AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 1 Mar - 12:17

Nora ne semblait pas savoir quoi répondre à la question que je lui avais posée, elle me remercie donc de l’avoir guérit. Avant que je puisse réagir, Nora se leva brusquement et alla bloquer le chemin de ma contraire. Je savais par expérience que Pamela n’allais pas apprécier, surtout quand mon amie lui dit que Gullio était son prisonnier. Pamela était restée là, à la regarder avec un mélange de surprise et de colère. C’est Gullio qui, en pleurant de rire changea les idées des deux jeunes femmes. Nora prit ses poignards et avant qu’ils ne s’enfoncent dans les mains de Gullio je détournais le regard. Un cri de douleur retentit en écho dans la salle. Suivi d’un petit rire qui se voulait subtile mais que selon moi tout le monde avait entendu. Je retournais à nouveau les yeux vers l’action. Rex avait posé ses mains sur les épaules de Nora. Ils se connaissaient j’en étais sûr et certaine. Il l’entraina vers moi doucement et me demanda de partir dehors avec elle. Je me relevais et accepta. En peu de temps nous nous sommes retrouvées dans les couloirs sombres. Je croyais pouvoir m’y retrouver mais j’ai dû me rendre à l’évidence, c’était beaucoup plus dure sans Pamela. Je me retournais pour avouer à Nora que nous étions perdues, mais elle n’était plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Lun 2 Mar - 11:59

Nora me bloqua le chemin aussitôt qu’elle fut soignée. Avoir su j’aurais demandée à Zalaée de la laisser inconsciente. La jeune femme me dit que Gullio était son prisonnier, son affirmation me surpris et je suis restée là ne sachant pas trop quoi faire avec l’immense envie de la blesser. Cependant je fis des efforts pour me contrôler et je me contentais de changer la couleur de mes yeux pour l’avertir de ne pas continuer à me provoquer. Mes yeux sont passés du bleu océan à l’orangé prononcé. Derrière nous, Gullio semblait devenir complètement fou ou alors il se moquait de nous. J’allais lui faire payer cette provocation mais Nora réagis avant moi. Le cri que poussa notre ennemi quand il reçut les poignards de Nora dans les mains, me fit sourire. Un petit rire m’échappa même. Je pense que j’étais devenue moi-même folle, mais cette folie me passerait bien rapidement. Rex avait approché de Nora et avait posé une main sur son épaule. Il l’amena vers ma contraire. Rex demanda à Zalaée de sortir avec Nora, chose qu’elle fit tout de suite. Quand la volonté du printemps et la jeune femme aux yeux de couleur différente fût sortit, Rex s’accota au mur d’une façon typiquement masculine, me regarda, puis me demanda ce que j’avais en tête. Sa présence me dérangeait mais pas autant que celle de Nora, il y a quelques minutes. Je vais m’occuper du prisonnier. Crois-moi il va me le payer. Lui répondis-je le sourire aux lèvres. Rex me regardait sans parler et sans bouger. Était-il seulement là pour me surveiller? Ses yeux azurs et son air impassible m’intimidais un peu. Je me ressaisi pour ne pas qu’il le sache. Peu importe, j’allais m’amuser et ce ne serait pas un simple humain qui m’en empêcherait. Je me tournais vers l’homme qui me regardait avec horreur. Je n’avais pas souvenir d’avoir fait aussi peur à quelqu’un, mais j’aimais bien cette sensation de puissance. Pourquoi avoir choisi Rex pour le contrat? Tu sais espèce d’idiot que c’est un humain au moins? Il hésitait, mais s’était calmé. Au bout d’un moment de silence j’ai criée :Répond-moi! Ma voix a résonnée en écho dans cette salle. Eh... Non, non Rex est une volonté! M’a-t-il enfin répondu. Gullio était un traite il pouvait bien être un menteur aussi alors je me suis tournée vers mon surveillant. Je lui est demandée d’une voix douce :C’est vrai que tu es une volonté ou bien Gullio se serait tout simplement trompé et aurait capturé un humain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Lun 2 Mar - 12:15

Rex nous avaient envoyés chercher de quoi manger, j’étais surprise, je ne m’entendais pas qu’il me laisse seule avec Zalaée. J’avais peur qu’elle me pose des questions. Elle marchait vite dans le tunnel, pour ma part je ne me retrouvais pas. Sous mon apparence de brume, je pourrais sentir le courant d’air et trouver la sortie… Nous marchions depuis quelques minutes dans le noir le plus complet lorsque je me rendis compte que Zalaée n’était plus devant moi. OÙ était-elle? M’avait-elle abandonnée? Rex me manquait… J’en avais marre. Je me transformais en brume. La sensation de replonger dans ce bain chaud que je connaissais tant… C’était parfait. Sentant l’air entre mes particules, je trouvais la sortie assez facilement. Je passais par le coin de la porte de la cave et j’atterris dans une vieille maison. Étais-ce la maison de l’homme qui nous avait enlevé? Pourquoi il y avait un tunnel sous la batisse? Tant de questions sans réponse… Zalaée n’était pas là, je me demandais ce qu’elle fabriquait. Je n’étais pas capable de rester ici à ne rien faire. Je décidais d’aller chasser. Puisque mes dagues étaient restés sur notre prisonnier, je dû me retransformer. Je me dirigeais vers la cuisine où je trouvais un grand couteau. Parfait me dis-je. Je sortis dehors à la recherche d’un animal pour souper. Un lièvre passa devant moi, je me mis à courir à sa poursuite, je ne réussis pas à le tuer. Il était malheureusement trop rapide… Après environ douze minutes de marche, la chance me sourit de nouveau. Devant moi se tenait un raton laveur. Il se tenait dos à moi entrain de se laver une pomme. Il ne m’avait pas entendu. Je levais mon arme et d’un coup précis lui trancha la tête. Il n’aura pas souffert. Le prenant par les pattes arrière je retournais dans le tunnel. J’avais un repas pour Rex et les autres. Je tenais d’une main le couteau ensanglanté et de l’autre l’animal. Je fonçais sur quelqu’un en marchant. Quelqu'un se tenait devant moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Lun 2 Mar - 13:42

Elle réponda qu’elle allait s’occuper du prisonnier, le pauvre homme semblait effrayer. Je ne lui répondis pas, je n’avais pas confiance en elle et moins elle en serait, mieux se serait. Elle commença à poser des questions sur moi à l’homme. Il réponda à la jeune femme que j’étais une volonté. Bordel! Je n’avais pas besoin de cela… La jeune femme se tourna vers moi et me demanda qu’elle genre de créature j’étais. Je ne répondais pas à sa question, je m’adressai à Gullio à la place. Je lui demandais pourquoi il pensait cela et il répondit que c’était parce que la cendre m’avait fatigué. Je me mis à rire, tous me regardèrent bizarrement. Je demandais ensuite à Gullio si c’était sa seul preuve et il me réponda oui. J’expliquais à mon public que je m’étais battu contre plusieurs chasseurs avec Nora et que c’était pour cela que j’étais fatigué. C’était à mon tour maintenant de poser les questions. Je lui demandais pourquoi il c’était mis à rire toute ailleurs. Il me réponda qu’entendre les filles voulant se battre pour le torturer était plutôt amusant, puisqu’il serait bientôt mort. Je lui répondis de ne pas compter la dessus. Il me sourit avant de m’expliquer que les chasseurs avaient placé un dispositif dans son corps. Il devait rapporter deux volontés ce soir, sinon il mourrait à minuit. Je me détournai et observa l’horloge derrière moi, il était 11h59. Gullio commença à tousser, mon regard se posa sur lui. Du sang sortait de sa bouche… Exactement comme mon père. Je le regardais le visage impassible, mais l’intérieur de ma tête criait. Gullio était maintenant mort, je pouvais apercevoir son âme voler vers le ciel. La jeune femme ne bougeait plus. Elle avait besoin d’être seule, je le savais. Sans un mot, je me dirigeais vers le tunnel, je voulais retrouver Nora. Non, j’avais besoin de la retrouvé, de lui parler et de savoir si elle allait bien. L’image de mon père entrain de mourir était encore imprégnée dans mon esprit. Je suivi les âmes leurs demandant de me conduire à Nora. Plusieurs minutes s’écoulèrent avant que je fonce dans quelqu’un. Dans cette noirceur la plus complète je ne pouvais pas être sûr que c’était elle. À voix basse, je murmurais le nom de Nora. Elle soupira puis répondit mon nom. Elle fit ensuite un geste qui me surprit. Elle se jeta dans ses bras, me disant que je lui avais manqué et que je ne devais plus jamais lui refaire cela. Je me mis à rire. Elle s’éloigna de moi et me demanda pourquoi je riais. Elle m’affirma qu’elle était sérieuse. Je lui expliquais donc qu’elle avait réussi à me rendre heureux en quelques secondes. Elle me dit qu’elle avait attrapé le souper. Je lui répondis que je mourrais de faim. Je lui demandais ensuite où était Zalaée. Elle m’expliqua qu’elle l’avait perdu en route. Je demandais aux âmes de me conduire jusqu’à Zalaée. Une quinzaine de minutes plus tard, nous étions à la sortie du tunnel. Zalaée était assise sur une chaise. Nous lui expliquions que nous la cherchions. Nora se dirigea vers la cuisine nous expliquant qu’elle allait préparer le souper. Pour ma part, j’allai m’asseoir au côté de Zalaée. Je lui dis que Gullio était mort et que son amie était restée dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 11:05

J’étais toute seule et complètement perdue dans ces satanés souterrains. Il fallait que je me rendre à l’évidence je ne retrouverais jamais mon chemin dans ce maudit labyrinthe. J’avançais à tâtons et une fois sur deux je rentrais dans un obstacle. Parfois c’était un mur, une racine ou bien une roche. Tous ces tunnels étaient complètement dénudés d’humains et de chasseurs. Il faut croire que les rares personnes que Pamela a épargnées ont fuie pour ne pas se retrouver à nouveau sur son chemin. Même si je ne savais pas où j’allais je continuais à marcher. Je finis par trouver une trappe. J’ai passé la tête pour voir ou cela menait. C’était une vieille maison abandonnée. J’y suis rentrée. J’étais si essoufflée que je me suis assise sur la première chaise que j’ai pu trouver. Rex et Nora sont venus me rejoindre. Nora s’est précipitée dans la cuisine, alors que Rex s’est assis sur la chaise à mes côtés. Il m’a dit que Gullio était mort et que Pamela était restée dans la salle. J’ai voulu savoir ce qui s’était passé pour que ce triste évènement se produise, c’est pourquoi j’ai questionnée Rex. Il devait me trouver agaçante avec toutes mes questions mais j’espérais qu’il aurait suffisamment de patience pour m’expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 11:07

Je n’eus aucune réponse, à la place il s’adressa à Gullio. Le fait qu’il m’ignorait me frustrais et je ne l’écoutais plus jusqu’à ce qu’il se mette à rire. Il se moquait de moi, ou quoi? J’avançais vers lui, en l’espace de quelque secondes j’avais changée d’adversaire. Avant que je ne l’attaque il se lança dans des explications. Je m’arrêtais nette. Il n’avait même pas remarqué que je voulais l’attaquer, j’écoutais donc ce qu’il avait à dire même si j’en avais manqué un bout. Rex demandait à Gullio, pourquoi il c’était mis à rire toute à l’heure. Pour toute réponse Gullio dit, qu’entendre des filles voulant se battrent pour le torturer était plutôt amusant, puisqu’il serait bientôt mort. Il serait bientôt mort !? Il sourit à Rex avant de lui expliquer que les chasseurs avaient placé un dispositif dans son corps. Il devait rapporter deux volontés ce soir, sinon il mourrait à minuit. Je me détournai et observa l’horloge derrière Rex, qui a eu le même réflexe que moi, il était 11h59. Gullio commença à tousser. Je me retournais et couru vers lui. Je voulais peut-être son mal mais pas sa mort quand même. Je ne pouvais rien faire, sinon le tuer plus rapidement. Je me suis mise à crier : Zalaée!? Zalaée!? En espérant qu’elle n’était pas encore trop loin mais ce n’était pas le cas. Quand mes yeux bleus se sont posés à nouveau sur Gullio, il était mort. Je ne bougeais plus. J’avais besoin d’être seule et Rex l’avait compris. Il était parti retrouver Nora et Zalaée. Sur le coup je m’en voulais. J’avais peut-être exagérée avec mon besoin de vengeance. Après tout j’aurais probablement réagit comme lui si j’aurais été à sa place. Je réfléchis. Gullio avait parlé d’un dispositif. J’aurais aimée l’avoir pour pouvoir l’étudier mais pour ça il fallait que j’aille le chercher dans le corps de mon ancien ennemi. À cette simple pensée je grimaçais. Cette possibilité ne me plaisait pas du tout, j’ai donc renoncée et je suis parti de cette salle à mon tour. Je ne savais comment l’expliquer mais je n’avais aucune difficulté à me retrouver dans ces tunnels sombres. Par contre je ne savais pas où était les autres. J’ai donc décidée d’explorer un peu. J’avais tout mon temps maintenant que Gullio étaient morts. Il n’y avait plus aucun danger qui nous menaçait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 11:57

Je me mis à préparer le raton laveur. J’étais habitué de cuisiner les animaux que je tuais moi-même, mais en ce moment j’étais anxieuse. Je ne préparais pas un repas pour seulement moi… Est-ce que la jeune femme aux yeux bleus en voudrait aussi? Si elle me le demande j’accepterais, elle m’a quand même laissé rentrer deux dagues dans les mains du prisonnier. Je pouvais entendre Zalaée et Rex parlé dans la pièce à côté. Leur conversation n’était pas assez intéressante pour que j’essaye de la comprendre. Zalaée lui posait encore un million de questions. Tout en fessant cuire l’animal, je me mis à rêvasser…

*RÊVE : J’étais dans un champ de roses noirs. Il n’y avait aucun chemin, je devais me faufiler parmi les fleurs. Je courrais le plus vite que je pouvais, j’avais mal partout, mon pouvoir était instable. Je n’arrêtais pas de me transformer puis de revenir moi-même. Mon cœur allait trop vite dans ma poitrine, ma tête allait exploser, mes jambes lâchées, ma peau était graffigner de partout, mes pieds étaient enflés et j’avais les cheveux emmêlé. Je portais une robe azur, j’avais enlevé mes talons hauts en cour de route puisqu’ils m’agaçaient et j’avais perdu mon sac à main dans le château. J’étais venue ici pour fêter, avoir du plaisir, rigolé… Je ne m’amusais plus du tout. Je ne savais pas exactement qu’est-ce qui me courrait après, mais il ne m’inspirait que noirceur et méchanceté. Je n’avais jamais couru aussi longtemps de toute ma vie… Mon pied se coinça dans une racine, je tombais sur le sol de tout mon long dans un bruit sourd. La personne qui me courait après s’approcha. Sous la fine lumière de la lune je vis une femme. Une blonde aux yeux noirs. Je senti mon sang couler de mon nez, je crois qu’il était cassé. J’avais peur, je me demandais où se trouvait Rex. J’avais tant besoin de lui…*


Rex me sortit en me secouant, je me réveillai en sursautant. Je m’étais endormi et la viande avait commencé à brûler… Je me sentis coupable, j’étais vraiment stupide parfois… Je me mis à me confondre en excuse. J’avais voulu faire une petite chose, très simple et j’avais tout raté. En me tournant vers Rex, j’aperçu Zalaée. Est-ce que l’autre jeune femme était dans la pièce à coté? Rex ne me dit rien, mais il me donna mes dagues qu’il était allé chercher sur le cadavre. Il s’excusa de ne pas me les avoir donnés avant, il avait oublié. Je me demandais à quoi pensais Zalaée. Rex me réponda enfin. Il me dit que je n’avais pas beaucoup dormi et que c’était normal que mon corps essaye de dormir. Il me demanda d’aller dans le salon et me dit qu’il allait s’occuper du reste. Je me mis donc à marcher vers le salon, dans l’intention d’aller me coucher sur le sofa.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 13:10

Zalaée me demanda plein de questions sans me laissais le temps d’y répondre. Quand elle eut fini je soupirai. J’avais oublié la moitié de ses questions. Je me mis donc à tout lui expliqué à partir de quand elle était partie jusqu’à maintenant. L’odeur de la nourriture entrain de cuire me chatouilla les narines. J’avais tellement faim! Je pensais ensuite à l’amie de Zalaée. Serait-elle capable de venir nous rejoindre? Je n’avais aucune idée de l’étendue de son pourvoir, je ne savais même pas quel était son pouvoir. Tout ce que je savais c’était qu’elle était une volonté. Je ne voulais pas y retourné, je ne voulais pas revoir cet homme. Je demandais donc à Zalaée si son amie serait capable de retrouver son chemin, de ne pas se perdre. Je l’espérais tant… Elle me répondit que son amie serait très bien capable de le faire. J’étais heureux de cette réponse, dans le cas contraire, je serais allé la chercher, mais je n’aurais pas aimé le faire. Je devais oublier le visage de cet homme, il m’empoissonnait l’esprit… J’allais demander à Zalaée ce qu’il c’était passé de son côté lorsque je sentis une odeur de brûlé. Je me levais de ma chaise en la renversant, sous le regard interrogateur de Zalaée, je lui dis que je sentais une odeur de brûlé.

Je me mis ensuite à courir vers la cuisine. Nora dormait et l’animal mort était entrain de brûler. J’éteignis le feu en vitesse et me mis à secouer Nora. Dès qu’elle ouvra les yeux, je me sentis coupable, je n’aurais pas dû la réveiller. Elle était très fatiguée et c’était normal après autant d’action. Nous avions tous besoin d’une pause. Nora se mit à s’excuser je ne sais trop combien de fois. On aurait dit qu’elle était sur le point de pleurer. Une boule se coinça dans ma gorge. Je m’en voulais, j’avais l’Impression de tout faire de travers… Tout d’un coup, je me rappelai les dagues de Nora que j’avais pris sur le corps du mort avant de laisser la jeune femme seule. Je lui donnai en m’excusant de ne pas lui avoir donné plutôt, je les avais totalement oubliés. Elle semblait toujours mal à l’aise, je lui expliquai donc que ce n’était pas si grave si elle c’était endormit. Je lui demandai d’aller dormir dans le salon pendant que je finirais de m’occuper de la nourriture.

Sous le regard de Zalaée, je me mis à chercher tout ingrédient pouvant masquer le goût de la viande brûlé. Je savais que la viande serait plus dure, c’était inévitable, mais je voulais au moins masquer le goût. Je finis par trouver des épices, je les mis sur la viande, puis me tournant vers Zalaée je lui demandais si elle avait une autre idée. Je n’avais jamais cuisiné de la viande brulée, habituellement je recommençais le repas à zéro quand cela arrivait, mais en ce moment je mourrais de faim. Je ne pouvais pas attendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 15:08

J’écoutais Rex qui me résumait ce qui s’était passé, puis quand il me demanda si Pamela allait réussir à venir nous rejoindre je lui répondis qu’elle serait très bien capable de le faire. Il s’apprêtait à me parler quand il se leva d’un coup en renversant la chaise. Je me demandais ce qu’il lui prenait. Rex m’expliqua qu’il sentait une odeur de brûlé. Il avait raison, en faisant attention moi aussi je percevais cette odeur. Est-ce que Nora avait des problèmes ? Il se mit ensuite à courir vers la cuisine. Je l’ai suivie mais je suis restée un peu en retrait. Nora dormait et l’animal mort était entrain de brûler. Rex éteignit le feu en vitesse et se mit à secouer Nora. Dès qu’elle ouvra les yeux, Nora se mit à s’excuser. On aurait dit qu’elle était sur le point de pleurer. Rex redonna les poignards à leur propriétaire. Celle-ci semblait toujours mal à l’aise. Le jeune homme lui demandait d’aller dormir dans le salon. Je l’aurais bien suivis mais Rex avait besoin de moi, je pense. Il s’était mis à fouiller dans une armoire à la recherche de je ne sais quoi. Il finit par sortir de celle-ci des épices et les mit sur la viande brulée. Par la suite, il se tourna vers moi pour me demander si j’avais une autre idée. Normalement je lui aurais conseillée de tout recommencer, mais je n’étais pas aveugle je voyais bien qu’il était affamé, tout comme moi. J’étais encore entrain de réfléchir quand j’entendis la trappe s’ouvrir à nouveau et quelqu’un marcher vers nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 15:37

Devant moi il y avait une porte qui menait vers l’extérieur, je la poussa et sorti. Une fois dehors, je vis un petit lièvre qui me  tournait le dos. Je me souvins que Rex avait chargé Zalaée et Nora d’aller chercher de quoi manger, mais je ne me fiais pas sur ma contraire pour chasser. Elle n’aimait pas tuer et même dans une situation comme celle-ci on risquait plus de se retrouver avec des myrtilles qu’avec un vrai repas. Je pris une flèche, mon arbalète et visa comme il se doit parce que j’ai atteint ma cible. J'ai pris le lièvre, rangée mon arme et je suis retournée dans les tunnels. Il me restait seulement à essayer un autre chemin car il y avait visiblement personne dehors. Au bout d’un moment j’ai trouvé une trappe, aussitôt celle-ci levée une odeur de brulée vint à mes narines. Je me dirigeai vers la cuisine. C’est de là que venait l’odeur. Dans cette pièce j’ai trouvé ma contraire et Rex. Le jeune homme était affairé à cuisiner un animal mort et brulé. Oh, c’était de là que venait cette odeur. Eh, excuse-moi! Tu fais quoi là ? Ai-je demandée au jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 16:41

Avant que Zalaée ne puisse me répondre, j’entendis la trappe s’ouvrir. C’était la jeune femme qui avait essayé de me tuer la première fois qu’elle m’avait vue. Elle me demanda ce que je fessais. Je répondis que j’essayais de nous faire de la nourriture. Voyant qu’elle avait trouvé un lièvre, je lui répondis que j’allais lui laissé la cuisine. Ce lièvre était bien assez pour deux, mais pour quatre, c’était un mince repas. Je pris deux assiettes et des fourchettes avant de les laissé en leur disant que j’allais partager la viande brûlé avec Nora et que je leurs laissais le lièvre. Je me dirigeais donc vers le salon. Nora n’y était pas. Où était-elle? Je commençai à devenir anxieux. *FLASHBACK : Nora se jeta dans ses bras, me disant que je lui avais manqué et que je ne devais plus jamais lui refaire cela. Je me mis à rire. Elle s’éloigna de moi et me demanda pourquoi je riais. Elle m’affirma qu’elle était sérieuse.* Non, elle ne serait pas partie sans me le dire avant. Demandant aux âmes de me conduirent à elle, elles me montrèrent l’étage. Rendu à l’étage, j’aperçus quatre portes. Les âmes me montrèrent celle au fond à gauche. La porte était barrée. Elle ne voulait surement pas se faire réveiller… Je voulais entrer! Je me dirigeai vers la première porte à gauche. C’était une autre chambre, à terre je trouvai un sac à dos. Je mis la nourriture et les ustensiles à l’intérieur puis ouvrit la fenêtre. J’allai sur le toit et marcha vers la chambre à côté. J’ouvris la fenêtre de la chambre de Nora et me faufila au travers des rideaux. Elle semblait paisible. Elle dormait sur un lit grand lit bleu foncé remplient de cousin. Déposant premièrement le sac sur la table, j’allai m’asseoir sur le coin du lit. Sentant du mouvement, Nora ouvra les yeux. Elle souriait. À quoi avait-elle rêvé?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 3 Mar - 16:43

Je me couchai sur le sofa. Je me rendis compte bien vite qu’il était inconfortable et que je ne réussirais jamais à y dormir. Je me levai donc et me dirigea vers l’étage. Il y avait quatre portes. Je me dirigeai vers celle qui selon moi, avait le moins de chance d’être choisi. Je pris celle au fond à gauche. La chambre était magnifique, c’était une chambre de rêve. Tout était pratiquement dans des teintes de bleus, il y avait de long rideaux bleus foncé, un tapis à poils blanc, un lustre bleu pâle, un lit immense et pleins d’oreillers. Je barrai la porte ne voulant pas être dérangé, puis je me mis à courir vers le lit. J’arrêtai ma course en sautant dessus, il était tellement confortable… Je m’endormis rapidement.

*RÊVE : Pourquoi ne venait-il pas? Je n’arrêtais pas de lui dire de venir. Je riais, j’étais si heureuse… Je pouvais entendre les oiseaux chanter, sentir le soleil sur ma peau, voir les si magnifiques tulipes de maman. Pourquoi Rex ne voulait pas sortir dehors? Il fessait si beau dehors… Je ne voulais pas rentrer à l’intérieur, j’étais trop bien dehors et je ne voulais pas le laissé gagner. Il finit par sortir le sourire aux lèvres. Il me dit qu’il avait dû aller chercher son épée avant de sortir. Je ne comprenais pas encore pourquoi il avait toujours besoin de son épée quand il sortait dehors. Il avait peur de quoi? Nous sommes seuls ici, il n’y a personne sauf notre famille. Personne ne sait que des gens habitent dans le beau milieu de la forêt.*

Me sentant basculé, j’ouvris les yeux. Rex était assis au coin du lit me regardant. Je souriais, j’étais heureuse de le voir. Il me sourit à son tour en me demandant si j’avais bien dormi. Je lui répondis que oui, il se dirigea ensuite vers la table ou il prit un sac. Je ne me rappelle pas l’avoir vue toute ailleurs. Il l’ouvra et en sortit deux assiettes. On soupait? Je m’assis sur le lit et tapota le matelas pour qu’il fasse de même. Il s’assit en face de moi. Il nous servi la viande brûlé. Je me mis à rire en la voyant. C’était de ma faute. Rex me regarda d’un air moqueur. Il me passa ensuite une fourchette et me disant de manger. Le sourire aux lèvres je pris une bouchée. Ce n’était pas aussi pire que je le croyais. On aurait dit qu’il avait mis une espèce d’épices que jusqu’à lors je n’avais jamais goûté. Après le repas, Rex mis la vaisselle dans le sac. Il tira ensuite le sac dans l’extrémité de la chambre. Il semblait fatigué, c’est pourquoi je lui proposai de lui laisser mon lit. Il refusa sous prétexte que j’avais moi aussi besoin de dormir. Il me dit qu’il allait aller dormir dans la chambre à côté. Il commençait à se lever quand je lui criai un non, puis le tira vers moi. Je n’avais pas voulu crier, mais sur le coup… Je ne pouvais pas voir son visage. Je lui dis qu’il devait rester avec moi, qu’il me l’avait promis. Je savais que j’abusais un peu, mais c’était plus fort que moi. Il se tourna vers moi en riant. Il me réponda d’une voix douce qu’il allait écouter la jeune demoiselle en détresse. Je lui tirais la langue avant de me coucher sous les couvertures. Il alla fermer et enclencher la fenêtre pour que personne ne puisse rentrer, puis se coucha à l’autre extrémité du lit. Je me sentais en sécurité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 4 Mar - 22:33

Pamela entra dans la cuisine avec un lièvre mort dans les mains et ses yeux bleus se posèrent sur Rex. Elle lui demanda ce qu’il faisait. Il lui répondit qu’il essayait de nous faire de la nourriture et ajouta qu’il allait lui laissé cuisiner sa proie. Rex prit deux assiettes et des fourchettes avant de nous laisser en nous disant qu’il allait partager la viande brûlé avec Nora. Je regardais le lièvre. J’allais manger ça moi? Hors de question! Ma contraire souriais devant le dégout que j’exprimais en faisant la grimace et ajouta gentiment : Zalaée ne fait pas ta difficile. Tu n’as mangée qu’une pomme ce n’est pas suffisant. Aller vient m’aider. Ensuite, elle se dirigea vers la cuisinière et je la suivis à contre cœur. Tu ne la pas empoisonnée au moins ? Lui demandais-je en allumant le four. Pamela se mit à rire. Mais non Zala, voyons. J’étais un peu rassurée. Tout en cuisinant, nous avons discutée et ri de temps à autre. Une fois le repas près Pamela à placée deux assiettes sur la table et deux fourchettes. Je me suis assise près d’elle. Ma contraire mangeait avec appétit alors que moi je ne faisais que  manger de petite boucher. Je finis l’assiette à mon rythme. Pamela a proposée par la suite de me montrer son cahier à dessin. Elle le trainait partout et c’est une faveur de pouvoir y jeter un œil. J’acceptais donc et la suivis vers le salon. Nora et Rex n’y étaient pas. Pamela s’assis sur le sofa et je suis venue la rejoindre. Ma contraire a ouvert son cahier. Elle dessine si bien. Au fur et à mesure que les images ont défilées, j’ai ressentis la fatigue et je me suis endormie pendant que Pamela me montrait un dessin d’elle et son cheval préféré. Il était noir et plus loin sur le dessin, on voyait un jeune homme montant un cheval blanc.

*Rêve : Je faisais de l’équitation avec Pamela. J’ai appris très rapidement et nous nous élancions à travers une prairie. Mon cheval était tout blanc avec des roses dans la crinière, alors que celui de Pamela était noir et des feuilles remplaçaient les fleurs.  Ma contraire allait plus vite que moi. Bientôt la prairie laissa place à la ville et Pamela ne ralentissait pas sa course. Moi, j’asseyais  d’arrêter ma monture mais elle ne voulait rien savoir. Ainsi nous défilions à travers une ville que je ne connaissais pas. La volonté de l’automne riait et s’amusait. Pour moi s’était tout le contraire. Nos chevaux ralentirent considérablement, je me demandais bien pourquoi mais j’en étais ravie.  Le jeune homme que Pamela avait dessiné dans son cahier se tenait devant nous. Il souriait en s’approchant de Pamela et l’aida à descendre. Moi je restais sur ma monture et je ne comprenais rien de ce qui se passait… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 4 Mar - 22:41

J’ai réussi à convaincre Zalaée de manger ce que j’ai apporté. J’avais si faim que j’ai vidé mon assiette dans le quart du temps que Zalaée a pris pour vider la sienne. Mais ce n’était pas grave l’important c’était qu’elle mange. Ensuite je lui ai demandée si elle voulait voir mon cahier. D’habitude je refusais de le montrer à qui que ce soit mais pour Zalaée c’était différent. Elle était presque une sœur pour moi, je lui confiais plusieurs de mes secrets. Puisqu’elle a acceptée je me suis dirigée vers ce qui semblait être le salon. Il n’y avait personne, alors je me suis installée sur le sofa. Zalaée est venue me trouver et j’ai tourné la première page. Sur celle-ci j’avais dessiné le manoir où j’ai vécu pendant toute mon enfance. Puis après lui avoir donné quelque explication sur ce dessin, j’ai tourné la page. Les images défilèrent ainsi, suivies par plusieurs explications. Je me suis arrêtée uniquement au douzième dessin. Sur celui-ci moi et mon prince montions nos chevaux. J’ai fermé mon cahier puisque Zalaée s’était endormi. Je me suis levée doucement, j’ai rangée mon cahier dans ma cape et je me suis assuré que Zalaée était confortable avant de me diriger vers l’étage supérieur. Je voulais visiter un peu la demeure et peut-être même retrouver Rex ainsi que Nora. Rendu à l’étage, j’aperçus quatre portes. Je commençais par celle complètement à droite. C’était une chambre d’enfant. Elle était assez petite. Les murs étaient entièrement peint de rose pâle, sur le sol il y avait une moquette blanche, tous les meubles et les accessoires étaient rose foncée. Je regardais rapidement la pièce et passa à la suivante. J’ouvrais les portes puis les refermais une à la suite de l’autre. J’ai essayée celle au fond à gauche mais elle était barrée. Il n’y avait donc rien d’intéressant à l’étage et aucune trace de Rex et Nora. Et s’ils étaient dans la pièce barrée? Si ce serait le cas c’est parce qu’ils voulaient être tranquille. J’ai donc choisi de redescendre. Dans le salon, Zalaée dormait encore paisiblement. Contrairement aux autres je n’étais pas du tout fatiguée et je voulais aller marcher. J’ai sorti à nouveau mon cahier à dessin, j’y ai arrachée une feuille non utilisée et y est écris :
Chère Zalaée,
Ne t’inquiète pas j’avais envie de prendre l’air et je suis sorti. Je reviens bientôt.
Pamela Gonzàlez


Ensuite, j’ai remis mon cahier là où je l’ai pris et j’ai mis mon message sur une table près du sofa. Peu de temps après j’avais quitté la demeure en passant par les souterrains. J’avais envie de me compliquer un peu la vie et je n’avais pas peur de me perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 4 Mar - 22:50

*RÊVE : Une chanson jouait, une voix masculine. En me concentrant je pus reconnaître la chanson, c’était ‘‘Stupid love’’ de Jason Derulo. J’avais chaud, j’étais dans un sauna. L’éclairage était tamisé. J’étais entrain de me faire masser. Je me sentais tellement bien. Ces mains si fortes sur ma peau m’apaisaient tant. Je ne savais pas à qui appartenait ces mains, mais je savais que c’était un homme. Je m’en fichais de savoir à qui elles appartenait. Cet homme était trop bon. Nous étions seuls. Je me sentais si bien, j’aurais aimé arrêter le temps sur cet instant précis.*

Je me réveillais bien au chaud dans les couvertures. C’était le matin, je pouvais le deviner en voyant le soleil par la fenêtre. La majorité des coussins étaient par terre. On me serrait par la taille. Je ne voulais pas me lever, j’étais si bien. Attendez une minute?! On me serrait par la taille? Étais-je folle ou je sentais un corps chaud contre moi? Lentement, je tournais la tête, Rex me tenais dans ses bras endormit. Je me mis à rougir violemment. Je remarquais que c’était moi qui n’étais pas dans mon coin. Je devais l’avoir rejoint durant mon sommeil. Je me sentis coupable.

Je sortis du lit rapidement, puis me dirigea vers la porte de la chambre donnant sur une salle de bain. La salle était de couleur orange, il y avait une douche, une toilette et un lavabo. Ouvrant le placard, je découvris des serviettes propres. Je me dépêchai d’aller dans la douche. Je commençai à me questionner. Étais-je amoureuse de Rex? Je n’avais pas le droit, j’étais sa sœur, mais d’un autre côté, j’étais seulement sa sœur de famille d’adoption. Notre sang n’est pas le même. Je l’aimais tant, je pense que je suis vraiment amoureuse de lui… Est-ce qu’il m’aimait lui aussi? Savait-il que j’étais sa sœur de famille d’adoption? Est-ce que c’était le Rex que j’avais connu ou une réincarnation? J’allais devenir folle! J’étais sûr d’une chose au moins. Je ne pouvais lui avouer mes sentiments avant de lui avoir expliqué que j’étais peut-être sa sœur dans son ancienne famille d’adoption. Je ne pouvais pas lui dire cela comme cela… Il me prendrait pour une folle. Toutes ses questions me donnaient mal à la tête. L’eau chaude ruisselait sur ma peau.

Suite à une longue douche, je m’habillais et me brossais les dents avec une brosse neuve trouvé dans le tiroir. Maintenant, je me sentais propre. Je sortis de la salle de bain, Rex n’était plus dans la chambre, le lit était fait et les rideaux volaient au vent. Je m’approchais de la fenêtre pour remarquer que celle-ci était ouverte. Rex était debout sur le toit, il me dit d’entrer à l’intérieur en vitesse…


Dernière édition par Nora Ora le Mer 4 Mar - 23:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 4 Mar - 22:52

*RÊVE : J’étais dans une grotte dans le pôle nord. Ne me demandez pas comment j’ai fait pour venir ici. La grotte était sombre, nous étions seuls ici, il n’y avait rien de vivant, même pas un végétaux.   C’était la nuit. Il fessait très froid dehors, mais j’étais habillé comme en été et j’avais chaud. Nora était dans mes bras, je la réchauffais. Elle semblait si petite dans mes bras…J’aurais aimé pouvoir la gardé dans mes bras comme cela pour toujours…*

Je me réveillais le soleil dans le visage. Nora n’était plus là. Au son de la douche, je devinais qu’elle se lavait. Je m’assis sur le lit en m’étirant. La majorité des coussins étaient éparpillés au sol. C’était comme si nous avions fait une bataille d’oreiller. Je me sentais si bien. Je ne me sentais plus du tout faible. Je refis le lit, nous n’allions surement pas y redormir, mais c’était une habitude chez moi. Les personnes qui avaient habitées cet endroit avant doivent toutes être mortes. Pourquoi ces gens habitait-il une si belle maison dans la forêt? Je trouvais cela vraiment étrange. Cette maison n’était pas normale. J’avais besoin de prendre l’air.

Je débarrais la fenêtre, puis alla m’asseoir sur le toit. Il fessait froid, mais moins qu’hier. Aujourd’hui il fessait soleil et les oiseaux chantaient. Ce ne ressemblait pas à une forêt hantée. Il y avait par contre beaucoup de vent. On était en automne c’était normal. Je pris une grande respiration, j’aimais sentir le vent. Tout un coup, j’entendis un coup de fusil, puis plusieurs oiseaux s’envolèrent dans le ciel. Je déployais mon pouvoir pour sentir combien de gens approchaient. Cinq cents! Je sentais cinq cents âmes et elles étaient toutes, sans exception, maléfique. Elles venaient pour tuer, des chasseurs sans doute. Je me levai et me tourna pour rentrer à l’intérieur avertir Nora, mais celle-ci était à la fenêtre. Avant qu’elle ne puisse dire un mot, je lui dis d’aller toute suite à l’intérieur.

En vitesse, je lui pris la main et lui dis de me suivre. Je descendais les marches par bonds de quatre. Nora suivait le rythme. Zalaée était couché sur le sofa. Je ne voyais pas son amie. Je me mis à secouer Zalaée pour qu’elle se réveille. À peine avait-elle ouvert les yeux que Nora commença à lire un message, un message de Pamela. Son amie sans doute. J’expliquais aux filles ce que j’avais vu et senti et je leur demandai de venir avec moi dans le tunnel. Nora me demanda combien de temps d’avance nous avions, je lui répondis que nous avions seulement une heure. Nous devions aussi retrouver Pamela. Je leur dis que nous devions tous se tenir la main. Ce n’était pas le moment de se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 5 Mar - 10:00

Quelqu’un se mit à me secouer, ce qui me réveilla. À peine ai-je ouvert les yeux que Nora commença à lire un message, un message de Pamela. Dans celui-ci, ma contraire disait qu’elle était sortie. Sur le coup cela ne m’a pas déranger, mais Rex nous a expliqué ce qu’il avait vue par la fenêtre. Nous avions seulement une heure, pour fuirent cinq cent chasseurs. Pour sortir à notre tour par les souterrains c’était préférable de se tenir par la main pour éviter de se perdre. J’étais vraiment inquiète pour Pamela. À tout moment j’espérais tomber sur elle, mais ce ne fut pas le cas. Je n’ai posée aucune question, j’étais trop stressée pour le faire. Quand nous sommes arrivés à une porte, je me suis entêtée à ne pas vouloir sortir sans Pamela. J’avais vraiment l’aire d’une gamine, mais dans le fond je m’en moquais. Je savais que c’était dangereux, mais même si je fuyais il y aurait des chances que nos ennemis tuent ma contraire et si cela arriverait je mourrai moi aussi. Je me suis mise à pleurer. Pour dissimuler une peu ma peine je me suis assise les bras croisés et j’y ai enfoui mon visage. Entre deux sanglots, j’ai relevé la tête pour dire à Nora et Rex : Je ne pars pas sans Pam. C’est plus que mon amie, c’est ma contraire et je... je... vais mourir de toute façon parce qu’ils vont la trouver. Ils sont trop nombreux. Sauver-vous, moi je reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 5 Mar - 11:16

Avant d’ouvrir la porte qui était devant moi, je rabattis le capuchon de ma cape sur ma tête. Dehors, il faisait encore nuit. J’ai marchée calmement et je changeais les couleurs de quelques feuilles au passage. Entre les arbres, j’ai vu un cours d’eau, un petit ruisseau en fait, et je m’en suis approchée prudemment. Je me suis couchée dans l’herbe près de l’eau et je me suis mise à parler, toute seule, comme si je m’adressais à Ludovick. J’aimais faire cela c’est comme si la présence de l’eau nous mettaient en contacte, en fait je parlais comme si c’était le cas. J’ai fini par m’endormir.

*Rêve : J’étais avec Ludovick, nous dansions ensemble. Ses pas habiles et précis guidaient les mien. Nous nous trouvions dans le château, plus précisément dans la salle de balle. Tout le monde était heureux. Les femmes étaient vêtues de robe de tous les couleurs et étaient coiffée de de manière extravagante. Moi, je portais une robe mauve et j’avais remonté mes cheveux en chignon. J’avais horreur d’attacher mes cheveux, mais cela plaisait au prince j’avais donc acceptée. *


Le premier rayon de soleil me réveilla. Je me suis dépêchée parce que je ne voulais pas inquiéter Zalaée. Même si je lui avais laissée une lettre je savais qu’elle aurait hâte que je rentre, surtout après les jours mouvementés qui ont précédés cette belle matinée automnale. Je me suis donc dirigée vers les tunnels souterrains, mais en chemin j’ai vu des chasseurs, ils étaient nombreux. Ceux-ci me tournaient le dos. Ils allaient vers une porte menant aux souterrains eux aussi, mais la porte qu’ils avaient choisi était un peu plus discrète que celle que j’avais prévue prendre. Je savais quand conservant mon choix de porte j’arriverais avant mes ennemis et je pourrais avertir zalaée. Je marchais très rapidement dans ce tunnel et j’ai fini par trouver la trappe. Je l’ai levée et me suis mise à chercher ma contraire dans toute la maison, sans la trouver. Mais où était-elle? J’étais dans la cuisine quand j’ai entendu la trappe se lever à nouveau. J’espérais tellement que ce soit Zala. Par contre je n’étais pas idiote je savais que c’était mes ennemis qui m’avaient rattrapée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 5 Mar - 12:36

Assise les bras croisé, Zalaée commença à versé toute les larmes de son corps. Était-elle sérieuse là? On voulait la sauvé et elle… Elle fessait ça! Elle nous demanda partir et de la laissé ici. Je ne pouvais pas faire cela, je me serais senti trop coupable. Sentiment humain de..! Rex lui expliqua qu’il devait là mettre en sécurité, il s’excusa tout en marchant vers elle. Il l’endormi en mettant ses doigts dans son coup. Il l’a pris dans ses bras. Quand il se tourna vers moi, j’avais la bouche grande ouverte. Je n’avais jamais vue quelqu’un faire cela. Il me demanda si j’allais bien. Fermant la bouche je lui répondis oui avant de le prendre par le bras et d’entrer dans le labyrinthe.

Rex m’expliqua que les chasseurs venaient d’entrer dans le tunnel et que Pamela était à l’extérieur. Il se mit à courir, je le suivais en lui tenant toujours le bras. Il était hors de question que je le perds de nouveau. Je demandais à Rex dans combien de temps Zalaée se réveillera. Il plaça un doigt devant sa bouche pour me faire signe de ne pas parler. Les chasseurs devaient être plus proches que je ne le croyais. Tout à coup, Rex ouvrit grand les yeux et dans un geste rapide, il me prit par la taille pour me faire asseoir.

Nous étions assis dans une crevasse du tunnel. La terre était humide. Mon cœur battait à toute vitesse, mais je ne savais pas si c’était parce que des chasseurs voulaient notre peau ou parce que j’étais assis sur Rex et je pouvais sentir son corps chaud. Zalaée était à côté de moi, elle ne bougeait pas. Elle ne fessait que respirer. Rex c’était mis dos au tunnel pour nous protéger, je fessais fasse à un mur. Je ne bougeais pas, je ne fessais aucun son. J’avais l’impression d’attendre ici depuis une éternité. Je commençais à avoir mal aux jambes. L’espace était trop petit pour trois personnes. Après deux heures, je finis par m’endormir.

*RÊVE : Soif. J’étais dans un désert, la chaleur était étouffante. J’avais l’impression de suffoquer. Soif. Il fessait si chaud, le soleil était éclatant. J’avais si soif... Autour de moi, il n’y avait que du sable. Comment avais-je fais pour arriver ici? Ma tête me fessait si mal. Soif. Ma peau avait tellement bronzé, je l’aurais surement trouvé magnifique en d’autre circonstance… Soif. Tout à coup, j’aperçu un oasis. Étais-je entrain de rêver? Devenais-je folle? Je m’en fichais, je courus ver celui-ci et sauta dedans. Déception totale, ce n’était que du sable… Du sable!*

Je me réveillais sur l’épaule de Rex. Nous étions à l’extérieur, Zalaée était sur son autre épaule. Voyant que j’étais réveillé il me posa par terre. Il me demanda de faire un feu pendant qu’il construisait un abri. La nuit allait bientôt tombé et il fallait se mettre en sécurité. Je lui demandais où se trouvait Pamela et il me répondit qu’elle c’était fait enlever, mais qu’il avait un plan pour la sauver. Je ne lui demandais pas plus d’information, pour l’instant l’important était de se préparer pour la nuit. Suite à cela je me mis à chercher du bois. J’eus de la chance, après une dizaine de minutes, deux animaux ressemblant à des furets apparurent devant moi. Je les attrapai et les ramenèrent au camp. Je fus si surprise en voyant ce que Rex avait construit, c’était si beau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 5 Mar - 14:34

Je ne pouvais pas la laissé ici. J’étais obligé de l’emmener de force. Je m’avançai vers elle en lui disant que je devais la mettre en sécurité, puis avec mes doigts, je fis une légère pression sur son cou. Elle s’endormit. La rattrapant, je l’ai pris dans mes bras. En me tournant je remarquais que Nora avait la bouche grande ouverte. Je lui demandais si elle allait bien. Elle me répondit oui avant de me prendre le bras et d’aller dans se souterrain.

J’expliquai à Nora que les chasseurs venaient d’entrés dans le tunnel, puis je me mis à courir. Nora me tenait fortement le bras. Elle me demanda quand est-ce que Zalaée allait se réveiller. Je lui fis signe de ne pas parler. Ici, il y avait de l’écho, ce n’était pas le temps de placoter. Je sentis des âmes s’approcher. Rapidement je regardais Nora les yeux grands ouverts pour qu’elle comprenne la situation. Toujours à la même vitesse, je pris la taille de Nora et l’emmena sur mes genoux auprès de Zalaée.

Nous étions cachés dans une crevasse. Mon dos cachait les filles. Je pouvais sentir le cœur de Nora battre à une vitesse fulgurante et sa chaleur. Si je serais resté caché dans cette crevasse seul sans bougé, j’aurais eus très froid, mais nous étions trois. Nous étions serrés et je ne pouvais pas bougé. Dehors j’entendais des chasseurs passer derrière moi sans nous voir. Je remerciais les âmes intérieurement de m’avoir montré cette cachette. Les chasseurs étaient éparpillés un peu partout dans le tunnel. Environ deux cents se dirigeaient vers la bâtisse où nous avions dormi. Après environ deux heures Nora s’endormi. J’étais maintenant le seul réveillé et je devais rester à l’affut.

Je suivais l’âme de Pamela, j’espérais que ce ne soit pas le cas, mais c’est ce qu’elle fessait. Elle allait droit vers la bâtisse. Je ne pouvais pas aller l’aider sans mettre en danger Nora et Zalaée. Derrière nous, des chasseurs passaient de temps à autre. J’avais mal partout, mes muscles avaient un énorme besoin de bouger, mais je ne le pouvais pas. Les heures passèrent une à la suite de l’autre. Les chasseurs finirent par partir avec Pamela. Je savais exactement où il l’avait amené, mais pour l’instant le plus important était de se trouver un abri. Il restait encore une centaine de chasseur à la bâtisse. Cent cinquante à celle où il retenait Pamela et le reste étaient partis plus loin de la forêt, j’avais perdu leurs traces.

J’avais enfin trouvé un coin dans la forêt parfait pour se construire un abri; loin du tunnel, proche d’un cours d’eau, une petite plaine et des arbres pour nous cacher. Nora commença à se réveiller, je l’a sentais bouger. Je déposais les filles par terre. Zalaée dormait encore. Je demandais à Nora d’aller chercher des branches et de faire un feu pendant que je construisais un abri. Il ferait bientôt nuit et je devais faire en sorte que nous soyons en sécurité. Nora me demanda où se trouvait Pamela, je lui racontai la vérité. Nora partit et je commençais la construction.

L’abri possédait un toit, trois murs fait avec de grand tronc d’arbres et trois hamacs faits à l’aide de racines et de branches. Un humain n’aurait jamais pu construire cela en si peu de temps, mais moi je n’étais pas humain. Quand Nora revena, elle sembla surprise. Je la félicitais pour sa chasse, puis je lui demandai de dire à Zalaée, quand elle sera réveillée, que nous avions travaillé sur l’abri durant toute la journée. Elle accepta, rapidement je fis cuir la viande pendant qu’il fessait jour. Si j’allumais un feu la nuit, les chasseurs nous repèreraient en quelques minutes.

Nous avons mangé, puis j’éteignis le feu. Je racontai à Nora la fois où je chassais un cerf en lui courant après, elle se mit à rire. Suite à cette histoire, je commençai à expliquer mon plan pour sauver Pamela. Il consistait à ce que je fasse diversion pendant que grâce à son pouvoir, Nora puisse aller se faufiler à l’intérieur de la bâtisse et sauver Pamela. Zalaée était une bonne amie, mais elle était trop sentimental, je voulais qu’elle reste ici à l’abri. Nora allait me dire ce qu’elle en pensait, lorsque Zalaée ouvra les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 7 Mar - 14:23

Rex avança vers moi, en me disant qu’il devait me mettre en sécurité, puis avec ses doigts, il me fit une légère pression sur le cou.

*Rêve : C’était magnifique, non, non c’était incroyable. Je me trouvais sur des îlots. Dans l’océan entourant ceux-ci des dauphins sautaient hors de l’eau, mais ce que je trouvais vraiment beau c’était la cascade qui dévalait les rochers et les fleurs qui s’épanouissaient. D’ailleurs je me penchais pour en sentir une. Cette fleur était unique en son genre. Elle était toute blanche et sur chacune de ses pétales il y avait une inscription. Son centre était semblable à du cristal si ce n’était pas cela. La trouvant super belle je la cueilli. Tous les autres végétaux se sont mis à faner. Les îlots se dégradaient à une vitesse folle. J’essayais à l’aide de mon pouvoir de faire pousser une fleur de la même espèce, mais j’en étais incapable. J’ai approché la chute pour savoir qu’est-ce que cela ferais si je mouillais la fleur. En passant ma main à travers l’eau j’ai découvert qu’il n’y avait pas de roche derrière. C’était un passage. Alors que les ilots disparaissaient par ma faute je suis rentrée dans le passage. Il y avait une porte qui pivota à mon approche et je me suis retrouvée sur une nouvelle ile. Cette ile était couverte de sable doré qui reflétait le soleil. Ce sable pouvait faire penser à de l’or grâce à sa couleur. C’est en entendant une voix familière que j’ai compris où j’étais. Je me trouvais sur Lux et Katia courrait vers moi.*

Quand j’ouvris les yeux, nous étions dehors, près d’un abri en bois. Je ne voyais Pamela nul par. Je me suis tournée vers Nora puis vers Rex avant de dire : Où est Pamela? L'avez-vous retrouvé ? Je ne savais pas où nous étions nous même, mais cela ne m’intéressais pas je savais qu’on était en sécurité. Je doutais que ce soit le cas de Pamela et avant même que Rex ouvre la bouche je me doutais de ce qu’il allait dire. Rex m’a expliqué que Pamela avait été capturée par les chasseurs. Des larmes ont coulées sur mes joues. (Et oui encore, que voulez-vous je suis émotive moi!) Ensuite il m’a résumé son plan. (Et oui ce gars-là avait un plan, il avait tout prévu quoi!) Le plan du jeune homme m’a remonté le moral et j’ai cessée de pleurer. Ce plan consistait à ce que Rex fasse diversion pendant que grâce à son pouvoir, Nora puisse aller se faufiler à l’intérieur de la bâtisse et sauver Pamela. Le jeune homme tenait à ce que je reste ici. Il avait raison, le plan avait de grande chance de marcher et ce serait idiot de ma part de tout gâcher par ma présence. De plus je ne suis assez nul en combat et je suis trop émotive. Un large sourire se dessina sur mon visage humide. Vous voulez vraiment risquer votre vie pour Pamela? Je leur en étais déjà reconnaissante.



Dernière édition par Zalaée Larochelle le Mar 10 Mar - 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 7 Mar - 14:30

Je regardais autour de moi à la recherche d’une cachette. Je n’en avais pas encore trouvée, quand j’entendis plusieurs personnes venir vers moi. Je me suis précipitée vers la fenêtre. Celle-ci était brisée et ne voulais plus s’ouvrir. Décidément ce n’était pas ma journée. Je suis montée sur le comptoir pour pouvoir donner un coup de pied sur la vitre. Celle-ci a éclatée en morceau ce qui n’a pas manqué d’avertir mes ennemis de ma présence. Dans le temps de le dire j’avais cinq arbalètes, sept revolvers et trois arcs de braquée sur moi. Ça c’était sans parler des épées, des haches et des poignards que mes ennemis possédaient.  Un homme m’avertit que si je tentais quoi que ce soit ils me tueraient et a fait signe à deux hommes portant chacun une épée de m’attraper. J’eu à peine le temps de me retenir pour ne pas les griffer qu’ils m’avaient déjà fait descendre du comptoir et me tenaient chacun par un bras. Ceux-ci mon approchée de l’homme qui leur avait donnée un ordre. Leur chef je suppose. Il sorti de l’une de ses poches un petit poignard et me sourit. Un sourire mauvais comme celui que j’avais fait à Gullio et à ses amis. Le chasseur qui me tenait le bras droit m’a lâchée pour retirer ma cape de sur mes épaules et l’a remis à un de ses semblables.  En dessous de la cape qui m’a été retirée je portais cette journée-là, une robe orange.  L’absence de manche sur ce vêtement a permis au chef des chasseurs de faire glisser son couteau sur mon bras plus facilement. Je sentais la cendre de phénix se mêler à mon sang. Je n’ai pas criée mais il s’en est fallu de peu. Un chasseur repris mon bras droit et  leur chef me dit : Vous étiez quatre ici! Où sont les autres? J’ai refusé de répondre, jamais je ne trahirais ma contraire et de toute façons je ne savais pas où ils étaient. Par contre, je savais que si Zalaée apprenait que j’étais en danger elle ferait sa gamine et cela m’inquiétais. J’espérais que Rex et Nora mettraient Zalaée en sécurité. S’ils le faisaient je leur serais reconnaissante toute ma vie et sinon je leur en voudrais toute ma vie. Je me suis demandé ensuite d’où le chef des chasseurs tenait de telle information. Celui-ci a dit au deux hommes qui me retenaient : Amenez-la dans un de nos repères. Une centaine de chasseur est resté à la bâtisse, Cent cinquante autre m’ont escortés jusqu’au repère et le reste s’est éparpillé je ne sais où, à la recherche de Nora, Rex ainsi que de Zalaée. Le chemin a été assez long. Le repère de mes ennemis était en fait des souterrains. Pas comme le précédent, non. Il n’y avait qu’une trappe recouverte d’herbe pour entrer et il y avait environ le triple des tunnels de la bâtisse où Nora et Rex ont été retenus. Ces chemins souterrains étaient illuminés à l’occasion par des torches. Dans leur repère, j’ai dû marcher une heure pour arriver à une cellule en retrait. Un des deux chasseurs qui me tenait m’a ouvert la porte en fer. Alors que l’autre me lâchait, il m’a poussé à l’intérieur de la petite pièce et a refermé la porte me plongeant dans le noir le plus complet. J’ai essayée de tourner la poigner, sans réussir à ouvrir la porte qui était barrée. Mon bras droit, celui qui portait une plaie infectée de cendre de phénix, me faisait de plus en plus souffrir. Je me suis assise dos à la porte et me suis mise à pleurer. Je n’avais plus rien, plus mon cahier, plus mon arbalète et surtout, je n’avais plus ma liberté. Puisque l’endroit où l’on me retenait prisonnière était plus sécurisé que celui où Nora et Rex avait été fait prisonniers je craignais que personne ne vienne m’aider. Déjà que l'établissement de Gullio était bien gardé, si Rex ,Nora et Zalaée viendraient ici, j'avais peur qu'ils me rejoignes de force dans ma cellules. Mes ennemis avaient pensés à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 11 Mar - 17:42

Zalaée se réveilla et comme à son habitude, elle nous bombarda de question. Rex fini par tout lui expliquer. Même son plan. Je n’étais pas pour cela, il ne devrait pas lui dire notre plan, elle risquerait de vouloir nous aider. Si elle fessait cela, elle ne nous servirait pas à grand-chose. Pas qu’elle n’est pas puissante, mais elle est très sentimentale et cette affaire la touche personnellement.

Je pensais déjà à comment on pourrait l’empêcher de nous suivre pendant que Rex lui parlait. On pouvait l’attacher à un arbre, l’emmener loin d’ici pendant son sommeil ou encore lui dire que nous allons chercher un repas pour demain et de nous attendre… Attendez une minute… Elle ne sait même pas où est leurs repère! Son seul moyen de savoir où il se trouve, serait de nous suivre, mais Rex la sentirait toute suite.

Mes pensées furent coupées par la voix de Zalaée. Elle nous demandait si nous voulions réellement risquer notre vie pour Pamela. Je la regardais comme si elle était stupide. Avait-elle vraiment dit ça? Mon regard se dirigea vers Rex, il était silencieux, le visage impassible. D’une voix calme,  mais refoulant une certaine colère. Je lui répondis que nous n’étions pas des lâches et que nous n’allions pas les abandonnés comme cela, jamais.

Rex nous demanda ensuite d’aller nous coucher. À quoi pensait-il? J’étais plus forte la nuit! Il le savait en plus, j’en étais sûr. Dès que Zalaée fut tourné vers la cabane et non vers nous, je regardais Rex d’un regard interrogatoire. Pour toute réponse, il me fit un clin d’œil. J’avais confiance en lui, c’est pour cela que j’allai me coucher.

Mes yeux étaient fermés, mais j’étais totalement réveillé. Mon corps criait le besoin d’adrénaline, j’avais un grand besoin de sauter de ce lit, courir vers le refuge et exploser la gueule à le plus de chasseurs possible. Je tremblais d’excitation. J’avais besoin de me venger, la mort de Gullio n’était pas suffisante…

Après environ deux heures, j’entendis quelqu’un marcher. Je réagis à la seconde, sautant de mon lit en mode combat. Rex me regarda, il semblait rire de moi intérieurement. Nous ne fessions pas de bruit pour ne pas réveiller Zalaée. Je lui tirais la langue, puis il me prit la main et se mit à courir dans la forêt. Je ne respirais pas normalement et je n’avais pas commencé à courir, j’avais tellement besoin de m’amuser…

En courant, Rex m’expliqua pourquoi nous avions dû attendre, il voulait que Zalaée se réveille en pensant que nous étions partis tôt le matin. Pour être certain je lui demandais s’il la sentait toujours dormir, il me répondit qu’il la surveillerait 24h sur 24. Tout comme lui, je ne voulais pas qu’il arrive quelque chose à Zalaée. Je revis le visage paisible de Zalaée dormant bien au chaud… Je ne voulais pas qu’elle soit en danger.

Après plus de trente minutes de course, nous arrivâmes enfin devant un vieux château camouflé parmi plusieurs arbres qui avaient décidé de grandir sur celui-ci. Je ne me fis pas prier. Je me transformais en vitesse en brume. Par chance, la lune était cachée parmi une épaisse couche de nuages. C’était mon jour de chance.

Rex s’avança vers la porte. J’attendais que son premier adversaire s’approche pour me faufiler par la fenêtre. J’étais instable, je le sentais. Je savais que Rex n’aimerait pas, mais j’avais une énorme envi de liquider un chasseur. Je ne sais pas trop ce qui se passait avec moi, mais je voulais voir du sang…


Dernière édition par Nora Ora le Jeu 12 Mar - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mer 11 Mar - 18:19

Surveillant toujours les alentours de Zalaée, j’observais la seule porte que je connaissais. Il pouvait y avoir des portes secrètes. Le château était noir, plusieurs fenêtres étaient cassées, il semblait vieux et plusieurs végétaux avaient grandi dessus. On aurait dit que les plantes voulaient cacher cette abomination.

Nora n’attendit même pas une minute avant de se transformer, cela devait être un message subtil pour que je me dépêche. J’avais remarqué qu’elle ne se tenait plus sur place. Je l’avais déjà vue dans une situation pareille, c’était quand elle avait une énorme soif de vengeance.

Habituellement cela se finissait mal, elle ne réfléchit plus avant d’agir et ne pensait qu’à faire couler du sang. Peut-être que cela est une mauvaise idée… J’aurais dû accomplir cette mission seul, j’en aurais été capable. Maintenant j’avais mis Nora en danger et en plus, elle n’est pas dans son état normal. Je n’aimais pas cela…

Malheureusement, je ne pouvais plus faire marche arrière. Si je partais, Nora accomplirait la mission seule. Je ne partirais pas. Je m’avançais vers l’énorme porte mesurant près de 10 mètres de haut. Pourquoi une si énorme porte? Je pouvais sentir un peu moins de cent cinquante âmes à l’intérieur. Bien, je ne m’ennuierais pas…

Je me tenais droit devant l’entrée, ne sachant pas trop quoi faire pour les attirer dehors. Devais-je mettre le feu? Commencer à briser la porte? Je décidais de me mettre à les narguer. Je voulais qu’il sorte, qu’il y aille le moins de chasseurs possible au trousse de Nora. Je devais en attirer le maximum, une trentaine ne serait pas mal…

Suite à environ deux minutes, cinq chasseurs sautèrent des fenêtres et atterrirent dans mon dos. Je ne les avais pas vus. Le premier me fit tomber par terre sous sa masse et le deuxième essaya de me poignarder en plein cœur. Heureusement, je l’évitais à la toute dernière minute. Désolé, mais ce n’est pas comme cela que tu vas me détruire, je suis un dieu tout de même…

D’un coup gracieux, je leurs coupèrent la tête de ma lame tranchante. Le sang giclait encore des corps quand je sentis l’âme de Nora passer devant moi et se faufiler par la fenêtre. Qu’avais-je fait? Je me sentais coupable… Je devais me reprendre! Nora allait s’en sortir très bien et je devais accomplir ma mission bon sang!

Allait-il maintenant m’envoyer plus de chasseurs? Je l’espérais parce que sinon, cela allait me prendre des heures pour tous les tuer… N’ayant même pas une égratignure, j’entendis l’énorme porte s’ouvrir. Je tournais mon regard vers la porte, toujours en position de combat.

Je ne me serais jamais entendu à voir cela. C’était impossible de ressembler à cela! On aurait dit un ‘‘Snorlax’’ version humaine! Cette chose était gigantesque, elle ne possédait qu’un simple short comme vêtement. Je suis pose que l’habiller coûte énormément chère…

Son âme semblait humaine. Il dû se baisser pour sortir du château et comme salutation il me rota en pleine face. Je sentis premièrement une odeur nauséabonde de poissons pourris, puis je fus soulevé dans les airs.

J’ouvris grand les yeux devant cela. Avait-il prit des pilules énergisantes? Étais-ce une nouvelle Drug? Je n’en savais rien… J’atterri un bon trois mètres plus loin, mon corps glissant sur la terre humide avant d’heurter un arbre. Je me relevais en vitesse. Celui-ci serait plus coriace. Comment allais-je le vaincre?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Ven 13 Mar - 17:45

Je ne fis pas attention au regard que me lançait Nora, car franchement elle me regardait comme si j’étais la pire des idiotes. Ses yeux se dirigèrent vers Rex. Puis, Nora me dit qu’ils n’étaient pas des lâches et qu’ils n’allaient pas nous abandonnés comme cela. Sérieusement je n’avais jamais cru un instant qu’ils étaient des lâches, mais ils y a plusieurs volontés qui m’auraient dit de m’arranger toute seule. Alors, je trouvais très gentil qu’ils fassent cela pour nous. J’ai tourné la tête pour voir la cabane que mes amis avaient construite, Ils avaient sans doute mit la journée. Rex nous demanda d’aller nous coucher. Par contre je venais de me réveiller, j’étais en pleine forme. De plus je croyais qu’ils allaient se mettre en route immédiatement. Je n’ai pas fait le moindre commentaire et je suis entrée dans le refuge avec Nora et Rex. Je me suis allongée sur un lit, sans dormir, j’en étais incapable pour l’instant. Au bout d’une heure à me remémorer les souvenirs des derniers jours, j’ai fini par sentir la fatigue et j’ai sombrée dans un profond sommeil sans rêve. Le lendemain je me suis réveillée très tôt. Rex et Nora étaient partis, j’étais toute seule. Sachant que les chasseurs rodaient, peut-être dans le coin je n’ai pas voulu sortir. Malheureusement lorsque la faim me prit je n’en eux pas le choix. Je suis sorti, j’ai fait quelque pas et me suis agenouillée, joignant les mains pour faire pousser un arbre à fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Faith ✝ "Si j’avais un pistolet et deux balles dedans, avec toi, Hitler et Ben Laden dans une pièce, je te tirerais deux fois dessus."
» Dans la forêt de la nuit
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Somnia Libertas :: Forêt Hantée-