AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'appel de la transe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: illusion / chaîne
Âge: 21 ans
Titre: Déesse de l'illusion
avatar
Akisma Kontrollo
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Mar 7 Avr - 18:54

Une certaine Adélina, la contraire d’Exelle m’expliqua ma nouvelle mission. Cela ne m’enchantais que très peu, mais ça me fessais quelque chose à faire. Nous sortîmes dehors et nous mîmes à sa recherche. Au marché nous rencontrâmes une vieille dame qui nous expliqua qu’Abygaelle possédait une boutique de bijoux. Elle nous expliqua ou la trouver et nous partîmes à sa recherche. La boutique était vieille comme le quartier, mais les bijoux étaient magnifiques. J’aurais aimé m’en acheter un. Selon moi, elle devrait mieux les cachés, elle risque de se les faire voler sinon…

Une personne s’occupait de la boutique. Nous lui demandâmes où se trouvait Abygaelle. Elle nous réponda qu’elle était partit se promener. Je lui ai donc donné l’invitation et je lui ai demandé de la donnée à la propriétaire le plus vite possible. Adélina n’aimait pas cela, elle voulait lui donné en main propre, mais je réussis à la convaincre sous prétexte que nous n’allions jamais la retrouver. Nous retournâmes donc à la discothèque et allâmes valider la mission. Mallia réagit premièrement comme Adélina en sachant que je ne lui avais pas donné en main propre, mais elle finit par comprendre. La caissière m’avait promis qu’elle lui donnerait avant ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t39-deesse-des-illusion-l-illusi
Messages : 28
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Téléportation/ trois poignard trempés de cendre de phénix
Âge: 16 ans
Titre: déesse de la téléportation
avatar
Abygaelle Laforce
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Dim 12 Avr - 11:07

Ne t’en vas pas, je veux seulement te parler. Pourquoi nous as-tu attaqués? Étais-ce un réflexe? J’aimerais mieux te comprendre.

Je me suis tournée lentement vers la personne qui m’avait adressé cette phrase. Dans l’obscurité, j’ai reconnu les traits du visage du jeune homme qui m’avait défié. C’était ma chance d’arranger toute cette histoire et de comprendre pourquoi j’avais tant effrayée la jeune femme aux shurikens. Avait-elle des choses à cacher à un point-elle de s’en prendre à la première personne qui s’intéresse à sa discussion? J’aurais dus me montrer calme et m’expliquer, mais je n’ai pas pu m’empêcher de me méfier du jeune homme qui se tenait devant moi, après tout il m’avait insultée.

Tu veux me comprendre? Il me semblait que tu me détestais!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Son / Shurikens
Âge: 18 ans
Titre: Volonté de rang 2 / La DJ
avatar
Mallia Muz
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Mer 15 Avr - 21:46

Je terminais les derniers préparatifs avant d’ouvrir, déjà, dehors plusieurs attendaient. Ce soir, c’était une soirée spéciale. C’était le spécial nuit des morts. Nos invités devaient être tachés de faux sang pour entrer. Tous les employés devaient participer aussi. Pour ma part, je me suis dessiné une ligne dégoulinante de sang sur le cou. C’était comme si on m’avait coupé la jugulaire. J’avais mise une robe blanche, du sang avait dégouliné sur l’avant. Je m’avançais maintenant vers la grande porte. Mes soldats m’ouvraient le chemin. Ils avaient insistés à ce que je sois accompagné de deux hommes pour ouvrir les portes. Ils ont peur que les gens m’écrasent quand ils vont rentrer. Mes employés sont un peu paranoïaques quand c’est à mon sujet.

J’ouvris donc cette énorme porte et je reculais en vitesse. Dès qu’ils virent la porte ouvrir, ils s’élancèrent vers mes gardes du corps. Moi, je me dirigeais vers l’endroit central. Je montai sur le stage et regarda les gens entrés. J’espérais y retrouvé notre petite espionne. Allait-elle venir? Je l’espérais, pourtant une autre partie de moi non. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre d’elle, mais je voulais lui laissé sa chance. Les invités commencèrent à danser, rapidement l’ambiance s’anima. J’avais choisi de la musique Hard rock, je trouvais qu’elle allait bien avec le spécial. Jake allait surement bientôt revenir lui-aussi. J’avais hâte de le revoir. C’était mon mec.

Je fini par quitter ma place entant que DJ vers 11h. À 12h30 je reprendrai le flambeau, mais pour l’instant je voulais laisser une nouvelle recrue. Je voulais que la discothèque puise rester ouverte même si je n'étais pas là. Mon robot était en train de créer un jeu de lumière rouge et blanc, c’était diaboliquement beau. J’attendais à l’étage mon invité VIP, quand j’aperçus Jake entré. Enfin!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t49-son-la-dj
Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Silence / Disques tranchant
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de rang 2 / Le requin
avatar
Jake Stander
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Mer 15 Avr - 21:49

Je ne m’attendais pas à cela. Je lui avais parlé gentiment et elle, cette petite peste me défiait. Je pouvais comprendre qu’elle me déteste parce que je l’avais attaqué, mais c’était réciproque. Elle avait failli tuer Mallia, elle ma blesser et c’est sauvé comme une voleuse. Je connaissais cette fille depuis seulement quelques minutes et je la détestais déjà. Je répondis donc à sa question de ma manière la plus naturelle.

<< Je te déteste complétement, tu es une espionne qui a essayé de nous éliminer. Je ne t’accepterais jamais sois en consciente, mais Mallia ne voudrais jamais que j’agis sur un coup de tête. Elle serait du genre à te pardonner si tu lui donnais une explication plausible. Moi, j’aime Mallia et je veux la protéger des gens dans ton genre, mais pour faire cela, il faut que je convainque Mallia en agissant gentiment avec toi. J’ai essayé et comme tu peux le voir, tu es un cas désespéré. J’ai essayé, mais tu es trop… Trop raide. Et je te préviens, si tu touches Mallia, ne serais-ce qu’un cheveu, je te tue. Je le ferais de mes propres mains et je n’aurais aucun remord. >>

Par la suite, je partis sans même la regarder. Elle n’en valait pas la peine. Je l’entendis chuchoter quelque chose, mais je ne compris pas quoi. Je m’en fichais. Je repartis à la course vers le Purgatoire. Je n’avais qu’une seule envie; revoir ma douce. Lorsque j’arrivais, c’était déjà la fête. Tous étaient salit de sang et le ‘‘Doorman’’ m’empêcha d’entrer. Je pensais premièrement qu’il ne m’avait pas reconnu, mais en vérité c’est parce que je n’étais pas salit de sang. Eh bien oui, ce soir, c’était le spécial nuit des morts. Une femme d’environ trente ans, une volonté devinais-je, me prêta une petite quantité de son liquide rouge. Je m’en appliquais autour de la bouche. On aurait dit que j’étais un vampire, j’aimais le résultat finale que je pu voir dans un miroir. Lorsque je fus à l’intérieur, j’aperçus Mallia tout en haut. J’allais la rejoindre, elle avait le cou taché de sang. Cette image me fit froid dans le dos. C’était comme si elle était morte par ma faute.

*FLASH : L’espionne avance tranquillement vers Mallia, je cours vers eux pour les arrêter, mais je suis trop loin. La jeune femme se téléporte juste devant Mallia et lui coupe la gorge. Je crie au meurtre, la tueuse se tourne vers moi. Elle fuit en se téléportant. Mallia est à terre. Lorsque j’atteins finalement son corps gisant par terre, je m’aperçois que quelque chose n’est pas normal. Son corps est au sol sans vie, mais Mallia se tiens debout devant moi. Je ne sais pas comment je fais pour la voir, mais je la vois. Je pleure, j’ai mal, je veux la venger… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t54-silence-le-requin
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Ven 17 Avr - 18:14

Je ne suis pas restée écouter la discussion de la jeune espionne et du chef d’antigang,  ce qu’ils se disaient ne m’intéressait pas et puis, ça ne me regardais pas. De plus, j’avais d’autre projet en tête, comme par exemple me débarrasser de Marcus en le conduisant à la discothèque. Qu’est-ce que ce garçon m’énerve!!! Pendant que nous faisions les dernier pas qui nous séparaient de la discothèque, il a recommencé à parler. Le jeune homme a fini par se taire quand, il s’est aperçu que je ne l’écoutais pas.  En fait, je fixais les gens qui faisaient la file pour rentrer dans le purgatoire, ils étaient tous tachés de sang. S’étaient-ils battus? J’ai déplacée mon regard vers Marcus, attendant qu’il me donne des explications :

Oh! C’est une soirée spéciale, pour rentrer il faut être taché de sang.

S’était-il empressé de répondre, puis il a regardé ses vêtements.

Pour nous ça ne sera pas un problème!

En effet, les coups d’arbalète que Marcus avait donnée, avec un peu trop d’enthousiasme, aux chasseurs, nous avaient éclaboussée tous les deux de sang. Quand il a relevé les yeux, il s’est mis à avancer vers la porte d’un pas assuré. Moi, je suis restée quelques secondes à m’interroger : et si Mallia avait donné l’ordre à ses gardes de m’interdire le passage? Je devais entrer sinon Marcus ne me laisserais jamais tranquille. J’ai vite trouvée une solution. Je me suis avancée, moi aussi vers la porte en rabattant le capuchon de ma cape sur mon visage. Les deux hommes qui gardaient la porte nous ont laissés passer. À l’intérieur, j’ai suivi Marcus sans le perdre de vue dans la foule. Nous avons monté des marches et déjà à l’étage il y avait moin de monde. Marcus me conduisait vers une jeune femme qui nous tournait le dos. J’ai vite reconnu ses cheveux blancs et roses. Marcus s’est adressé à sa patronne :

Mallia? J’aimerais te présenter quelqu'un. Elle m’a sauvée la vie.


Au moment où Mallia s’est tournée vers moi et que le chef d’antigang est entré dans mon champ de vision j’ai été ravie d’avoir encore mon capuchon sur la tête. Parce que je ne devais pas être là, pas après avoir empoisonnée Akisma par réflex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: illusion / chaîne
Âge: 21 ans
Titre: Déesse de l'illusion
avatar
Akisma Kontrollo
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Mer 22 Avr - 17:56

J’en avais bu trop et je le savais, mais c’était plus fort que moi. J’avais besoin de boire… Je devais être rendu à la huitième bouteille de boisson soleil... Peut-être plus… Le barman riait en me voyant boire autant. Il ne devait pas avoir plusieurs clients dieux. Eh bien oui, les dieux éliminent l’alcool beaucoup plus rapidement que les volontés ou les mortels. Nous avions tout de même nos limite et là… Je devais en avoir atteinte une. Je dansais maintenant sur le comptoir. Plusieurs m’encourageaient, d’autres voulaient que j’ôte mes vêtements, mais je ne le voulais pas. Je n’étais pas si stupide que cela.

J’étais en transe pur, mon corps se mouvait au rythme du son explosant dans mes tympans. J’adorais se sentiment de bonheur à l’état pur. C’était comme si je me fichais de tout, comme si tout allais bien. J’avais l’impression d’être indestructible, comme en harmonie avec tout ce qui m’entourait. Les couleurs étaient magnifiques, floues par l’alcool, mais magnifiques. Je riais tant! Tout semblait amusant. Tout à coup, quelqu’un m’attrapa par le bras et me fit descendre de l’estrade.

<< Ah… Arr…te… Stop… Lâh moi… Ye veut… y rtouri… >>

Je me débattais tout en essayant de le convaincre de me relâcher, mais il ne semblait rien comprendre. Il me parla d’une voix douce, je ne compris rien de ce qu’il me disait, mais sa voix me semblait familière. Je me retournais vers celui qui me tenait, mais mes yeux avaient de la difficulté à se fixer. Tout ce que je pu voir fus une masse flou. Quelqu’un de blond habillé en noir. Qui étais-ce?

Il recommença à me parler, mais je ne comprenais rien. Je me mis donc à rire. J’étais incapable de marcher, mes jambes étaient comme en coton. Je n’arrêtais pas de rire. Je m’accrochais sur l’inconnu pour ne pas tomber lorsque soudainement, mes jambes ne touchèrent plus le sol. Il devait savoir tanné que je tombe à toute les deux secondes. Je me sentis très fatigué tout d’un coup… Ma tête s’appuya sur son torse et je m’endormis.

* RÊVE : Je n’arrêtais pas de tourner, tourner et tourner. Je riais en même temps. Tout était flou, je ne pouvais réussir à percevoir qu’un amas flou de bleu et d’orange. La chaleur m’écrasait. Je suais de partout. Où étais-je? Je n’en avais aucune idée. Comment pouvais-je le deviner? Un éclair de génie parvins jusqu’à mon cerveau. Pour mieux voir, je devais arrêter de tourner! J’essayai de m’arrêter tout doucement, mais mes pieds s’entrelacèrent et je tombais lourdement sur le sol. Je me mis à tousser, quelque chose de dégueulasse s’était introduit dans ma bouche et mon nez. Je levais les yeux pour voir ce qui m’entourait, mais je ne voyais rien. Tout était flou. Après quelques minutes, ma vue redevins normal, autour de moi, se trouvait du sable. Du sable et seulement du sable. J’étais en plein désert. J’avais énormément soif. Un peu plus loin, je pus apercevoir un lac. J’étais sur les genoux quand un déclic se fit dans ma tête. Je savais qu’il n’était pas réel, je pouvais le sentir. Une illusion… Comment allais-je donc trouver de l’eau sans cela? Tout à coup, je reçu un sceau d’eau sur la tête. *

Je me réveillais trempé. Devant moi ce tenait un garçon avec un sceau. Il m’expliqua que c’était le seul moyen de me réveiller. Un mal de tête me tenaillait, les effets de mon voyage au pays du bonheur commençaient à se faire sentir. Mon regard se posa sur la personne derrière lui, elle portait une capuche. Non! Avait-elle osé?! Je n’attendis pas une seconde, je sautais du sofa sur lequel on m’avait installé et attrapa les mains de la jeune femme.

Elle tomba lourdement sur le sol, moi au-dessus d’elle. Je pouvais maintenant voir son visage. Pamela! Sale peste. À l’aide de mes dents je lui arrachais sa capuche. Tout à coup, on m’attrapa par les bras. Je me débattis pour me libéré, mais les quatre hommes qui voulaient d’immobilisés étaient plus fort que moi. Ce n’est quand relevant les yeux que je compris ce qui se passait. La musique savait arrêter, Mallia me regardait les deux grands yeux ouvert. Tous m’observaient…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t39-deesse-des-illusion-l-illusi
Messages : 28
Date d'inscription : 15/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Téléportation/ trois poignard trempés de cendre de phénix
Âge: 16 ans
Titre: déesse de la téléportation
avatar
Abygaelle Laforce
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Jeu 14 Mai - 17:18

<< Je te déteste complétement, tu es une espionne qui a essayé de nous éliminer. Je ne t’accepterais jamais sois en consciente, mais Mallia ne voudrais jamais que j’agis sur un coup de tête. Elle serait du genre à te pardonner si tu lui donnais une explication plausible. Moi, j’aime Mallia et je veux la protéger des gens dans ton genre, mais pour faire cela, il faut que je convainque Mallia en agissant gentiment avec toi. J’ai essayé et comme tu peux le voir, tu es un cas désespéré. J’ai essayé, mais tu es trop… Trop raide. Et je te préviens, si tu touches Mallia, ne serait-ce qu’un cheveu, je te tue. Je le ferais de mes propres mains et je n’aurais aucun remord. >>


Il est parti et j’en ai fait autant de mon côté, mais avant de rentrer à la joaillerie je n’ai pas pu m’empêcher de chuchoter pour moi-même :

Quelle perte de temps!

En traversant les quelque rues qui me séparaient désormais de la joaillerie, j’ai essayé de me sortir de la tête les menaces du jeune homme. En atteignant la porte de mon commerce j’ai remarqué que Kim me souriait, une enveloppe à la main.

Enfin t’es arrivée! Tiens on me l’a donnée pour toi.

Mon amie m’a tendu l’enveloppe. Sans poser de question je l’ai prise et me suis dirigée vers la porte. J’ai tourné le panneau  "ouvert " pour qu’il indique fermé. Je me suis assise, j’ai déchirée l’enveloppe devant Kim et en ai retiré la lettre. C’était une invitation pour une fête costumée à la discothèque.

N’importe quoi!

Ai-je dis furieuse en me préparant à déchirer la lettre.

Qu’est-ce qu’il y a Aby?

Rien! Bon ok je t’explique.

Mon amie a souri et s’est installée comme le ferait un enfant pour écouter un conte. Elle était captivée par ce que j’avais à lui raconter.

Ce matin je me promenais dans le quartier, quand j’ai vue deux jeunes femmes qui se battaient. Tu sais comme je suis curieuse?!

Elle a hochée la tête.

Bien je me suis cachée pour pouvoir les observer. Deux personnes sont alors arrivées, une jeune femme et un jeune homme. La nouvelle arrivante m’a trouvée et m’a aussitôt lancée ses churikens qui m’ont coincé au tronc d’un arbre. J’ai utilisé mon pouvoir pour me défendre, je me croyais en danger. Je lui ai fait apparaitre ses armes au-dessus de la tête.

Tu l’as tuée!!!!

Mais non, Kim. Le garçon qui était avec elle l’a sauvée et depuis il me prend pour une espionne et il me déteste.


Il te déteste et il t’envoie une invitation pour une fête?

Non, ce n’est pas lui qui m’a envoyé cela. C’est Mallia, la fille qu’il a sauvée, il semble en être amoureux.

Ai-je dit la tête baissé sur la lettre que je tenais.

Vas-y !

Quoi!? Non hors de question! Je vais me coucher.

Ai-je dis alors que j’ouvrais la porte et sortais. Kim m’a attrapée par le bras m’a regardée dans les yeux et a dit.

Tu y va! C’est ta chance de régler tout ça. Je peux venir avec toi si tu veux.

Je suis fatiguée et je….

Et tu vas aller à la discothèque.

Elle a croisée ses bras et me regardait sévèrement.

J’ai rien à me mettre!

Son visage s’est illuminé.


Laisse-moi faire. Tu seras magnifique!

Ok, mais tu viens avec moi.

Kim avait fait un vrai miracle. En un peu moins d’une demi-heure elle nous avait préparée toute les deux. Puisqu’il fallait que nous ayons du faux sang et que mon amie ne faisait pas les choses à moitié, j’en avais sous les yeux comme si j’avais pleurée des larmes de sang. Kim, elle s’en était mis où les lèvres. J’étais vêtu d’une longue robe rouge sang et mes souliers étaient de la même couleur. Mon amie, elle, avait mis une robe courte sans manche de couleur noire. Grâce à mon pouvoir nous n’avons pas mis beaucoup de temps à rejoindre la discothèque. Il était peut-être 11 heures à notre arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 25
Date d'inscription : 24/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Son / Shurikens
Âge: 18 ans
Titre: Volonté de rang 2 / La DJ
avatar
Mallia Muz
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Sam 23 Mai - 20:34

La réaction d’Akisma était trop exagérée. Je soupirais et demandais à Jake d’amener Pamela et Akisma dehors et de jouer le médiateur. Je ne voulais pas qu’Akisma ne fasse une autre bagarre ou que Jake devienne furieux en voyant Abygaelle arrivé.  Jake ne parut pas enchanté par ma demande, mais devant tous les regards, il savait qu’il devait me montrer du respect. Sinon, on ne me prendrait plus au sérieux. Il ralentit donc les deux têtes en feu et attrapa les jeunes femmes par le bras.

<< Passe par la porte de derrière, ça ira plus vite. >>

Je voulais surtout qu’il ne fasse pas un face à face avec mon invité VIP. Se dirigeant par la porte de derrière, il me chuchota une phrase que seule moi pouvait entendre.

<< Je te promets de ne pas être long. >>

Je savais qu’il allait faire vite et cela ne m’enchantais guère. Je recommençais la musique et rapidement l’ambiance reprit son cours. Comme si rien ne s’était passé. Cinq minutes plus tard, je l’aperçu enfin entrée. Elle n’était pas seule, une autre jeune femme l’accompagnait. Je me mis à descendre les marches et me frayer un chemin parmi la foule. Cela fut assez difficile puisque tous était coller et serré les uns contre les autres, dans les soirées spéciales, on est toujours entassé. Quand je fus devant elle, je la saluais et l’amena à la classe VIP pour parler. Je m’assis sur la banquette en demi-lune, la jeune femme qui m’avait attaqué et son amie en face de moi.  J’avais hâte de lui parler de la fameuse nuit pour mieux la comprendre.

<< Alors comment allez-vous? J’avais si hâte de vous parler! >>

Elle allait répondre lorsqu’elle fût coupée.

<< Oui, parler-nous de vous. On veut mieux vous comprendre. >>

C’était Jake, il semblait étrangement calme et il souriait. À quoi jouait-il? Il s’assit aux cotés de moi. J’allais lui demander ce qu’il fessait lorsqu’il me prit par le menton et me donna un bisou sur la bouche. C’est là que je compris qu’il était la nuit et qu’il avait dû se transformer. Il se tourna ensuite vers nos invités, mit un bras derrière mon siège et leurs dis.

<< Moi je vais très bien, je ne savais pas que vous alliez venir ici, mais je suis content de vous voir. >>

<< Excuse-moi Jake, j’aurais dû t’avertir, mais je ne voulais pas faire de guerre. Au juste comment vont Pamela et Akisma? >>

<< Excuse accepté, je ne peux rien te refuser ma belle. Les têtes de feux s’amuse derrière, elles m’ont promis d’être sages. >>


Je le regardais septique, mais je ne voulais pas lui posez trop de questions devant nos invités. Ce n’était pas le temps. Je décidais donc de faire parler un peu nos deux jeunes VIP.

<< Donc, pouvez-vous mieux nous expliquer la nuit ou je me suis faite attaquer? >>


J’utilisais le ‘‘je’’ pour qu’elles ne sentent pas attaqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t49-son-la-dj
Messages : 20
Date d'inscription : 02/03/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Silence / Disques tranchant
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de rang 2 / Le requin
avatar
Jake Stander
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Sam 23 Mai - 20:40


Comme je l’avais promis à Mallia, je ne fus pas long, à peine étais-je dehors que je libérais les filles de mon emprise. Elles commencèrent à m’engueuler, quand elles ne semblaient pu savoir quoi dire je leurs répondirent.

<< Bon, vous-avez fini maintenant? Vous me saouler toutes les deux et j’ai mieux à faire que m’occuper de vous donc, pouvez-vous faire la paix en moins de deux minutes? >>


C’est Akisma qui me répondit la première.

<< Ne t’inquiète pas on est seulement deux jeunes femmes en train de s’amuser tu peux retourner à tes préoccupations. >>

Je savais qu’elle mentait, mais cela m’avantageait, je leurs demandais donc de me le promettre. Après qu’elles me l’ailles toutes les deux promis, je réactivais mon pouvoir sur elles. Simple mesure de sécurité me dis-je. J’entrais donc rapidement dans le purgatoire possédant une musique tout droit descendu de l’enfer, c’était méchamment beau. Tous dansaient, je me mis à me frayer un chemin avec mes coudes vers l’aile VIP. J’y trouvai finalement Mallia, mais elle n’était pas toute seule, la meurtrière et sa copine lui fessaient face. Je fus content que ce soit la nuit, je suis plus sociable la nuit. Je m’avançais donc à la table des vedettes et coupa la parole à tueuse en série numéro un.

<< Oui, parler-nous de vous. On veut mieux vous comprendre. >>

Je dis cela avec calme en leurs offrant mon plus beau sourire. Je m’assis au côté de ma douce. Je la pris par le menton et lui donna un bisou sur la bouche. Oui, le Jake nocturne était beaucoup plus amusant en publique que le Jake du jour. Mettant un bras protecteur sur le siège de mon rayon de soleil, je me tournais vers tueuse en série numéro un et tueuse en série numéro deux et leur dit.

<< Moi je vais très bien, je ne savais pas que vous alliez venir ici, mais je suis content de vous voir. >>

<< Excuse-moi Jake, j’aurais dû t’avertir, mais je ne voulais pas faire de guerre. Au juste comment vont Pamela et Akisma? >>

<< Excuse accepté, je ne peux rien te refuser ma belle. Les têtes de feux s’amuse derrière, elles m’ont promis d’être sages. >>

<< Donc, pouvez-vous mieux nous expliquer la nuit ou je me suis faite attaquer? >>


J’avais hâte d’attendre leurs réponses. J’étais comme un gamin en train de déballer son cadeau de noël.


Dernière édition par Jake Stander le Mar 2 Juin - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t54-silence-le-requin
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Mar 2 Juin - 7:57

Quand nous sommes arrivées dehors, Jake nous a lâchés. J’étais furieuse contre lui et je l’ai engueulé pendant quelques minutes, puis je me suis arrêtée. Je n’étais pas à cours d’insultes, non, je me sentais stupide. Quand, Akisma cessa de crier après Jake, celui-ci nous dit :

<< Bon, vous-avez fini maintenant? Vous me saouler toutes les deux et j’ai mieux à faire que m’occuper de vous donc, pouvez-vous faire la paix en moins de deux minutes? >>


C’est Akisma qui  répondit la première, moi j’étais encore en pleine réflexion.

<< Ne t’inquiète pas on est seulement deux jeunes femmes en train de s’amuser tu peux retourner à tes préoccupations. >>

Un jeu? Voilà comment elle voyait notre mésentente? Avant de partir, Jake nous demanda de lui promette que l’affirmation d’Akisma était vrai. J’ai hésité un peu, mais je lui ai promis. Le jeune homme parti vers la discothèque nous laissant seule, moi et Akisma.  Mon esprit sembla soudain ralentir, mais cela ne m’empêcha absolument pas de dire :

Pourquoi m’as-tu sautée dessus devant tout le monde?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 29
Date d'inscription : 08/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: illusion / chaîne
Âge: 21 ans
Titre: Déesse de l'illusion
avatar
Akisma Kontrollo
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   Ven 5 Juin - 17:34

Je me mis à crier sur Jake de me laisser entrer, j’étais fâchée qu’il me laisse ici avec cette pauvre fille. Voyant qu’il attendait le silence pour parler, je m’arrêtais.

<< Bon, vous-avez fini maintenant? Vous me saouler toutes les deux et j’ai mieux à faire que m’occuper de vous donc, pouvez-vous faire la paix en moins de deux minutes? >>

<< Ne t’inquiète pas on est seulement deux jeunes femmes en train de s’amuser tu peux retourner à tes préoccupations. >>

Il ne sembla pas me croire, mais je pouvais voir qu’il semblait préoccupé, il n’avait pas de temps à perdre avec nous. Il nous fit promettre que je disais la vérité, puis partit en vitesse. Je me mis à me demander pourquoi il était si pressé. Il n’était pas du genre stupide, il avait dû facilement comprendre mon manège. Quelque chose clochait. La question était quoi? Pamela me sortit de mes pensées.


<< Pourquoi m’as-tu sautée dessus devant tout le monde? >>


Je pris environ deux minute à me tourner vers elle et comprendre ce qu’elle m’avait dit. Je me mis à la regarder comme si elle était folle, puis comprenant de quoi elle parlait, je me mis à rire. Était-elle si stupide? Je voulus lui répondre, mais c’était comme si mon cerveaux était en compote. Que ce passait-il avec moi? Je fronçais les sourcils sous l’effort de me concentrer, puis lui dit.

<< Tu m’énerve! >>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t39-deesse-des-illusion-l-illusi
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'appel de la transe   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'appel de la transe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» L'appel des limbes ou comment se mettre en danger pour rendre service...
» L'appel du ciel...
» Appel au clan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Nyx :: Quartier Ouest-