AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 8
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes:
Âge:
Titre:
avatar
Fraÿanne
MessageSujet: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Lun 5 Oct - 19:15


Hi, I am Fraÿanne Übernachtung


I- Identity card


Nom: Übernachtung
Prénom: Fraÿanne
Age: 25 ans (année humaine)
Pouvoir et/ou Armes: Manipulation des ombres pour incarnée la peur primal de l'adversaire et le plongé dans une sorte de folie. En fonction de son état, soit elle donne vie littéralement à la peur de son adversaire, la rendant palpable et donc en faisant une sorte de familier qu'elle peut utiliser contre lui, soit l'attaque est purement mental et altère les perceptions de l'adversaire lui donnant l'illusion que sa peur se trouve devant lui où qu'il en est entouré, où se trouve dans une autre dimension...un effet pouvant souvent conduire à la folie. Dans le cas ou elle rend la peur réelle, la seule chose sur laquelle elle ne peut agir est la forme que prendra cette peur, ainsi, si l'adversaire craint les monstre tentaculaire et autres aberrations elle en prendra la forme et les capacités, à contrario si la personne à peur des petits lapins rose tout choux tout mignon, bah...se sera juste un simple lapin rose tout choux tout mignon ^^. En somme se pouvoir est aussi puissant et terrifiant qu'il peux aussi s'avérer être....à double tranchant et inutile pour la déesse, ce qui peut souvent provoquer un changement de personnalité, mais qui n'altère pas pour autant la forme de la peur.

Titre: Déesse du vide, de la peur et de la folie
Groupe: Ancien Dieux

Métier: Bibliothécaire
Thème musical:  Cliquez!




II- Personality & Tastes



JE SUIS CE QUE JE SUIS ...

Fraÿanne a vue son état mental grandement changé, voir altéré, à la fois lorsqu'elle était connecté au multivers, lorsqu'elle a été tué avec un sadisme non dissimulé et traumatisant et lorsqu'elle a compris qu'elle était déconnecté de tout ce qui avait constituée son existence. Cela à contribué à la création d'un grand nombre de voix hantant la tête de l'ancienne divinité et se nourrissant de sa fureur et de son désir de vengeance le tout contribuant à la rendre dangereusement instable. Il lui arrive la majeur partie du temps d'être paisible et capable de le rester pendant des semaines, voir des mois. Cependant il suffit d'un seul instant, un bref moment de déprime, de regret et de chagrin et le peu de pouvoir restant de la déesse peux amplement contribuer à la destruction soit mental soit physique de toute personne se trouvant dans les environs.


Autant l'ancien corps de la déesse avait hérité la perfection de ses parents, la beauté physique et les yeux de sa mère flamboyante et la noirceur des cheveux de son ténébreux père, le corps de son avatar lui était tout autre. Là où certains dieux auraient modifié leur corps pour le rendre semblable à son ancienne apparence, la déesse n'eut pas à le faire, l'apparence élancé et bien fournis par la nature au niveau de la poitrine de la jeune femme était plus que suffisante pour satisfaire les critère de beauté de l'ancienne reine du vide. Le visage, lui aussi n'eut besoin d'aucune altération, un peau lustré et pâle comme les neiges éternelles, un regard pénétrant couleur de soleil, des lèvres d'un rouge carmin toujours figé en un sourire à la limite de la folie, le tout encadré par une chevelure crépusculaire descendant en cascade jusqu'aux épaules.



III- Once upon a time ...



VOICI MON HISTOIRE ...

Le vide, la noirceur, la paix et le silence tel était mon domaine, aussi vaste que le multivers. De tous ceux qui régnaient sur la création, j’étais la seule à pouvoir glisser d’un monde à l’autre, non pas que j’y fusse connectée. Le vide, le royaume sans fin de mon père, délimitation des univers, territoire sans fin s’étendant à fois dans les mondes et entre les mondes. A la disparition de celui qui avait été le roi du vide j’héritais de ce domaine de silence, cet empire de noirceur, de peur et de cauchemars, ce sanctuaire sans début ni fin dans lequel se dissimulait les pires aberrations de l’existence. J’étais donc désormais la reine incontestée et incontestable d’un empire de frayeur et de folie. Sans doute était-ce là la raison pour laquelle, de toutes les anciennes divinités, j’étais celle qui était la moins appréciée. Je n’irais pas jusqu’à prétendre avoir été la plus crainte loin de là, mais je peux clamée haut et fort avoir été, voir même être encore, la raison pour laquelle chaque créature vivante, à travers l’ensemble des dimensions, craint le noir. Je me souviens encore de mon père m’affirmant avec un certain amusement, sans jamais me l’avoir expliqué, que cela n’est pas du noir qu’il faut avoir peu. Pour seul indice, il n’avait de cesse de me rappeler que lui et ses semblables, une espèce à la puissance vertigineuse, nous ayant précédé désormais éteinte, du moins en quelque sorte, était jaillit du néant primordial, la source ultime de l’obscurité. Un jour, alors que je laissais libre court à mes rêves, à mes délires de folie, permettant à mes sujets, tapis dans le noir, de hanter les songes des vivants, je compris ce que mon père avait tenté de me faire comprendre. Lui qui était née de la noirceur originelle, qui avait régné sur le vide, incarnait un être d’une puissance terrifiante et pourtant jamais personne ne l’avait vue en faire étalage, à la différence des autres, sans doute fallait-il y voir la raison de leur extinction soudaine. Alors que mes créatures, elle aussi jaillit, en quelques sorte d’une indicible noirceur, nées des cauchemars sans âges d’un très anciens, terrifiait les mortels, les poussais à la folie en demeurant invisible, tapis dans le noir de leurs peurs, de leurs cauchemars, je pus comprendre la vérité que mon père m’avais transmise : Cela n’est pas du noir qu’il faut avoir peur, non, c’est de ce qui se trouve DANS le noir. La race de mon père était née du noir le plus absolue, ils avaient été les détenteurs d’un pouvoir sans commune mesure, capable de brisé des univers, mes sujets, incarnation de la terreur et de la folie, eux aussi était née d’une abyssale obscurité et ils y demeuraient encore, tout comme le souvenir inconscient de la force de nos prédécesseur se terrait dans un coin obscure de l’inconscient. Je crois que c’est à partir du moment où j’ai compris cette vérité que les autres dieux ont vraiment commencé à me fuir, à me craindre, comme si j’allais les attaqués, bon il est vrais que j’ai parfois joué des tours à certains d’entre eux, certaines déesses continue de craindre la noirceur et les créatures tentaculaire qui peuvent s’y dissimuler, je n’ai d’ailleurs jamais compris l’origine de cette peur, moi je leurs trouve certaines utilités. Bon je reconnais que je suis peut-être une peu dérangée, enfin c’est ce que les autres disaient de moi, qu’une partie de moi ayant été tellement attaché à la noirceur et que le simple fait que mon esprit fut connecté, par le vide, à une infinité d’univers aurait altéré mes perceptions du bien et du mal, que j’aurais été en quelque sorte contaminé par la folie. Vrais ou simple divagation de dieux jaloux, peut m’importait car tant que je demeurais dans le noir, que je répandais la peur et la folie, le reste ne m’intéressait guère et par conséquent ma préférence allais vers le fait de rester seule sur le trône de mon père, assise au centre du vide à contemplée l’abyssal noirceur existant à travers le multivers, ou à la laissée plongée ses yeux ineffables dans les miens. Après bien sûr je ne puis niée le fait d’avoir eu de temps à autres des aventures avec d’autres divinités, et des fois certaines de mes aberrations les plus…tentaculaires. Certaine de mes histoires parfois ne durais que quelques nuit, parfois cela pouvait durer des siècles, mais, en vérité, je n’ai jamais vraiment eu d’histoire sérieuse, ma nature, mes pouvoirs et mes laquais…et parfois des accès de folies furieuse, selon une grande majorité de mes ex, ayant la fâcheuse tendance à finir par s’avéré terrifiante. Je crois que c’est là qu’a été la seule, réelle, faiblesse dans mon existence, restée seule et loin, volontairement, de ma race, car lorsque nous sommes tombés, je fus l’une des rares à chutée seule sans personnes d’autres que mes laquais pour me défendre. Je me souviendrais toujours de cette horrible sensation, d’être arrachée à mon trône par la lumière elle-même pour me retrouver, à terre, toute nue, mes habits de noirceur ayant été dissout par la lumière, dans un lieu de culte entourée d’humain. C’est ce jour-là, à cet instant précis, que je crois avoir pour la première fois ressentie la peur, non pas celle d’être tué, mais plutôt cette peur que nombre de mes laquais tentaculaire avait infligé à de jeunes humaines innombrable à travers l’éternité. Les humains, ils m’entouraient, me contemplait avec stupeur et désir, ils ne devaient pas s’attendre à ce que la source de leurs cauchemars, de leurs peur illogique et irrationnel du noir, soit une simple femme tel que moi. Rapidement ils se sont mis à se battre entre eux pour savoir quoi faire de moi, me tuer rapidement ou me faire payer et ensuite me tuer, par me faire payer il fallait comprendre me faire subir leurs assauts…me violée en somme. C’est cette erreur qui me permis de convoqué certains de mes laquais les plus terrifiant, une erreur fatal pour moi car avant même que je puis leur donné ordre de les détruire, ils se retournèrent contre moi, enroulant leur tentacule sur mon corps divin immaculé. Ils étaient dans la lumière, dans un temple qui m’était dédié mais qui avait été souillé, mon effigie, toute encapuchonnée, détruite, en quelque sorte ils étaient libres de mon pouvoir et je crois que c’est cette liberté, additionné aux pensée destructrice, ivre de rage, perverse des humains qui leur a permis de se retourné contre moi. Jamais je n’aurais imaginée subir pareil humiliation, transformée en instrument de plaisir par et pour mes serviteur devant l’humanité toute entière. J’ignore combien de temps cela duré, mais ce que je sais c’est que le plaisir me gagna en même temps que la honte et tandis que je laissais transparaitre mon extase, mes yeux et mon âme pleurait de honte, des larmes d’un sang carmin, une couleur qui m’étais étrangère, coulais de mes yeux flamboyant, seule héritage de ma mère avec sa beauté. Quand enfin mes laquais furent détruit, je crus que cela s’achevais, non bien au contraire, c’est là que l’horreur véritable de ma chute débutât et dura jusqu’à ma mort, car se furent les humains qui prirent le relais. Des heures durant mon âme sans âge fut violée par des légions de mortel barbares, qui en plus de me souillée, s’amusait à lacéré mon corps, coupé des morceaux, me faisant hurlée tandis qu’ils s’extasiaient et s’amusaient de ma faiblesse. Mon dernier souvenir, avant le néant de la mort, fut une douleur indescriptible tandis que mon sang s’écoulait des moignons de mes bras et mes jambes, tranché à la base de mon tronc, que ma bouche, d’où il n’y avait plus la moindre dent, subissait les assauts d’une perversion vengeresse et que mes yeux aveugles, arrachés à main nue, pleurait des larmes de sang. Cette douleur était à la fois physique et mentale et elle s’éteignit quand ils plongèrent une arme, emplie du pouvoir des morts, dans mon buste, m’arrachant le cœur à main nue. Pour rendre la douleur encore plus éprouvante, ils avaient, au préalable, découpée ma voluptueuse poitrine quelques instant plus tôt, me rendant aussi plate que les dalles sur lesquels j’avais été blasphémée alors qu’elle avait rendue jalouse bien d’autres déesse. J’ignore si mon ultime souhait fut perçut, mais alors que je m’éteignais, j’adressai une prière au dieu qui avait créé nos prédécesseur, la nourrissant de rage, de vengeance, de douleurs et d’un chagrin résonnant à travers le multivers : « Pitié, laissée moi revenir, laissée moi me vengé de l’humanité toute entière, après je le jure sur le vide et la flamme, j’accepterais La Mort ultime. » Après ce fut le néant, l’obscurité, la paix et le silence, mon pouvoir se dispersant, s’éteignant, retournant à sa source, du moins jusqu’au moment où il fut assez rechargé pour accomplir un souhait divin. Enfin, après une durée, sans début ni fin, je revins à la conscience. Au début je n’étais qu’un esprit, un amalgame, de pensées ; d’idées et de souvenirs, née de mon pouvoir et de ma volonté, incapable d’agir et d’interagir avec la réalité, enfin jusqu’à ce que je la trouve. Cette jeune femme à la chevelure crépusculaire, au teint aussi pâle et lisse qu’une neige immaculé et aux yeux solaire, errante dans les ruines oubliées de ce qui avait été, coïncidence divine ou simple fruit du hasard, mon temple. L’aisance avec laquelle je me glissais dans son corps contrasta avec la souffrance et le plaisir sans fin qui engloutirent l’âme de cette innocente première victime dont le nom était Fraÿanne, un nom que je choisi de conservée plutôt que de reprendre le mien et de devenir la cible de l’humanité et de leurs anciens alliés. Il était étrange pour moi de redevenir un être de chair et de sang, n’ayant que le dixième de l’infinité de ma puissance perdue, pire encore je me sentais seule et coupée du multivers, une atroce sensation qui fut sans doute la cause du retour de ma folie, créant des voix dans ma tête pour combler le vide de la connexion. Être gouverné par le vide alors qu’autrefois Le Vide c’était moi, était une douleur innommable, une douleur qu’allait éprouver l’ensemble de l’humanité et de leurs alliés nous ayant fait chuté !



IV- Who am I ?



Prénom/Pseudo: Jenna.
Age: 30ans
Sexe: Féminin
Où as-tu trouver le forum ?: Par une amie adorable :3
Si tu devais ajouter quelque chose au forum ?: Dis nous tout !....ok nous tout XD Sinon rien
Code du règlement: [Validé par Lili!]
DC: Ra's Al Ghul ?


Fiche codée par Umi sur Epicode.Ne pas retirez.
[/spoiler]


Dernière édition par Fraÿanne le Mar 6 Oct - 18:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Lun 5 Oct - 20:11

Tout d'abord, hell'come!

Ensuite, fiche impect, je n'ai rien à y redire si ce n'est qu'il manque le code du reglement.

Cela mise à part, il faudrait juste expliquer un peu plus ton pouvoir et je validerais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 8
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes:
Âge:
Titre:
avatar
Fraÿanne
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Mar 6 Oct - 4:10

Pouvoir changer, enfin développer ^^ par contre j'ai une question qui vas s'en doute paraître stupide, mais je le trouve où le code de validation ? :s
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Mar 6 Oct - 10:44

C'est parfait, pour ton pouvoir, et non, ce n'est pas stupide, ne t'inquiètes pas ^^ Il est caché dans le règlement du forum.

Au fait, juste par curiosité, tu es à l'heure française ou canadienne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Messages : 8
Date d'inscription : 05/10/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes:
Âge:
Titre:
avatar
Fraÿanne
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Mar 6 Oct - 18:30

Et voilà qui est fait ^^
De plus j'ai corrigé des fautes de mon BG

Heure Française pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 768
Date d'inscription : 25/04/2013
Age : 18
Localisation : Ici, là-bas, trouve-moi et, déjà, je ne serais plus là ~

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Ténèbres et Sang
Âge: 19 ans
Titre: Volonté de la Nuit, rang 1
avatar
Alice A. SaDiablo
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   Mar 6 Oct - 18:56

Juste par curiosité.

C'est bon, je valide!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung   

Revenir en haut Aller en bas
 

Déesse du Vide, de la Peur et de la Folie / Fraÿanne Übernachtung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [1748-1749] ~Il faut savoir accepter sa peur ~ [Entraînement solo]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Qu'est-ce qui vous fait si peur dans le Hierophant?
» N°1 - Episode : "je te vide ton frigo parce que je t'aime..."
» Les tunnels/grotte/passage souterrain et la peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Hors RP :: Archives-