AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Ven 10 Avr - 19:19

Pamela et Zalaée s’étaient approchés. Elle parlait, mais je ne les écoutais pas. Je regardais en face de moi. Douze seringues se tenaient là, mais elle n’était pas toute pareille. En effet, une ne semblait pas contenir un somnifère. Au lieu d’être blanchâtre, elle était plus rosée. Pourquoi était-elle différente? La voix de Zalaée me sortit de mes pensées.


<< Hors de question. Je préférais qu’il meure! >>



Elle parlait de qui là? Où allait-elle? Pamela posa son regard sur Rex. Je décidais donc de lui parler de ce que j’avais remarqué. Peut-être savait-elle ce que c’était…


<< Vois-tu la seringue au fond à droite? Elle n’est pas comme les autres. Elle contient une substance rosée. Sais-tu ce que c’est? >>



Malheureusement, Pamela n’en savait rien. Mon regard se posa par la suite sur Rex quand il ouvrit les yeux. Il épela mon nom et je souris. Il s’était rétablit assez vite. Il se leva difficilement, puis se frotta les yeux tout en s’éloignant de moi. Je lui demandais s’il allait bien. Il me réponda quelque chose d’étrange.


<< Ne t’approche pas de moi! >>


Je m’arrêtais surprise. Il n’était pas comme d’habitude, son visage impassible avait laissé place à la peur. Il avait peur de moi? Il tourna rapidement la tête vers Pamela comme s’il la voyait pour la première fois.


<< Non! Arrête! Ce n’est pas vrai! Pourquoi me fais-tu cela! Stop! Pourquoi ne m’acceptez-vous pas?! Pourquoi me traitez-vous comme cela?! Pourquoi? Non! Répond moi!!! >>



Pamela n’avait pas parlé depuis son réveil. Que ce passait-il? J’échangeais un regard d’inquiétude avec Pamela. Rex continuait à crier non comme un fou. Qu’avait-il dans la seringue? Un poison? Avait-il oublié qui nous étions? Était-il en plein délire? Je n’en savais rien et cela commençais à me torturer. Tout à coup, il tomba à genoux en se tenant la tête fortement. Il pleurait désormais. J’avais peur que ses pouvoirs se manifestent devant Pamela. Où était Zalaée? Elle seule pouvait le guérir… Je devais faire vite.


<< Pamela, il est dangereux et malade. Peux-tu retrouver Zalaée pour qu’elle le guérisse s’il te plait? >>


Je savais qu’en disant cela, je pleurais. Ce n’était pas de ma faute, Rex avait subi tant de chose c’est temps-ci. Le plus dur était de savoir que tout était de ma faute. Tout est toujours de ma faute…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 23 Avr - 17:43

*FLASHBACK : J’étais avec père, je m’entraînais pour la toute première fois. J’étais couvert de blessure, mon œil droit était enflé, j’avais toute la peau couverte d’égratignure et la jambe droite coincé dans un piège à ours. Je pleurais et je détestais cela, tous avaient raison je ne suis qu’un faible. Je devais rester solide et combattre cette peur. Je le savais. Ce n’est que mon père après tout, imagine un peu que je sois face au roi des dieux. Cette pensé me fit froid dans le dos.


<< Alors? Qu’attends-tu? Que ton ennemi te mette K.O? Arrête de pleurer fils. Sois fort! Ne baisse pas la tête comme cela. Regarde-moi dans les yeux… Maintenant je veux que tu me regarde comme si tu me détestais. Montre-moi ta rage! La rage te rendra plus fort! >>


J’essayais, mais j’en étais incapable. Comment regarder son père avec de la haine?*



Nora? J’appelais son nom. Étais-ce elle? Non! Père avait surement demandé à mère de l’aider durant mon entraînement. Je ne devais me laissé coincé si facilement. Je me reculais de cette illusion tout en essayant de la faire disparaître. Elle me parla, mais je ne compris rien.


<< Ne t’approche pas de moi! >>


Contrôle-toi! Je devais contrôler ma peur. Quelque chose apparu au côté de l’illusion, une jeune femme que je n’avais jusque-là jamais vue. Elle semblait diabolique, une aura étrange d’un brun sale l’entourait. C’était quoi cette histoire?


<< Non! Arrête! Ce n’est pas vrai! Pourquoi me fais-tu cela! Stop! Pourquoi ne m’acceptez-vous pas?! Pourquoi me traitez-vous comme cela?! Pourquoi? Non! Répond moi!!! >>



Elles se mirent à me lancer des balles noirs, celle-ci libéraient de la fumée en se déplaçant. Qu’est-ce… Ahhh! Je me mis à crier des ‘‘non’’. Je ne pouvais plus bouger, les balles me touchaient et me fessaient énormément souffrir. Je pouvais voir ma peau fondre lorsqu’elles me touchaient. J’allais bientôt devenir un liquide humain si cela continuait! Je tombais à genoux, la tête en feu et les jambes ramollis. Je reçu une balle dans mon cou, rapidement je mis à tenir ma tête pour qu’elle ne se sépare pas de mon corps. J’avais si peur. Mon cœur battait à deux milles à l’heure. Je sentis mon pouvoir commencer à se réveiller.


<< Pamela, il est dangereux et malade. Peux-tu retrouver Zalaée pour qu’elle le guérisse s’il te plait? >>


Nora? Sa voix étais-ce elle? Qui était Nora? Que ce passait-il? J’étais en train de perdre la tête ou quoi? Je me levais je ne sais trop comment et me mis à courir. Au diable être fort, je ne suis qu’un faible! Ce que j’avais pris pour des arbres au début était en faites des esclaves. Des esclaves comme dans l’ancien temps. Ceux-ci m’observaient et me jugeaient. Je me mis à pleurer encore plus fortement. Je trébuchais sur un pied et tomba sur le sol. Je me couchais sur le sol en position fœtal cachant ma tête. Je me mis à pleurer fortement. J’avais peur, j’étais triste et j’en avais assez! Tout à coup, quelqu’un me toucha l’épaule et commença à me parler tout en pleurant.


<< Rex. C’est moi Nora, je suis toute seule je te le promets. S’il te plait calme-toi, tout va bien. Je suis là, avec toi et je veux seulement t’aider. S’il te plait laisse-moi t’aider… >>


J’ouvris les yeux et l’observa. Tout semblait plus joyeux maintenant. Comment étais-ce possible? Je ne pleurais plus, mais la jeune femme semblait effrayée et elle pleurait. Pourquoi? Je ne sais trop pourquoi, mais cela me sembla naturel, je la pris donc dans mes bras. Grâce à ce geste d’affection, elle sembla se calmer. Nous restâmes un bon moment dans cette position, puis nous nous endormir au beau milieu de la forêt.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Ven 1 Mai - 17:51

En fuyant, je me suis ramassée seule, seule avec plein d’ennemis qui rôdaient certainement dans le coin, en attendant que la plus jeune et la plus faible de notre petit groupe s’éloigne, pour pouvoir la capturer. Cette pensée m’effrayait, mais je ne voulais pas revenir sur mes pas. Rex avait été méchant avec moi et Pamela commençait à tolérer et même à apprécier Rex et Nora. Avant j’étais la seule personne au monde qui comptait aux yeux de ma contraire mise à part elle-même bien sûr et je ne voulais pas que ça change. Je ne voulais pas voir Pamela s’inquiéter au sujet d’un garçon insignifiant qui me chantait des bêtises pour un oui ou pour un non. Pour me mettre en sécurité, j’ai décidée d’utiliser mes pouvoirs, plus profondément. Découvrir de quoi je suis capable. Je me suis donc agenouiller sur le sol terreux de la forêt et j’ai joint mes mains ensemble comme si je voulais faire pousser un arbre à petits fruits. Mais cette fois mon objectif était bien plus grand. Sous mes mains tremblantes de l’herbe à puces s’est tranquillement mise à pousser et à s’élever en une haute barrière qui protègerait mon futur abri. Tout de suite après je me suis déplacée au cendre de l’espace protégé par ma clôture et je me suis concentrée à nouveau pour faire pousser un arbre d’assez grande taille au tronc creux, mon abri. J’étais essouffler, mais fier de moi. J’aurais dû travailler pour découvrir mon pouvoir bien avant. Si je venais un jour à découvrir toute les possibilités que rendait possible mon pouvoir je deviendrais plus forte que je le suis aujourd’hui. Moi qui me croyais faible sans savoir ce que je peux faire. Le ciel commençait à s’assombrir, je me suis fait un petit feu pour me tenir chaud pendant que je mangeais et puis pour ne pas attirer l’attention je l’ai éteint. Ça avait été une dure journée, je n’ai donc pas pu rejoindre l’intérieur de mon abri végétal avant que le sommeil me gagne. Je me suis endormi sous le ciel étoilé prêt de la braise chaude du feu que j’avais éteint quelque seconde plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Ven 1 Mai - 18:36

Suite à la demande de Nora je me suis mise à la recherche de Zalaée. En chemin, je me suis interrogée sur la façon de demander à ma contraire de guérir Rex. J’avais beau connaitre Zala depuis longtemps, depuis que j’étais revenue suite à ma capture je la trouvais différente. Elle était moins timide que d’habitude et plus distante aussi. Soudain j’aperçu devant moi une barrière de buisson. Je m’en suis approchée et par la suite je l’ai traversée. Dès ce moment ma peau à commencer à me démanger, à un tel point que je ne prenais pas attention à Zalaée qui étais endormie à quelque mètre de moi. C’était elle qui avait fait cela? Pourquoi? Pour se protéger de moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 2 Mai - 15:44


Je me réveillais en premier, mes souvenirs me frappèrent de plein fouet. J’étais sous l’emprise d’une espèce d’hypnose! Comment étais-ce possible? Pourtant, je n’étais pas en colère, seulement triste. Je devais retrouver Zalaée et m’excuser. Je pris Nora dans mes bras et partit à la course vers l’âme de Zalaée. Je m’arrêtai devant une grande barrière de buisson. Zalaée était à l’intérieur, je pouvais le sentir. Je cachais Nora entre les arbres et déposa mon épée à ses côtés. Comme cela, elle comprendrait que je ne risquais rien. Personne ne peut la soulever et je peux l’appeler en cas de besoin, Nora le sait. Je sentis une âme familière entrée dans mon secteur. Je me dirigeais ensuite vers le fort d’épine et mis aventurais. Quand j’arriva au noyau, j’étais couvert d’égratignure. Zalaée se réveilla en m’entendant arriver. A peine avait-elle ouverte la bouche que je l’a coupa.



<< Non! S’il te plait ne dit rien. Écoute-moi avant… Je m’excuse, j’étais très anxieux et j’avais besoin de soulager ma colère. Je n’aurais jamais dû le faire sur toi. Je n’ai pas agis intelligemment et je m’en veux s’il te plait pardonne moi. >>



Je dis cela en gardant le visage impassible, mais ma voix était légèrement tremblante. Zalaée ne parlait pas. Elle avait baissé la tête. Tout à coup, je sentis une âme s’approcher du refuge. Je reconnaissais cette âme. Pamela m’écriais-je! Je savais qu’elle allait entrée d’une minute à l’autre et que je ne connaîtrais pas la réponse de Zalaée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 2 Mai - 15:47

*RÊVE : Vite je devais me cacher! J’escaladais un arbre à la hâte et mis cachais parmi ses feuilles. Il avait déjà fini de compter?! Rex avait compté trop vite! Rex ne parle pas beaucoup, mais son cerveau roule à cent mille à l’heure. Donc, monsieur impatience se tenait sous moi et s’était arrêter non loin de moi. Les battements de mon cœur augmentèrent. Tout à coup, il leva les yeux vers moi. Un petit cri aigu sortit de ma bouche. Je mis rapidement une main sur ma bouche et ferma mes yeux. Stupide! Maintenant, il allait savoir qu’il avait raison, que j’étais là. Lorsque je rouvris les yeux, il avait disparu. Où était-il?


<< Ici. >>


Je sursautais et faillis tomber de l’arbre. Rex me rattrapa par la main en s’excusant. Il n’avait pourtant pas crié et il ne m’avait pas touché, j’avais juste été surprise. Comment était-il monté si rapidement? Cela m’avait pris un bon cinq minutes et lui… Quelques secondes… Je descendais de l’arbre et me mis à compter jusqu’à cinquante. Cette fois-ci, j’allais compter aussi vite que lui. Il allait voir ce que ça fessait! *



Lorsque je me réveillai, j’étais seule et j’avais été déplacé. Que c’était-il passé? Rex avait laissé son épée à mes côtés, il ne devait donc pas en avoir besoin. Savoir qu’il allait bien me réconforta. Je sortis de la cachette sans l’épée. Pas la peine d’essayer de la trainer, je ne serais même pas capable de la faire bouger d’un yoctomètre. J’aperçu un espèce d’amas végétaux un peu plus loin. Sa hauteur était incroyable. C’était l’œuvre d’une volonté, Zalaée devinais-je. Je m’avançais vers l’imposant arbuste en espérant y retrouver mes amis. En arrivant devant, je m’aperçus assez vite qu’il ne semblait pas y avoir d’entrée et que je ne pouvais pas le traversé sans me blesser. Je me transformais donc en brume et traversa les branches. Lorsque je me retransformais en humaine, Pamela, Zalaée et Rex se tenaient devant moi.


<< Bonjour tout le monde! J’ai manqué quelque chose? Au juste cool cet abri Zalaée. Pourquoi n’as-tu jamais utilisé des pouvoirs aussi grandioses devant nos ennemis? Euh… Qu’est-ce qui se passe ici? >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 7 Mai - 20:05

Quelqu’un avait passé ma clôture d’herbe à puce. Qui est-ce? Un ennemi? Je ne voyais pas très bien dans le noir, par contre j’entendais quelqu’un, cette personne me parlait. Je le reconnue dès le premiers mot qui sorti de sa bouche.

<< Non! S’il te plait ne dit rien. Écoute-moi avant… Je m’excuse, j’étais très anxieux et j’avais besoin de soulager ma colère. Je n’aurais jamais dû le faire sur toi. Je n’ai pas agis intelligemment et je m’en veux s’il te plait pardonne moi. >>


Plus Rex parlais plus sa voix tremblait et plus je me sentais mal à l’aise. Je ne savais pas quoi répondre, j’avais envie de lui pardonner, mais je ne voulais pas passer pour la fille qui fait des histoires avec rien et qui pardonne facilement. Rex cria le prénom de ma contraire et j’ai relevé la tête. J’aurais dus réagir plus rapidement, Pamela à traverser l’herbe à puce, faisant la même erreur que Rex. Bientôt ils se gratteraient tous les deux. Nora vint nous rejoindre, mais elle, elle utilisa son pouvoir pour traverser ma clôture.

<< Bonjour tout le monde! J’ai manqué quelque chose? Au juste cool cet abri Zalaée. Pourquoi n’as-tu jamais utilisé des pouvoirs aussi grandioses devant nos ennemis? Euh… Qu’est-ce qui se passe ici? >>


Grandiose! Sérieusement? Cette abri était tous sauf grandiose, mais j’ai tout de même réfléchis à la question de Nora. Pourquoi est-ce que je n’ai jamais utilisée plus profondément mes pouvoirs contre mes ennemis? Peut-être parce que je ne me fais pas confiance et que j’ai toujours pu compter sur mes amis? Je ne voulais pas lui dire cela comme ça, j’ai donc haussée les épaules en attendant de trouver une meilleure réponse. Quand je me suis aperçu que Rex se grattait aussi, j’ai su quoi répondre. Mon index pointé sur le jeune homme j’ai dit :

C’est pour ça que je n’utilise pas beaucoup mes pouvoirs. Je suis faible, mais en plus je suis maladroite et stupide. J’ai fait une clôture d’herbe à puce pour me protéger de mes ennemis et se sont mes amis qui la traverse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 10 Mai - 10:45

Zalaée n’était pas seule, Rex était avec elle. Il avait passé la barrière lui aussi, mais curieusement le jeune homme ne se grattait pas encore. Comment était-ce possible moi j’avais l’impression que ma peau était en feu et lui, il restait immobile le visage impassible. D’une seconde à l’autre Nora apparue devant nous comme si elle venait de se téléporter. Elle nous a saluées puis elle a ajoutée :

<< J’ai manqué quelque chose? Au juste cool cet abri Zalaée. Pourquoi n’as-tu jamais utilisé des pouvoirs aussi grandioses devant nos ennemis? Euh… Qu’est-ce qui se passe ici? >>

Trop occupé à essayer d’arrêter cette fichu démangeaison j’ai laissé ma contraire répondre. Après tout qui de mieux qu’elle pour nous expliquer pourquoi il y a un buisson d’herbe à puce. Elle a haussé les épaules puis en voyant que Rex aussi se grattait elle a dit à Nora en pointant le jeune homme du doigt :

C’est pour ça que je n’utilise pas beaucoup mes pouvoirs. Je suis faible, mais en plus je suis maladroite et stupide. J’ai fait une clôture d’herbe à puce pour me protéger de mes ennemis et se sont mes amis qui la traverse.

J’avoue que je ne me sentais pas très maligne. Étant seule dans la forêt, Zalaée devait se protéger. C’était à moi de faire attention. J’ai poussé un léger soupir et j’ai dit à Zalaée :

Ce n’est pas ta faute. C’est Rex et moi qui devaient se méfier. Tu as bien fait de te protéger. Mais, maintenant… peux-tu me dire s’il te plait comment faire cesser les démangeaisons?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 13 Mai - 18:08

Comme j’avais deviné, je ne connus pas la réponse de Zalaée. Pamela arriva, puis Nora. De plus, mes bras commencèrent à me piquer. Que ce passait-il?


<< J’ai manqué quelque chose? Au juste cool cet abri Zalaée. Pourquoi n’as-tu jamais utilisé des pouvoirs aussi grandioses devant nos ennemis? Euh… Qu’est-ce qui se passe ici? >>



Je pensais premièrement que Pamela m’avait empoisonné pour venger Zalaée, mais mes soupçons s’arrêtèrent en la voyant se gratter. Pour ma part, j’essayais le plus possible de ne pas me gratter. Il ne faut jamais montrer notre faiblesse. Après quelques minutes, je décidais de me gratter discrètement le bras. Je ne fus pas assez discret puisque Zalaée le remarqua.


<< C’est pour ça que je n’utilise pas beaucoup mes pouvoirs. Je suis faible, mais en plus je suis maladroite et stupide. J’ai fait une clôture d’herbe à puce pour me protéger de mes ennemis et se sont mes amis qui la traverse. >>


C’était donc ça… J’eus envie de lui expliquer que nous n’avions pas fait attention, que l’on n’était pas habitué de voir ses pouvoirs, mais Pamela fût plus rapide que moi.


<< Ce n’est pas ta faute. C’est Rex et moi qui devions se méfier. Tu as bien fait de te protéger. Mais, maintenant… peux-tu me dire s’il te plait comment faire cesser les démangeaisons? >>



Nora allait parler, mais un tremblement de terre lui en y empêcha. Que ce passait-il encore? Nora nous expliqua qu’elle allait aller voir. Elle monta sous forme de brume dans le ciel et revena. Je lui demandais ce qu’elle avait vu, mais elle semblait sous le choc. Je ne la poussais pas à parler. Je m’excusais à Zalaée, puis appela mentalement mon épée. Elle fendit la plante facilement et vint jusqu’à ma main. Je commençai à créer un chemin parmi les arbres en découpant les branches.


<< Ne les abaisse pas d’un coup Zalaée sinon ils vont connaitre notre position. Je vais voir ce que je peux faire attendez moi ici. >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 13 Mai - 19:09

Un énorme séisme se fit ressentir, que ce passait-il? Tous semblaient surpris. Je me transformais en brume et monta dans le ciel. C’est là que je vue cette chose. On aurait dit un dinosaure bleu foncé, en marchant, il provoquait des tremblements de terres. Étais-je en train de rêver? Étais-ce un tyrannosaure? Comment pouvait-il se retrouvé là? Les dinosaures étaient supposément tous morts. Non? Je redescendis à la vitesse maximale. En atterrissant au sol, Rex me demanda ce que j’avais vu, mais j’étais incapable de parler. J’entendis la voix de Rex, elle semblait lointaine. Rex appela son épée et commença à ouvrir un passage entre les branches.


<< Ne les abaisse pas d’un coup Zalaée sinon ils vont connaitre notre position. Je vais voir ce que je peux faire attendez moi ici. >>



Non! Il ne va pas affronter cette chose! Rex se détourna et se remit à créer un chemin. Je l’attrapais par derrière à la taille. Il s’arrêta et sans me regarder, il abaissa son épée comme surpris. Qu’étais-ce en train de faire? Nous restâmes ainsi sans bouger, mon visage enfouit dans son dos. Il sentait bon. Je n’attendais plus les bruits extérieurs. J’étais comme dans un autre monde, une nouvelle dimension, notre dimension, à moi et Rex. Tout à coup, un grondement énorme ce fit entendre. Levant les yeux, j’aperçus ‘‘le’’ monstre. Heureusement, il n’avait pas d’ailes, mais je serais surement inconsciente à ce moment si Rex n’avait pas été là. Il nous demanda de rester derrière lui. J’eus soudainement une idée, je demandais à Zalaée de ligoter les jambes du Tyrannosaure avec des lianes très solide. Je remarquais que Rex avait accroché au mot Tyrannosaure. Pourquoi? Je lui demanderai plus tard me dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 14 Mai - 21:42

Nora eu une idée. Elle me dit de ligoter les jambes du Tyrannosaure avec des lianes très solides. Je secouais la tête.

Non, j’ai une idée. Faites-moi confiance.

Je leur demandais de se fier à moi alors que la confiance me manquait. Je savais que mon idée était risquée, mais elle avait plus de chance de marcher. C’était vraiment le temps que je me défendre. Mon pouvoir est puissant, plusieurs voudrait savoir le maitriser et moi je ne l’utilisais que partiellement. Plus maintenant! J’ai commencée à courir vers le monstre. Ma contraire m’a plaqué au sol sans utiliser toute sa force. Elle me tourna sur le dos pour que je voie son visage. Elle était inquiète.

T’es folle! Tu vas te faire tuer!


Je me suis mise à me débattre comme si ma vie en dépendait. En fait s’était à peu près le cas.

Lâche-moi! Lâche-moi!


Rien à faire sa prise était solide, trop solide. Soudain j’ai eu une idée.

Excuse-moi Pam!

Elle afficha un aire surprit, alors que des lianes se prolongèrent pour l’attraper et la plaquèrent solidement au sol. Sous le choc Pamela perdu conscience. Je m’en voulais et j’ai eu du mal à ne pas me précipiter sur elle en pleurant, mais je n’ai pas déviée ma trajectoire. Le tyrannosaure et moi on se rapprochait à une vitesse impressionnante. Quand je me suis retrouvée à moins de trois mètres je me suis jetée au sol, j’ai pris une poigné de terre dans ma main et l’ai lancé dans la gueule ouverte du monstre. À la seconde ou la terre entra dans l’immense bouche j’ai fait pousser un grand arbre, tuant du coup mon ennemi. En regardant le monstre tomber, sans vie, j’ai été prise de remord et me suis mise à sangloter en chuchotant pour moi-même :

Je suis violente! Un danger! Mais qu’est-ce qui m’a prit?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Ven 15 Mai - 10:30

Non, j’ai une idée. Faites-moi confiance.

J’ai eu un flash. Elle voulait confronter le dinosaure pour se prouver qu’elle n’était pas faible. Je devais l’arrêter. Je l’ai donc doucement envoyée par terre.

T’es folle! Tu vas te faire tuer!


Elle s’est mise à se débattre, mais je parvenais encore à la maintenir au sol sans trop de difficulté.

Excuse-moi Pam!

Je fus surprise de cette phrase. Pourquoi s’excusait-elle? Soudain des lianes s’enroulèrent autour de moi et me projetèrent rapidement au sol.

*Rêve : Autour de moi tout étaient floues, mais je marchais en me guidant avec la douce musique qui me parvenait. Cette musique je la connaissais sur le bout de mes doigts. Petite je l’avais entendu si souvent et elle représentait tant de beaux souvenirs pour moi. Par exemple, lors de mon premier bal cette mélodie avait été jouée pendant presque toute la soirée. Soudain, la musique arrêta brusquement. Tout devint noir pendant un instant et des brides de discutions me parvint. Je pouvais reconnaitre la voix de ma mère, celle de mon père, mais ce qui me paraissait surprenant c’est que j’entendais une voix qui ressemblait à la mienne. Par contre celle-ci était plus jeune, comme si elle m’avait appartenu dans mon enfance. D’un coup la musique reprit plus rapide et plus forte que jamais. Elle était intolérable.*


Je me suis réveillée en position assise, les mains sur la tête. Nora et Rex étaient proches de moi. Zalaée, elle, était en pleur, près du monstre. Celui-ci ne pouvait pas lui faire de mal, juste en regardant sa gueule en sang j’ai compris qu’il était mort. Je me sentais si perdu que pendant un instant je me suis demandé si je rêvais encore. J’ai regardé Rex et lui ai dit :

Qu’est-ce qui s’est passée? Zalaée, elle va bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 16 Mai - 17:18

Nora me surpris en me serrant la taille. Je pouvais sentir son petit corps tremblant de peur. De quoi avait-elle peur? J’étais paralysé entre l’envie de me retourner et de la prendre dans mes bras pour l’embrasser et celle d’aller affronter ce monstre avant qu’il lui fasse du mal. Pourquoi fessait-elle cela? Soudainement, un grondement énorme se fit entendre. Devant nous, ce tenait un énorme monstre.


Je fis reculer Nora et lui demanda de rester à l’abri derrière moi. Je savais à ce moment que je donnerais tout, même ma vie pour la sauver. J’entendis Nora parler à Zalaée, mais je n’étais pas concentré sur leur discussion. J’avais déjà vue ce monstre. C’est à ce moment que j’entendis Nora le traité de Tyrannosaure. Je serais les poings quand j’entendis cela, oui c’était un tyrannosaure, mais c’était plus que cela. On ne m’avait pas donné le même nom que ce monstre pour rien, cette créature est une hydre-tyrannosaure… Une seule personne était capable de la vaincre.


J’allais le dire à mes amis lorsque je vis Zalaée partir à la course. Puis tout alla très vite. Pamela plaqua sa contraire au sol. Que ce passait-il? Je ne savais pas comment réagir. Nora commença à s’avancer vers le combat, mais je la ramenais derrière moi. Elle ne devait pas se mettre en danger parce que nos amies se chicanaient. Quel idée de se chicaner devant un monstre?


<< T’es folle! Tu vas te faire tuer! >>


<< Excuse-moi Pam! >>



J’aperçus des lianes prendre formes autour de Pamela. Je n’attendis pas une seconde, je pris Nora dans mes bras et d’un saut l’amena plus loin. Pamela fut projetée par les lianes sur le sol un peu plus loin que Zalaée. Si Nora et moi étions restés là, nous aurions été blessés aussi. Qu’arrivait-il à Zalaée? Avait-elle attrapé quelque chose. Nora me demanda si Pamela allait bien puisque celle-ci ne bougeait plus. Je lui chuchotais donc :


<< Je sens son âme, elle est vivante, mais faible. Celle de Zalaée est perturbée, mais elle semble intacte. >>


<< Zalaée a donc décidé elle-même de blesser sa contraire? C’est impossible voyons… >>



Je ne répondis pas à cela, Nora avait raison, c’est impossible. On ne change pas autant en quelque secondes… Est-ce que Zalaée avait dit tout ailleurs était vrai? Était-elle incapable de contrôler sa puissance? J’observais le monstre d’une minute à l’autre, il allait dévorer Zalaée, j’avais un choix à faire; aller aider Zalaée, mais risquer de me faire attaquer comme Pamela ou protéger Nora et Pamela. Je choisi l’option deux.


Zalaée sembla trébuché sur le sol, elle lança de la terre dans la gueule du dinosaure. Un arbre se mit soudainement à pousser dans sa bouche, il atteignit le cerveau et l’animal tomba sur le sol. On aurait pu croire qu’il était mort à ce moment-là… C’est à ce moment que Zalaée se mise à pleurer et que Pamela se réveilla.


<< Je suis violente! Un danger! Mais qu’est-ce qui m’a pris? >>


<< Qu’est-ce qui s’est passée? Zalaée, elle va bien? >>


<< Ne t’inquiète pas Zalaée, tu ne l’as pas tué, mais tu as blessé ta contraire qui comme tu peux le voir s’inquiète pour toi. >>


<< De quoi parles-tu Rex? Comment ne peut-il pas être mort? >>


<< C’est un hydre-tyrannosaure, c’est la première tête celle qui prend le plus de temps à se diviser, par la suite ce sera à la vitesse éclair. Il n’y a aucun moyen de le détruire sauf de tuer celui qui l’a invoqué. >>


<< Attend une hydre! Ça veut dire… Oh mon dieu! >>



Je souris devant cette expression, mais Nora était blême de peur. Par la suite, elle me demanda si j’avais une idée de où il se trouvait. Je savais très bien où il se trouvait, mais je ne savais pas comment l’expliquer sans dévoiler mon pouvoir. De plus, ce serait compliqué d’aller le chercher. Je lui répondis donc que non. Par la suite, tout ce passa pour la deuxième fois de la journée très vite. Nora attrapa la main de Zalaée, l’amena vers Pamela où elle attrapa une deuxième main. Je m’approchais d’elle en lui demandant ce qu’elle fessait. Elle me toucha avec la jambe avant de nous dire de ne surtout pas la lâcher. Nous fument soudainement tous les quatre sous forme de brume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 16 Mai - 17:19

La peur m’attaqua de plein fouet, je touchais rapidement chacun de mes amis et les transformaient en brume. C’était mon devoir de les mettre en sécurité. A peine avais-je commencé à monter dans le ciel que j’entendis un rugissement. Regardant au-dessus de ce qui aurait été mon épaule, je vis le monstre s’éparer sa tête en deux. Du sang giclait de partout, sa peau se déchirait avec une étrange faciliter pour une membrane de lézard. Cela devait faire extrêmement mal, il possédait maintenant deux tête, deux cous, un corps… Cette créature… Une hydre.


Je filais à la vitesse surhumaine, dans le sens du vent. Je ne savais pas exactement où je me dirigeais, mais je n’avais qu’une idée; sauvez mes proches. La nuit tomba rapidement, peut-être était-ce l’effet de l’anxiété. Je commençais à sentir mes passagers se déplacer. S’ils continuaient, ils risqueraient de se séparer de moi et cela deviendrait ennuyant. Imaginez de la brume se dispersé et se séparer un peu partout. Je décidais donc de nous poser chez Zalaée, sa maison n’était qu’a quelques minutes d’ici.


Je nous retransformais et c’est là que je compris pourquoi ils avaient commencé à bouger drôlement. Zalaée et Rex s’étaient endormis. Avec l’aide de Pamela, nous amenâmes les assoupis dans une chambre pour qu’ils dorment. Puisqu’il n’y avait que deux chambres, je m’entendis avec Pamela pour qu’elle partage la sienne avec Zalaée et la mienne avec Rex. Par la suite, nous nous rendîmes à la salle à manger et je commençais à faire des sandwichs.

<< Nous allons avoir besoin de repas pour la suite, je vais faire des sandwichs. Tu sais Pamela, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour parler ce temps-ci. Toi et Zalaée, vous êtes maintenant de réelles amies pour moi. Je ne voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose un jour. Si cela ne te dérange pas, j’aimerais savoir si Zalaée a déjà réagit d’une telle manière avec toi. Je pourrais peut-être l’aider aussi… >>

J’écoutais la réponse à Pamela, tout en finissant ma tâche. Après avoir fait neuf repas, je les rangeais dans un vieux sac à dos trouver au sol et le mit sur mon dos. Je souhaitais bonne nuit à Pamela et me dirigeais avec le sac dans ma chambre. Rex y dormait encore, le pauvre il n’avait pas beaucoup dormi ce temps-ci. Il semblait faire un cauchemar, il n’arrêtait pas de bouger et il avait un regard étrange. J’aimerais tant comprendre ce qui le tracasse tant, à quoi ressemblait son ancienne vie… Mais, il ne semble pas encore prêt.

Je me couchais donc à ses côtés sur ce lit une place espérant ne pas y tomber. À peine avais-je touché Rex qu’il arrêta de bouger. L’avais-je réveillé? Pourtant, il semblait maintenant détendu comme s’il se serait calmé par ma simple présence. Étais-ce possible? Je fini par m’endormir le sourire aux lèvres, je savais que j’allais faire un beau rêve…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 23 Mai - 10:24



<< Qu’est-ce qui s’est passée? Zalaée, elle va bien? >>

Pamela s’était réveillée. Elle ne semblait pas se souvenir de ce que j’avais fait, de ce que je lui avais fait. Cela me soulagea, parce que bien que Pam m’apprécie, elle est très rancunière et mon action aurait très bien pu briser notre amitié. Toute mon inquiétude revint par contre lorsque Rex s’adressa à moi.


<< Ne t’inquiète pas Zalaée, tu ne l’as pas tué, mais tu as blessé ta contraire qui comme tu peux le voir s’inquiète pour toi. >>

Je ne comprenais pas pourquoi Rex disait que je n’avais pas tuée le monstre, mais je comprenais ce que ma contraire ressentais à ce moment-là, un mélange de déception et de colère se lisait dans son regard. J’ai cessée de regarder ma contraire et j’ai aperçu Nora qui s’approchait de moi. Elle me prit la main et m’approcha de Pamela qui ne broncha pas. Quand Rex fut venu, nous rejoindre, la volonté de la brume le toucha de son pied et nous conseilla de ne pas la lâcher. Une fois sous forme de brume, nous n’avions que commencés à monter, quand un puissant rugissement se fit entendre. S’était le monstre cela ne me faisait aucun doute. J’ai chassée l’image du reptile qui me venait en tête. Pourquoi ce monstre en avait-il après nous? Pourquoi était-il là, quelque mètre en-dessous de nous? Je me suis changée les idées, du moins j’ai essayée et tranquillement je me suis laisser emporter par un sommeil réparateur et profond.

Rêve* : J’étais assise près d’une impressionnante pile de livres qui devait être composées d’environ 48 romans. Tous des lectures que je projetais de feuilleter tranquillement dans cette pièce ou le temps étaient chose du passé. J’étais seule, mais je n’en avais pas l’impression. Les héros de mes histoires favorites avaient le pouvoir de me divertir comme s’ils étaient à mes côtés. Il y avait la aucune chose anormal ni même magique. Les grands livres qui se succédaient dans mes mains m’hypnotisaient presque. J’étais en transe, captivée par ces mots noir sur ces pages blanches. Quand j’eu finis le volumineux livre à la couverture poussiéreuse intitulé Roméo et Juliette, je suis passée au suivant. Étrangement ce livre mauve n’avait aucun titre et aucune décoration. En retournant dans mes mains cet étrange roman un crayon en tomba et puis je me rendis compte que sur la quatrième de couverture aucun résumé n’était écrit. Rien, une couverture mauve uni sans le moindre mot. Curieuse, j’ai ouvert le livre à la première page. Mes yeux vert émeraude parcoururent rapidement ces quelques mots : C’est à vous d’imaginer. J’ai froncée les sourcils un peu déçue. Puisque je ne souhaitais pas écrire, mais plutôt lire, j’ai refermé le roman. En levant les yeux, après avoir posé cet ennuyeux bouquin je me suis rendu compte que plus un livre ne se trouvait dans cette pièce. Il ne restait plus que le livre sans histoire. En soupirant j’ai saisi le crayon et me suis mise à écrire. Pendant des heures j’ai inventée mon histoire et quand enfin j’eu terminé je me suis sentis aspirée par le livre. Autour de moi mes personnages prenaient vie les un après les autres. Mon histoire se déroulait sous mes yeux.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 31 Mai - 12:43

Nora nous à poser chez ma contraire. Rex et Zalaée dormaient profondément et pour ne pas les réveiller nous les avons doucement déplacés dans une chambre. J’ai acceptée de partager ma chambre avec Zalaée pour que Nora puis dormir dans celle de Rex. Moi et la volonté de la brume nous nous sommes rendues à la cuisine. Nora s’est mise à préparer des sandwichs en disant :

<< Nous allons avoir besoin de repas pour la suite, je vais faire des sandwichs. Tu sais Pamela, nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour parler ce temps-ci. Toi et Zalaée, vous êtes maintenant de réelles amies pour moi. Je ne voudrais pas qu’il vous arrive quelque chose un jour. Si cela ne te dérange pas, j’aimerais savoir si Zalaée a déjà réagit d’une telle manière avec toi. Je pourrais peut-être l’aider aussi… >>

Cela me faisait plaisir que Nora me dise que j’étais devenue une réelle amie pour elle. Parce que pour moi Nora était aussi une amie. J’ai répondu à sa question en lien avec ma contraire :

Tu sais Nora, ma contraire est très émotive. Zalaée a surement voulu prouver qu’elle n’était pas faible. Depuis que je la connais elle ne cesse de se croire fragile et ça la dérange énormément. Je ne pense pas que tu peux l’aider.

Après avoir fait neuf repas, Nora les rangea dans un vieux sac à dos trouvé au sol et le mit sur son dos. Elle me souhaita bonne nuit et se dirigeait avec le sac dans sa chambre. Je suis restée à la cuisine un moment. Je ne me sentais pas du tout fatiguée. J’ai marchée jusqu’à l’entrée. Je voulais sortir, je me sentais étouffée, perdu même, mais en pensant à la dernière fois que je me suis absentée, j’ai changée d’idée et me suis dirigée vers la chambre que je partageais avec Zala.
Quand j’ai ouvert la porte de la chambre, mes yeux bleus se sont posés sur le lit vide. Zalaée s’était réveillée et elle était partie. Où? Pourquoi? J’ai traversé la maison à la course, sans prévenir Nora ou Rex. Dehors, il faisait si noir que je ne voyais rien. Ce serait de la folie de m’aventurer dans l’obscurité de cette nuit d’automne pour trouver ma contraire. Surtout que des ennemis cherchaient à nous attraper tous les quatre. Je me suis assise devant l’entrée et me suis mise à pleurer pendant un long moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 3 Juin - 18:41

*FLASHBACK : C’était la nuit, j’étais dans la forêt, les arbres semblaient m’observer avec un air sinistre, j’étais jeune, quatre ans environ. J’avais fait une fuite, je me sauvais des jeunes de mon écoles, je n’en pouvais plus… Je ne pouvais tout simplement pas rester là avec eux pendant qu’ils s’acharnaient sur moi. Pourquoi s’acharnaient-ils toujours sur moi? Qu’avais-je de si spécial? En quoi étais-je différent? Mon pied se coinça dans une racine et je me mis a tombé dans le fossé. Je m’y laissais dégringoler, puis ramenant les jambes jusqu’à mon abdomen, je me mis en position de fœtus et pleura. Je détestais ma vie! Les ténèbres semblèrent m’appeler, je sentis un cercle noir et sombre se resserré autour de moi, m’étouffant. Elle ne souhait qu’une chose; que je dise oui. Une partie de moi avait envie de les accepter, mais l’autre avait envie de vomir seulement en les sentant. Mère m’a déjà dit que personne n’était parfait, que nous avions tous une part de mal en nous, le seul problème était que ce mal ne venait pas de mon intérieur, elle venait de l’extérieur. Tout à coup, les âmes se mirent à tourner très rapidement autour de moi. J’étais en colère contre la vie, en colère contre mes camarades de classe, mais surtout en colère contre moi! Je ne suis qu’un incapable! Les âmes commencèrent à gruger la forêt emportant tout sur leurs passages, je ne voulais pas observer, je savais déjà à quoi m’attendre. Je ne fis que pleurer tout en étant furieux… *


*RÊVE : Je ne sais trop pourquoi, mais mon souvenir se modifia. Les ténèbres s’en allèrent, je déployais mon pouvoir pour savoir ce qu’il se passait et je sentis une âme familière. Cela me détendit d’un coup. Ma colère s’abaissa, les âmes se calmèrent et le soleil se leva. Je me mis à demander qui était cette ange descendu du ciel seulement pour moi, elle semblait si pur, si forte, si magique, etc. Mon cerveau savait qui elle était, mais mon âme d’enfance non. Étais-ce normal? L’avais-je connu dans une autre vie? Avant que je me réincarne? Je n’en avais aucune idée, mais je m’accrochais à cette présence angélique. Elle me réconfortait… *



Je me réveillais dans mon lit et sentit l’âme familière de Nora, je compris qu'elle m’avait sauvé de mon mauvais rêve par sa simple présence. Je la remerciais mentalement avant de me lever. La maison était calme, je devais être le seul levé, j’allais me laver dans la salle de bain et ce n’est quand sortant seulement de la salle que je remarquais que la chambre des filles était ouverte. Me demandant pourquoi elles l’avaient laissé ouverte, je risquais un œil. Personne. Je me dis qu’elle était allée chasser et je retournais au salon pour allumer un feu. Nora me rejoignit peu de temps après. Elle me demanda où était les filles.


<< Elles sont surement sorties chasser, elles n’ont pas laissé de mots… >>


<< Je crois qu’elles veulent passer un peu de temps ensembles pour réconcilier Zalaée... >>


<< Tu as surement raison. >>



Je me tournais ensuite vers elle n’ayant qu’une idée en tête; nous étions seuls ici. Je voulais donc plus lui parler…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 3 Juin - 18:43

Lorsque je me réveillai, j’étais seule, je me mis à me dire que j’aurais aimé me réveillé avec Rex à mes côtés… Je pris le sac et me dirigeai vers la cuisine pour prendre un brevage, mais je vis Rex dans le salon. Il me fessait dos, marchant derrière lui et lui dit.

<< Où sont les filles? >>

<< Elles sont surement sorties chasser, elles n’ont pas laissé de mot… >>

<< Je crois qu’elles veulent passer un peu de temps ensembles pour réconcilier Zalaée... >>


<< Tu as surement raison. >>


Rex se mit alors à m’observer d’une manière étrange. J’étais habituée à ce qu’il porte son masque de monsieur impassible et qu’il l’enlève en partie avec moi, mais là, c’était complétement différent. Je me mis à me sentir mal à l’aise sous son regard. À quoi pensait-il? Il me sortit de mes pensées.

<< Nous n’avons pas le même sang. >>

Je le regardais surprise. Pourquoi me disait-il cela? Il se rapprocha de moi en marchant et me pris par la main. Mon cœur se mit à battre énormément vite. Trop vite! Je me mis à fixer sa main. Il déposa son autre main sous mon menton pour relever ma tête. Je sentais qu’il voulait que je le regarde dans les yeux. Il me regardait avec amour, mon cœur ne fit qu’un tour. C’était trop de sentiment en même temps, ma peau picotait d’une chaleur merveilleuse où il me touchait, mes jambes se mirent en compotent et s’il ne m’avait pas retenu, je me serais effondrée.

Il me lança un de c’est regard signifiant qu’il attendait que je dise quelque chose. Je le voulais… Je voulais lui dire que je l’aimais, l’embrasser, fondre encore plus auprès de lui, mais quelque chose me paralysa. Il avait été mon petit frère adopté, mais là n’était pas le plus grand souci. Le problème était qu’il était très important pour moi et je ne voulais pas perdre cette relation unique, que se passerait-il si je sortais avec lui? Je me mis à douter. Que devais-je faire.

<< Je… Je… >>

Un grand bang résonna dehors, puis l’explosion nous fit voler dans les airs. Rex, me tenant près de lui, fit en sorte que je tombe sur lui. Quand je me relevais, je regardais Rex, celui-ci évitait mon regard et son visage était encore une fois une impasse. Mon cœur se serra. Je regardais ensuite la maison, les vitres avaient explosés et l’intérieur semblait être en pagaille.

<< Nous avons passé par la fenêtre. Je vais aller voir d’où vient l’explosion, reste ici et transforme toi en brume pour être en sécurité. >>

Je me mis à marcher vers lui d’un pas décidé, mis mon doigt entre ses pectoraux et le fixais avec détermination.

<< Tu n’es pas sérieux?! Je ne vais pas rester ici à me tourner les pouces pendant que tu risques ta vie! On est une équipe, on doit travailler ensemble. >>


Il soupira, puis ouvrit la bouche pour me dire quelque chose lorsque le sol sous nos pieds explosa. Cette fois ci, je fus projeté loin de Rex. J’atterris sur un arbre qui cassa sous la force de l’impact. J’entendis quelque chose craquer, je m’étais casser la cheville. Je me mis à quatre pattes et cherchais Rex des yeux, mais tout ce que je pus voir fus un énorme trou dans la maison de Zalaée. Je me levais debout et commença à sauter sur une jambe vers la maison, mais une explosion retentit à mes côtés et un homme apparut.

<< Alors c’est toi le petit joujou de ce ringard? >>

Je le regardais avec haine, il était grand avec les cheveux vert pomme et les yeux rose. Il était assez grand et possédait de grand muscle. Je lui répondis avec colère.

<< Tasse-toi sale c*n! >>

<< Oh, une tigresse à ce que je vois… Il a du gout le p’tit dino enfin de compte. Ne t’inquiète pas, je vais m’occuper de toi dans quelques minutes. >>


J’entendis Rex crier à mort. Il souffrait. J’avais l’impression de sentir sa douleur. Que lui était-il arrivé? J’étais furieuse, l’adrénaline me donna de l’énergie pour courir sur ma cheville cassée et à l’aide de ma dague, je fonçais dessus monsieur explosion. Il leva la main et fit exploser le sol sous mes pieds, je tombais au sol durement en criant. J’avais mal partout, mais l’adrénaline me permettait de rester forte. C’est là que je vis Rex… Je me mis à pleurer en le voyant. Notre adversaire se mit à rire. Celui qui comptait le plus pour moi avait un tuyau coincé passant au travers de son corps. Il commença à l’arracher à main nu de son épaule gauche sans crier. Comment fessait-il ça? Le tuyau tomba au sol dans un bruit métallique. Du sang coulait du trou béant, laissant tomber trop de sang. Il perdait trop de sang.

<< Excuse-moi d’être en retard Nora, j’espère que tu t’es amusé au moins. >>

<< Rex! Regarde ton ventre bon sang! >>

<< Oh trop chou, je n’aurais jamais pensé que le petit Rex réussirait un jour à se trouver une demoiselle, mais dit moi minus, ce n’est qu’une humaine...? Aucune déesse ne voulait de toi en? >>


Rex était furieux. Pour ma part, je regardais le jeune homme qui semblait bien comprendre Rex. Je posais un regard remplit de questions sur Rex qui venait d’appeler son épée.

<< C’est Cole, l’ancien dieu des explosions, il allait à la même école que moi. Je lui ai donné la trouille de sa vie il y a plusieurs années. Je suis pause qu’il a oublié qu’il ne faut pas se frotter à moi. Ce n’est pas très grave, je suis prêt à lui battre les fesses à nouveaux. >>

<< Mon petit Rex, j’étais seulement surpris. Je vais te montrer maintenant comment j’écrase les insectes de ton espèce. >>


Rex se mit à courir vers lui, mais vola quand une explosion se fit entendre prêt de lui. Il s’écrasa auprès de moi, en vitesse j’arrivais prêt de lui et me mis à crier espérant que l’on m’entendrait.

<< Zalaée!!!!!!!!! Zalaée!!!!!!!!! Zalaée!!!!!!!!! >>

<< Arrête Nora, je suis capable de me battre. Surtout, ne m’amène pas loin du combat. >>

<< Non! Tu vas aggraver ta blessure! >>

<< Ne raconte pas n’importe quoi… >>


Il se leva et se mit à foncer vers notre ennemi. Celui-ci fit de nouveaux une explosion auprès de lui. Je remarquais qu’il ne nous fessait pas exploser, soit il ne le pouvait pas, soit il ne le voulait pas. Rex continua à attaquer et voler dans les airs. Il avait une détermination de fer. Je savais que Rex avait besoin de le vaincre seul, mais le voir souffrir ainsi me brisais le cœur. Tout à coup, l’ancien du parut fatigué de jouer au même jeu aussi longtemps.

<< Tu ne comprends pas très vite en? Je vais changer de tactique. Voyons si tu es chevaleresque… >>

Son sourire était démoniaque, il tourna son regard vers moi, puis fit exploser tout ce qui se trouvait autour de moi. J’entendis Rex crier non, la douleur sur ma peau, puis Un corps chaud me soulever et m’éloigner. Lorsque je rouvris les yeux, nous avions le corps brulé et Rex était en sang après avoir reçu autant d’explosion. Je pleurais, je ne fus pas capable de me contenir plus longtemps, j’allais transformer Rex avec moi, mais je sentis le vent se lever. Le collier de Rex illuminait.

<< Nora transforme toi. Maintenant! >>

Il était prêt, je le savais. Je décidais donc de me transformer.

<< C’est quoi ça? Une bombe fumigène? Tu as si peur de moi fillette? >>

Son regard se porta ensuite vers Rex et son visage se décomposa. Rex ne semblait plus souffrir, il s’avança tranquillement vers l’homme, celui-ci reculait en même temps. Notre ennemi ce mit tout à coup à courir. Mais il était déjà trop tard… L’air sembla attaquer son petit corps telle une tornade attaquant une fourmi. Quand l’homme tomba au sol, son âme envolé, Rex se calma et tomba à genoux en m’appelant. Je revins sous forme d’humaine et me mis à courir à quatre pattes vers lui. Il tomba inconscient quand je fus prêt de lui. Il souriait, mais moi pas. J’avais peur pour lui, je me remis à crier le nom de notre guérisseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Faith ✝ "Si j’avais un pistolet et deux balles dedans, avec toi, Hitler et Ben Laden dans une pièce, je te tirerais deux fois dessus."
» Dans la forêt de la nuit
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Somnia Libertas :: Forêt Hantée-