AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 2
Date d'inscription : 04/08/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ralentissement/ accélération du temps localement.
Âge:
Titre: Le Dragon
avatar
Drake Krono
MessageSujet: Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)   Mar 4 Aoû - 17:39


Enchanté, je suis Drake Krono.


I- Identity card


Nom:Krono
Prénom:Drake
Age: /
Pouvoir et/ou Armes: Contrôle du temps. Possédait une hallebarde indestructible et à la lame maudite lorsqu'il était un Dieu.

Titre: Le dragon.
Groupe:Anciens Dieux

Métier: Aucun.
Thème musical:  Cliquez !




II- Personality & Tastes



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...



MORALEMENT.

Au premier abord, rien d'exceptionnel ne se dégage du caractère de Drake. Il semble juste être quelqu'un d'appréciable, car souvent de bonne humeur et souriant. Si vous lui demandez un service ou bien un conseil, il se fera une joie de vous aider, et ce sans problèmes.  En théorie, la plupart des gens qui auront croisé ce personnage le qualifieront de "sympathique" et de "poli", sans plus.
Étant plein d'énergie et de nature optimiste, il a de la facilité à pouvoir remonter le moral des plus défaitistes. Ces qualités lui confèrent donc une certaine facilité à se faire aimer des autres.

Pas de quoi s'alarmer, pas vrai ? C'est ainsi qu'un Humain normal doit agir, pas vrai ?

C'est ce qu'on appelle s'intégrer, rien de plus. Car si en ce moment même Drake Krono vous fait la conversation avec un air amical, il rêve silencieusement d'éparpiller votre corps dans tout le continent et de repeindre les routes avec vos fluides corporels. Mais toujours avec la même expression souriante sur son visage.

Effectivement, derrière sa façade de gaieté et de courtoisie se cache un mépris, voire une répulsion pour tout ce qui est non-divin. Il n'a de l'estime que pour ses camarades Dieux, et absolument aucun pour tout ce qui est différent. Animaux, végétaux, Humains, quel importance de toute façon ? Ce ne sont que des tas de matières informes voués à mourir.
Quant à ces anciens Humains communément appelés des Volontés... il les considère comme des jouets.
Drake est méprisant, sarcastique, cynique, orgueilleux et peut-être même mégalomaniaque, mais quoi de plus normal pour un Dieu sur terre ?

Ce qui l'est peut-être moins, c'est son attrait très prononcé pour la violence, la destruction et le sang.
Briser les murs, trancher la chair, inspirer la crainte, tout cela fait partie des besoins vitaux de celui qui fut un Dieu. Son plaisir suprême, c'est d'ôter la vie d'un être vivant, quel qu'il soit, tant que ce n'est pas un de ses semblables.
Il possède également un côté sadique, qui le pousse occasionnellement à prolonger les souffrances de sa victime du moment, et à tenter des expériences  sur son corps. (Que ferais-tu si je  scellais tes lèvres avec une aiguille chauffée à blanc et un fil de fer ?)
Certains Dieux le soupçonnent même de cannibalisme, mais Drake prétend que ce n'est qu'une rumeur. Face à eux, il se comporte de manière exemplaire ; sage, calme et discret, car il n'a aucun ressentiment envers eux. Il a fallu attendre leur bataille parmi les Humains pour qu'ils puissent enfin voir un autre de ses aspects, bien plus sombre qu'ils ne l'auraient cru.


Pour résumer, Drake Krono peut être vu comme une pièce de monnaie que l'on utiliserait pour jouer à pile ou face. Pile, tout va bien. Face...c'est la fin.

Bonne chance si jamais il croise votre chemin !



 


PHYSIQUEMENT.
I. Jadis.

Lors de la lointaine époque où il était encore un Dieu avec toutes ses capacités, Drake avait une taille de plusieurs dizaines de mètres, surplombant ainsi la plupart des buildings et autres vanités de l'Homme qui tendaient à s'élever haut dans les cieux. C'était même un géant parmi les Dieux, et le visage qu'il avait adopté, marqué par de nombreuses rides de vieillesse, lui donnait un air de doyen respectable. Toutefois, ses yeux étaient noirs aile-de-corbeau et ses yeux étaient d'un jaune étincelant de facétie, ce qui contrastait avec son visage ridé et ses mains noueuses.
Drake était également d'une maigreur remarquable, si bien que son corps semblait étouffer sous les longues et épaisses toges qu'il portait toujours. Ce corps ne le faisait pas souffrir toutefois -bien au contraire- car cette forme cachait une force immense en lui. Il maniait par exemple une immense hallebarde bien plus grande que lui dans l'ancien temps. Cette arme avait un manche réalisée avec une matière céleste invulnérable, qui pourrait s'apparenter à de l'ébène terrien, et sa lame, démesurée, était aussi noire que de la suie.
Il avait, en plus de sa maîtrise parfaite du temps et de cette hallebarde, la capacité de se changer en dragon, d'où son titre. Avec cette apparence beaucoup plus imposante, il devenait doté d'écailles dorées et d'une longue crinière noire, et de plus ses yeux devenaient rouges grenat. C'était sous cette forme qu'il était représenté dans les temples des anciennes peuplades qui le vénéraient, il y a de cela très longtemps.


II. A présent.
Le nouveau corps de Drake n'a plus grand chose à voir avec la carcasse divine qu'il portait,  c'est le moins que l'on puisse dire.
Jeune et belle, cette enveloppe charnelle est celle d'un homme ayant passé le stade adulte depuis peu. Elle est caractérisée par des cheveux blancs courts et en bataille, par une musculature fine mais travaillée, et part des yeux rouges qui sont les seuls éléments pouvant rappeler l'ancien Drake.  
Le Dieu habille cette nouvelle enveloppe avec des habits simples et peu recherchés, mais affiche une préférence marquée pour la couleur blanche, en majorité présente parmi ces vêtements.
Cette carcasse présente de nombreux aspects positifs notamment car elle est en parfaite santé et a l'avantage d'être d'une beauté appréciable, mais c'est pour une autre raison, bien précise que le Dieu du temps a possédé ce corps humain parmi tant d'autres.




III- Once upon a time ...



VOUS VOULEZ UNE HISTOIRE ?



Acte 1: la Genèse.

    Tout avait commencé lors de la création du monde terrestre que nous connaissons, il y a de cela des milliards d'années. Tous les Dieux, nés jadis avec l'Univers, étaient rassemblés autour de cette orbe de roches et de laves. Pour leur amusement collectif, chacun y avait mis sa touche afin de faire naître la vie sur ce monde et la faire progresser, diversifier et proliférer. Ce n'est pas le premier monde qu'ils avaient animé avec leurs pouvoirs respectifs, mais ce travail restait toujours très délicat, et nécessitait l'intervention de tous. Comme à chaque fois, Drake Krono y ajouta la notion du temps qui passe, permettant le cycle jour-nuit, l'avancée de la préparation de la planète à recevoir la vie, la Mort suivant cette vie, et ainsi la régulation des espèces, entre bien d'autre choses.
Une fois la planète finie, tous avaient admiré leur résultat avec fierté, et l'avaient étudié pendant des siècles sans discontinuer, en n'intervenant plus que rarement de peur de tout gâcher.
Et puis un jour, une étrange série de coïncidences avait aboutit à la naissance d'une espèce particulière; l'Homme.

Cris de joie et congratulations dans les cieux ; il était rare d'assister à la venue au monde d'une espèce dotée de conscience et d'intelligence notable. Le jeu s'était soldée par une victoire.
Mais c'est de cette réussite dont proviendra tout leur malheur à venir.


Acte 2 : Une erreur impardonnable.


Du temps avait passé depuis ce qui n'était pour Krono qu'un jeu. D'autres planètes avaient été crées et réussies, ou bien ratées, et après chaque tentative, un long temps de repos s'instaurait. C'était leur quotidien confortable pour la plupart d'entre eux, et ce depuis des millénaires. Le Dieu s'y était parfaitement accommodé, et ne demandait rien de plus.

Mais ce quotidien fut un jour brisé sans prévenir, lorsqu'une nouvelle parvint aux oreilles de tous les Dieux, lui compris. Ça avait été une journée qui avait commencée comme toutes les autres, sans aucune surprises ni détails spéciaux à noter. Une bonne journée dans l'ensemble, on aurait pu croire.
Dommage qu'elle fut à marquer d'une pierre noire.

Un de leurs semblables s'était amouraché d'une Humaine.

Impossible à croire pour Drake , il s'avéra pourtant que ce qui semblait n'être qu'une mauvaise blague au début, était la pure vérité.
Tomber amoureux d'une expérience ? Au sens propre ? Quel Dieu pouvait s'abaisser à un amour aussi contre-nature, aussi répugnant, aussi incompréhensible ? Surtout avec des êtres tellement inférieurs que Drake les avait totalement oubliés ? Il eut envie de vomir tant cette décadence le dégoûtait.
Le Dieu de la Gourmandise fut jugé coupable de cet acte. Il fut condamné dans les plus brefs délais à mort par l'autoproclamé Roi des Dieux, la Divinité de la Souffrance.
Drake, en tant que "vieux Dieu" appuya cette décision au maximum, car une telle déviance était inacceptable et risquait de corrompre les jeunes Dieux, selon son propre point de vue.
Il n'appréciait guère le Dieu de la Souffrance pourtant, et était parfois entré en opposition avec lui malgré la menace de sa tyrannie sanguinaire. Souvent, il avait failli être assassiné à cause de cela.

Mais néanmoins, il du mettre son ressentiment de côté pour faire punir celui qui avait sali le rang des Dieux.
Ce fut la première qu'il participa à un déicide.



Acte 3 : La rupture.

Après ce grave événement, tout s'enchaîna très vite.
D'autres Dieux furent pourchassés pour cause d'obstruction à la justice, tel le Dieu des Damnés qui avait refusé de maudire l'âme du condamné, ainsi que toute sa famille dans la foulée. Leur mise à mort fut à nouveau ordonné par le Dieu des Souffrances, et c'est alors que ces mises à mort à la chaîne commencèrent à faire souffler un vent de révolte chez les autres Dieux qui jusque là, avaient tout accepté de gré ou de force.
Une tension commença à enfler entre les Divinités, et c'est au milieu de cette guerre imminente qu'un objectif plutôt inattendu s'imposa.

La domination de tous.

Le Dieu de la Souffrance avait déjà ce but en tête depuis longtemps et il avait déjà réussi à s'imposer comme le Roi des Dieux, mais une sorte de lutte pour le trône venait de commencer  vu que son autorité fut remise en cause en raison de ses massacres. Chacun voulut prendre sa place et devenir Dieu parmi les dieux, et était prêt à ce battre pour ce privilège.
Et c'est là que Drake se rendit compte que le quotidien qu'il adorait par dessus-tout reposait depuis longtemps sur un équilibre aussi fragile qu'une fine couche de glace. Qui venait de se briser pour tous les faire couler dans le chaos.

La collaboration des Dieux cessa, car beaucoup réclamèrent que l'Univers soit à présent sous leurs ordres. Bien entendu, aucun accord ne fut obtenu, alors ceux-ci tentèrent de réaliser leur désir par la force, comme l'ancien tyran qui régnait sur eux.
La guerre éclata alors.
 
Drake fit partie de ceux qui usèrent de la violence pour tenter de rétablir l'ordre dans cette absurdité totale, ce qui n'arrangea rien du tout. Dans le même temps, les rares fois où il pu faire entendre sa voix, "L'Ordre" qu'il réclamait fut compris par "Mon Ordre". Ses réelles motivations ne restèrent donc connus que de lui.


Acte 4. La Grande Catastrophe terrestre.

Ainsi les Dieux se liguèrent les uns contre les autres, formant des alliances fragiles, préparant des coups en traître, et s'appropriant ce qu'ils purent. Les escarmouches étaient violentes entre les divinités devenues soudainement égoïstes, mais toujours très brèves. Néanmoins, de plus en plus de Dieux furent portés disparus au cours de ces nombreux conflits.

L'Univers fut partagé en des milliers de territoires, mais aucun d'eux ne se contenta de sa portion de pouvoir. Tous ou presque voulaient détenir tout ce qui était possible de détenir. Ainsi, aucun équilibre ne put s'établir, et la cartographie des propriétés des galaxies changeait si vite qu'il était impossible d'en établir une.

Puis, sans que Drake puisse expliquer pourquoi, l'attention des Divins se reporta un jour sur la terre qui avait vu naître ces fameux Humains.
Il y eut une envie simultanée et soudaine chez eux  de régner sur la cause de leur guerre, comme si cela faisait de cette planète un point stratégique incontournable. Du moins c'est ce que comprit en partie le Dieu du Temps.
Krono tomba bientôt à son tour dans le piège de l'envie ; il se mit également à désirer la possession de cette oeuvre, non pas pour imposer le respect envers ses semblables, mais parce qu'il en voulait aux Humains.
Il les détestait terriblement pour les avoir poussé à causer cette immense absurdité, car pour lui ils étaient seuls responsables de ce chaos. Et il voulait les punir. Les torturer de façon incommensurable.


Ainsi, tous les Dieux descendirent sur la Terre. Et ce fut le début de la fin.

Les conflits fratricides reprirent dans ce lieu terrestre, plus apocalyptiques que jamais. Les Dieux étaient décidés à ne plus lâcher prise face à l'adversaire, quitte à buter tout le monde. Personne ne voulut plus reculer quand ils arrivèrent ici-bas, car ils savaient que cette bataille là...était la dernière bataille pour le règne de l'Univers. Qui gagnait la Terre gagnait tout.
Et les premiers qui souffrirent de cette bataille fut les habitants de cette dite Terre, à la plus grande joie de Drake.

Adieu animaux, végétaux, humains, constructions, montagnes, forêts, technologies. Bonjour destruction, cratères, cascades de laves et tremblements de terre.
Alors que les Dieux mirent progressivement fin à la vie sur terre avec leurs échanges de coups et de pouvoirs, Drake délaissa ces combats pour tenter d'exterminer les quelques milliards d'Humains qui les avaient montés les uns contre les autres.
La fin de l'Ancien monde n'était pas son but (qui aurait pu vouloir mettre fin à un aussi joli travail ?) car lui ne souhaitait qu'une seule chose.

S'amuser.

Drake Krono se retrouva comme un enfant devant des fourmis lors de sa descente sur terre. Un enfant que ces fourmis auraient mordus.

Armé de sa hallebarde maudite, il fit voler les têtes, les membres, les cris et les pleurs par milliers, et jamais il ne prit autant de plaisir de sa vie. Il découvrit son côté sadique lors de cette expérience, et depuis ce moment il en fit son trait de caractère principal.
Un de ses souvenirs les plus notables était quand il avait assassiné deux amoureux devant une cascade. Ils n'avaient rien de spécial à première vue, mais la façon dont l'un des deux, un jeune garçon, s'était mis devant l'élue de son coeur pour la protéger d'un violent coup de lame avait été assez marquant. Surtout que le plus réjouissant, c'était que cette acte plein de bonté n'avait servi à rien. La fille en question avait été tout de même été blessée par cette même lame noire. Donc condamnée à mourir.

Toutefois, ce n'est pas cela le plus marquant dans cette petite anecdote.
Car si aujourd'hui Drake s'en souvient encore, c'est parce que la jeune fille en question...

C'était Alice Alhena Sadiablo. La mortelle devenue Volonté qui lui retira son titre de Dieu, ainsi que sa vie.

Et l'homme avec elle était Zéro Sadiablo, son fiancé.
La personne qui servit à Drake de réceptacle quand il avait eu besoin d'un autre corps.

Ah, le karma !


...


V. La Chute des Dieux.

Nous arrivons à la fin de mon récit. C'est à partir de là que les événements se sont enchaînés très vite, et qui ont conduit à ma présente condition.

Curieusement, cette partie est la plus récente de l'histoire, mais c'est celle dont j'ai le plus de mal à me souvenir entièrement. Peut-être que c'est parce qu'elle relate ma toute première mort. Peut-être.
Tout ce que je peux dire; c'est que nos Humains n'ont pas apprécié ce qu'on leur avait fait en nous disputant sur "leurs" terres. Normal en même temps. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'ils réussissent à se venger.

Une nouvelle espèce fut créée suite à notre génocide, provenant tout droit du monde des morts. D'après ce que j'ai compris, elle serait la résultante d'un nombre trop élevé de morts projetés dans ce monde au même instant, ce qui aurait causé une déchirure entre les deux dimensions.
Des Humains auraient profité de cette brèche pour revenir parmi les vivants, sous une toute nouvelle forme dont je n'avais jamais entendu parler dans toute mon existence.

Des Volontés. C'était le nom qu'ils s'étaient donnés. C'étaient des sortes d'Humains améliorés, avec un nouveau corps et des nouvelles capacités.
Ils ont usé de ces capacités pour nous tuer. Moi-même je n'ai rien vu venir, car je n'ai pas su faire la différence entre eux et d'ordinaires Humains à temps, à cette époque. Autant dire que je fus surpris quand je me retrouva couvert de ces mutants qui s'étaient mis à m'assaillir de feu, de givre, de foudre et j'en passe !
Ce fut Alice qui me donna le coup de grâce. Ça par contre, je m'en souviens. Je ne l'avais pas reconnu quand elle s'était mise à m'attaquer avec toute la colère dont un Humain pouvait être capable, mais elle se chargea de me rappeler qui elle était et ce que je lui avais fait.

Oh, elle m'en voulait pour avoir tué son fiancé ? Qu'a cela ne tienne, elle venait de me donner une idée.
Quand mon enveloppe corporelle donna son dernier souffle sous les assauts des Volontés, mon esprit s'en extirpa, affaibli et presque impotente. Je venais de mourir, mais je ne disparu pas. Au contraire, je m’apprêtai à revivre.
Je voguas un moment suite à ma chute, invisible, impalpable, et avec un but précis en tête. Il fallait que je trouve un autre corps pour survivre, et je savais lequel.
Je revins à l'endroit où j'avais tué cet Humain particulier, celui qu'avait aimé Alice et qu'elle avait appelé Zéro, et j'utilisa alors les dernières bribes de mon pouvoir pour ramener ce corps qui depuis avait été détruit par la Catastrophe. Je le ramena depuis le passé où il venait tout juste de se faire tuer par moi-même, puis enfin, je me glissa dans la plaie béante qui couvrait tout son ventre, résultat de ma lame maudite qui gisait près de mon cadavre à ce moment.

J'eus le temps de m'en aller loin avant que mon esprit s'endorme dans ce corps mort, de sorte qu'Alice ne puisse pas me retrouver avant longtemps. Pas dans cette enveloppe, pas aussi tôt.
Et c'est ainsi que je survécu à la Chute des Dieux.

...

Je me suis réveillé il y a peu dans un nouveau Zéro, sain et sauf. Alice ne m'avait pas trouvé, ni personne d'autre. A ce moment, je ne valais guère plus qu'un vulgaire Humain, mais depuis mes capacités reviennent peu à peu. C'est un peu comme si je réapprenais à être un Dieu.
Je m'amuse bien dans cette nouvelle vie, avec cette nouvelle apparence. Parfois, le ciel et la création de vies me manquent, mais c'est aussi terriblement excitant de vivre parmi ses créations, et de faire comme eux.
Surtout quand parfois, je joue avec eux. Oh oui, c'est presque plus distrayant que lorsque j'étais Dieu. Leur ôter la vie, entendre les cris de leurs proches, sentir ensuite leur tête se déformer sous mon talon... C'est exquis.

Il y en a une que je voudrais bien punir aussi, c'est Alice. Elle doit apprendre qu'on ne joue pas avec les Dieux impunément, c'est son devoir d'ancienne Humaine. Elle le saura quand elle me verra avec mon nouveau corps, et telle sera sa punition, de voir son fiancé possédé par l'esprit de son tueur. J'en ricane d'avance en imaginant sa haine et sa souffrance !

Puis, quand le temps sera venu, je redeviendrais Dieu. Peu importe le temps et les moyens, cette fois-ci je veux régner sur cette nouvelle Terre qu'on appelle Zalnaos. Et je pourrais alors m'amuser à ma guise.
Je ne tiens pas à tuer toutes ces Volontés, d'autant qu'elles nous ont remplacées pour que le monde reste vivable , ce qui fait que j'ai besoin d'elles. Je veux juste prendre mon pied aussi longtemps que je le pourrais.






IV- Who am I ?



Prénom/Pseudo: C'est Céd' !
Age: 18
Sexe: M :O
Où as-tu trouver le forum ?: Alice m'y a embarqué.
Si tu devais ajouter quelque chose au forum ?: Plus de geeens.
Code du règlement:VALIDE PAR MOI-MÊME HYGFTFDVDAVFA
J'aime le staff.

DC: Mui.


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Drake Krono le Ven 7 Aoû - 14:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)   Mer 5 Aoû - 14:46

Hell'come ! ( Enfin pas vraiment, mais je voulais juste que tu notes le rouge ~ Twisted Evil )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 2
Date d'inscription : 04/08/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ralentissement/ accélération du temps localement.
Âge:
Titre: Le Dragon
avatar
Drake Krono
MessageSujet: Re: Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)   Mer 5 Aoû - 14:49

Que je note le rouge ? é.o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)   Mer 5 Aoû - 14:49

H e l l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tic...tac...ton temps est compté. (Drake Krono.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Votre Personnage :: Présentation :: Validées-