais de l'escalade et une demi-douzaine de sports bien trop dangereux, et j'en passe. Bref, j'ai appris pas mal de chose. Cependant, il y a une chose pour laquelle je n'ai vraiment aucun talent, ni aucune connaissance; tout ce qui concerne de près ou de loin la guérison, les soins ou les premiers secours. Quand à moi, la meilleure façon de guérir est de mourir. Tout simplement. Une simple petite mort physique et hop! Tout est bien qui finit bien. Sauf que, voilà, la plupart des gens ne sont pas vraiment pas d'accord avec ma logique.


C'est ce qui explique que, malgré plusieurs siècles d'existence, je reste paumée devant une fille qui s'évanouie. Je n'ai pas la moindre idée de ce que je suis supposée faire. Moi, je suis les Ténèbres, l'Ombre, la Nuit, le Sang, et tout ces trucs. Je suis supposée être la méchante de l'histoire. Et ce n'est pas pour rien. Je ne laisse pas les gens voir mes bons côtés pour la simple raison que je n'ai pas envie d'avoir à me montrer à les hauteurs des espérances de qui que ce soit. Sauf de Zéro. Je suis la méchante, une vraie garce folle, psychopathe et avide de sang. Vous voyez, vous, une psychopathe qui mets un pansement à quelqu'un? Ouais, c'est ça, moi non plus. Tout ces trucs de guérison, je les laisse volontiers à Aube, ma contraire et ma belle-soeur.


Soupirant, je jetais un coup d'œil à Zalaée, puis levais la tête vers le ciel étoilé. Levant une main je traçais quelques symboles invisibles dans l'air. Alors les étoiles, suivant ma Volontés formèrent d'autres signes, qui ne correspondaient à aucune constellation; rien de vraiment compliqué, simplement une tête de loup d'Italie, l'animal emblèmatique de mon pays d'origine...


( Photo de l'animal en question : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_animaux_nationaux#mediaviewer/File:Lupo_appenninico_3.jpg et maintenant, je fais intervenir Aube via le PNJ. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Dim 1 Fév - 19:40

Aube SaDiablo





Aujourd'hui avait été une journée plutôt tranquille. Les choses étant plutôt tranquilles ces derniers temps, l'infirmerie de la Résistance était désert et je n'avais aucune raison de rester poireauter là-bas. Alors, j'avais profité de cette occasion pour prendre une journée de congé, comme la majorité des autres guérisseuse. Évidement, j'aurais pu rester et travailler sur les plans ou les relations, mais je répétais toujours à Contraire de prendre quelques jours de congé, ce qu'elle refusais toujours. J'aurais été idiote de ne pas suivre mes propres conseils. Soupirant, allongée sur un rocher sur l'île d'Aqua, mes longs cheveux blancs formant un éventail autour de ma tête alors que je profitais du Soleil, je me dis que, décidément, cette fille était vraiment la personne la plus bornée que j'ai rencontrée de toute ma vie. Enfin... Disons qu'elle rivalisait avec mon petit frère, sans que l'un d'eux ne parvienne vraiment à surpasser l'autre.


Selon moi, Alice se tuait vraiment à la tâche. Toujours en train de manigancer quelque chose, d'examiner nos plans des différentes prisons des Chasseurs, de s'occuper de ses dossiers, de se battre, de s'entraîner, de piquer de l'argent quelque part ou de chercher de nouveaux alliés. Le genre de vie qui te laisse le moins de temps possible pour penser. Ceci, ajouter au manque de sommeil que je soupçonnais de cacher une peur des cauchemars que lui occasionnais son lien avec la Volonté de ceux-ci faisait qu'elle se retrouvait souvent épuisée. Rang Un, pas Rang Un, cela ne faisait pas d'elle quelqu'un d'insensible à la fatigue. Et promesse pas promesse, je restais convaincue que Zéro n'aurait pas voulu la voir s'épuiser comme ça. Ne manquait qu'à faire rentrer ça dans la tête de ma belle-soeur, ce qui était loin d'être gagné. Je soupirais. N'eût été la malédiction, je ne me serais pas fait tant de soucis. Cependant, je la voyais se fatiguer de plus en plus à force de lutter nuit et jour, et aussi sombrer de plus en plus...


Perdue dans mes pensées, je ne remarquais que la Nuit été levée que lorsque ma propre énergie revînt vers moi. Aussitôt, je me reprochais ma négligence. Trop orgueilleuse, Alice ne m'avait, évidemment, pas prévenue de l'heure et s'était contentée de combattre mon pouvoir à mon insu. Bien que je n'ai pas lutté, c'était quand même beaucoup plus difficile pour elle, sans compter que, comme je n'avais pas fais disparaître le Soleil lentement, comme d'habitude et qu'il avait plutôt été chassé par l'ombre, il n'y avait eu aucun crépuscule. Juste un passage du Jour à la Nuit en une poignée de seconde.


Je m'assis sur mon rocher et jetais un œil à la mer qui reflétait les étoiles. Étoiles qui dessinait l'image d'un Loup d'Italie... Je relevais la tête vers le ciel, alarmée. Notre signal. En une seconde, je fus debout. Moi aussi, j'avais fait une promesse à Zéro, assise devant sa tombe que ma contraire avait installée à coté du manoir. Je lui avais promis de toujours veiller sur sa fiancée. Je plongeais dans l'autre dimension et attrapais l'un de mes courant, avant de me concentrer sur mes pouvoirs. Alice et moi étions plutôt étranges, dans notre lien. Bien que Contraire, nos pouvoirs mutuels étaient constamment mélangés et un peu partagés. Les Ombres subsistaient même au cœur du Jour et la Lune ainsi que les étoiles irradiaient de Lumière même dans la Nuit la plus sombre. Alors, remontant ce lien particulier, je localisais l'endroit d'où mon influence s'était dissipée. Le quartier des Chasseurs. Que faisait donc Ali en pleins quartier de nos ennemis?


Sans me poser plus de question, je laissais mon courant m'emmener là-bas à toute vitesse. Arrivée à destination, j'aperçus ma nocturne opposée et croisais son regard rouge et brillant. Elle tournait en rond, l'air tourmentée. En m'apercevant, elle me dit simplement qu'elle était blessée, suivit d'un mouvement de tête désignant une jeune femme allongée au sol. J'eus un pincement au cœur en remarquant que ses crocs étaient plus apparents que normalement, puis me dirigeais vers la jeune femme. La malédiction faisait de plus en plus effet et cela m'inquiétais, mais pour l'heure, il y avait plus important à régler.


Je m'agenouillais à côté de la jeune inconnue. Le problème venait de sa main gauche, transpercée d'une flèche et d'où s'écoulais pas mal de sang. Voila qui expliquait les difficultés de contrôle d'Alice. Je fis appel à mes pouvoirs pour laisser une chaleur réconfortante envahir la blessée et, d'un geste aussi rapide qu'assuré, cassait la flèche en deux pour l'arracher. Je jetais un œil au projectile. Il  sentait un peu la Cendre, mais je doutais que la quantité soit plus élevée que ce que je pouvais neutraliser. J'approchais ma main de celle de la demoiselle et celle-ci s'illumina d'une lueur mordorée. Puis, je laissais ma conscience suivre ma Lumière jusque dans les veines de ma patiente et détruire le poison qui y circulais tout en accélérant la régénération naturelle des Volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Mer 4 Fév - 20:29

Une chaleur réconfortante m'envahi puis au bout d'un court moment j'ouvris les yeux. A mes côté une jeune femme inconnue était agenouillée et elle tenait ma main gauche. Juste devant elle au sol il y avait une flèche cassée en deux, celle-ci sentait la cendre de Pheonix. Mais je ne m'y attarda pas plus longtemps. Le souvenir de la dernière heure était floue. Je me souvenais d'avoir flâner proche du quartier des chasseurs et d'avoir failli m'y faire tuer. La volonté de la nuit m'avait aidée à échapper à ces tueurs. Tout ces détails étaient restés gravés dans ma mémoire. Mais le reste était vague. Je sorti de mes rêveries et d'un coup retira ma main de celle de l'inconnu, par simple reflex. Je jetais par la suite un regard inquiet vers Alice qui semblait éprouver de la difficulté a se contrôler. Je dirais même quelle donnait l'expression d'être sur le bord de la folie. Mes yeux se posèrent à nouveau sur la flèche. Elle était trempée de sang, de mon sang. J'ai été empoisonnée. Heureusement la cendre de Phoenix ne semblait pas être présente en assez grande quantité. J'eu le sentiment d'être en danger. Malgré la faiblesse que je ressentais a cet instant je me relevais sans difficulté. Puis déboussolée par mon précédant malaise je fuis vers le quartier des chasseurs pensant retourner chez moi. La noirceur de la nuit, déjà bien avancée était bien sur pour quelque chose dans ma confusion. Je ne pris pas le temps de savoir si les deux jeunes femmes me suivaient. Je freinais ma course uniquement une fois que je reconnu la voix des chasseurs qui étaient alertes et beaucoup plus nombreux que la dernière fois. Je me réprimandais mentalement de m'avoir une fois de plus conduit dans les problèmes quand le jeune homme à la cape rouge regarda dans ma direction imité par ses semblables. Ce chasseur avait donc eu le temps de se sortir de l'inconscience avant mon retour. Mais combien de temps ai-je été inconsciente?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Ven 6 Fév - 13:13

Pendant qu’Aube s’occupait de Zalaée, je tentais de me calmer. Tournant un peu en rond, je me dis que c’était une jolie nuit, quand même, en faisant abstraction de la blessure de la Rang Quatre. La pleine Lune brillait, irradiant de mon propre pouvoir et mes propres Ténèbres, ceux que je gardais pour moi et que je n’utilisais jamais parce que, plus qu’un pouvoir, c’était ma propre Nature, celle de la Nuit qui m’avait ramenée à la vie, réagissait en retour d’une énergie que je n’avais pas souvent, énergie qui, je dois l’avouer, était plutôt grisante. Alors, je laissais juste les Ténèbres chasser tout autre chose, jusqu’à ce que la malédiction retourne là où elle devrait toujours rester; dans un coin isolé de ma conscience.

C’est à peu près à ce moment-là que je remarquais que la blessée, qui ne l’était plus tant que ça, s’était barrée. En courant. Vers le quartier des Chasseurs. Irritée, je retiens un grognement. Pourquoi est-ce que tout le monde avait toujours cette réputation?! Ouais, d’accord, j’ai mauvaise réputation, oui, j’incarne les Ténèbres, oui, j’ai un œil, et peut-être même les deux vu l’énergie que je possédais ce soir, rouge, mais quand même! Ne venais-je pas juste de lui sauver la vie? Et d’appeler ma Contraire pour l’aider? C’est injuste. * Et depuis quand la vie est juste, Ali? *

Sans vérifier que ma belle-sœur me suivait, puisque de toute façon, j’étais certaine qu’elle le ferait, je m’élançais à la suite de l’autre en me disant que, décidément, elle était complètement dénuée de cette chose très pratique qu’on appelle l’instinct de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 24
Date d'inscription : 29/12/2014
avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Ven 6 Fév - 13:43

Aube SaDiablo


Sans que ce soit vraiment une surprise, je regardais la jeune femme partir après avoir jeté un œil à Alice. Je me relevais alors, laissant ma Lumière disparaître en fixant ma Contraire qui se dirigeait s’élançais déjà à sa suite. N’eût été de la direction prise par ma patiente improvisée, je lui aurais conseillé de la laissé partir. Je secouais la tête et lui emboitais le pas.


« Simpatia, sorellina.* »


Je suivis la Volonté de la Nuit, tentant d’imiter sa démarche féline et, surtout, silencieuse, sans y arriver aussi bien qu’elle. Quel dommage que les gens préfèrent attendre la Lumière pour voir. S’ils se donnaient la peine de mieux regarder l’Obscurité, ils se rendraient compte qu’elle cache beaucoup de choses qui mériteraient d’être vue. Toutefois, si on attend que j’éclaire la Nuit pour se donner la peine de l’observer, sa beauté aura déjà disparue.


Arrivées dans le Quartier des Chasseurs, je sus que nous avions bien fait de venir; Zalaée était entourée d’un nombre impressionnant de tueurs de Volontés. Je consultais ma Contraire du regard. Elle me fit un signe de la tête, l’air sincèrement blasée, puis disparue dans l’ombre du bâtiment pour réapparaître dans celle d’un muret, en face de moi. Alors j’appelais la Lumière tandis qu’Alice faisait appel à ses Ténèbres. Sans attaquer personne, nous laissâmes nous pouvoirs mutuelles nous illuminer, puis, je dis d’une voix forte.



« Je vous conseille de juste nous laisser partir avec cette jeune femme. »



* ( Sympathie, petite sœur. )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   Ven 6 Fév - 21:13

Quand les chasseurs aperçurent Alice la panique s'installa parmi eux. Le jeune homme a la cape rouge ,son épée trempée de cendre de Phoenix a la main approcha doucement fixant Alice d'un aire neutre. Il ne s'occupait ni de moi ni de celle qui j'en était presque sur était la volonté du jour. Tout les chasseurs regardaient leur semblable en silence quand l'un d'eux dit: Derek, qu'est-ce que tu fais? Revient, elles vont te tuer!Il se prénommait donc Derek ce jeune chasseur surdoué et un peu trop confiant? Celui-ci répondit d'un ton a peine assuré: Je n'en ai que pour un instant je veux simplement discuter avec cette volonté Et il ajouta a l'intention d'Alice: Je vais la laisser filer ta petite protégée. D'ailleurs je la trouve très inconsciente de venir par ici. Oui, elle peut partir, c'est toi que je veux capturer. Personne ne s'attendait a ce qu'il attaque Alice mais c'est pourtant se qu'il fit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Flânage ou, comme quoi, même quand on est recherchée et détestée par pleins de gens, on peur avoir envie de magasiner!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» comme quoi...une vie de voleur...c'est pas si cool...[pv]
» Comme quoi, les Corbeaux ne sont pas toujours des Volatils [ Corbeau & Zephy' ][FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Nyx :: Quartier Est-