AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 14 Fév - 19:18

Zalaée tomba par terre. Était-elle droguée? Non, son âme semblait heureuse, étrange pour quelqu’un qui se fait enlever. Celle du chasseur était remplie de rage. Ma tête me fessait mal. Le chasseur ne fût pas furieux pendant longtemps, quelque secondes plus tard il était de nouveau calme. Il me lança un regard remplit de détermination, il voulait gagner. Il tenait en ce moment Zalaée un poignard sous la gorge, son sang dégoulinant sur le sol. Il me dit de déposé mon épée et que si je tentais quoi que ce soit il allait la tuer. Je restais de marbre, mais à l’intérieur, je riais. N’avait-il pas comprit ce que j’avais fait il y a quelques minutes avec mon épée? Il était stupide, ce n’était pas la première fois qu’on me fessait le classique; si tu bouges je la tue. Je lâchais l’épée devant moi, puis lui dit que je n’étais pas venue pour la fille. Zalaée me regarda tristement. Je continuais de lui parler en lui disant que je voulais récupérer mon sac à l’intérieur de la maison. Il fronça les sourcils, mais me laissa avancer. La rousse sembla comprendre le subterfuge, mais elle ne savait pas ce que j’avais en tête. Je me dirigeais vers la porte, contournant le chasseur qui ne me quittait pas des yeux. Quand je fus à un angle d’environ 145° d’eux, je m’arrêtai et je demandais intérieurement à mon arme de rejoindre ma main. Cela marcha comme d’habitude, l’arme se dirigea vers ma main. Je levais en même temps ma main à la hauteur de la tête du chasseur. Le pommeau fonça directement sur sa tête, le choc fût brutal. Il vola dans les airs jusqu’à une distance de deux mètres. Je l’esquivais à la dernière minute. Je ne savais pas si Zalaée était toujours consciente, mais je savais qu’elle était vivante. Je me dirigeais vers l’homme pour finir le travail. Il était de nouveau inconscient. D’un geste professionnel, je lui cassais le cou en tournant sa tête. Désormais, il ne serait plus dans nos pattes. Je me détournais pour aller aider Zalaée, je la détachais et lui enlevais le tissu sur sa bouche. Je lui dis que tout allais bien aller. Lorsqu’elle ouvrit la bouche pour me répondre, le téléphone sonna…


Dernière édition par Rex Ora le Sam 14 Fév - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 14 Fév - 20:59

J'allais parler à Rex, quand la sonnerie d'un téléphone se fit entendre. Étant trop curieuse, je me précipitais sur l'objet et j'accrochais maladroitement le bouton main libre. Automatiquement une voix autoritaire déclara en un monologue peu rassurant: Emanuel je te fais pas confiance. Je suis certain que tu va laisser filer la volonté du printemps. Tu n'es qu'un incapable, alors je t'es envoyé du renfort.L'homme raccrocha rapidement me laissant paniquée. Bientôt nous serions encerclés je n'avais pas mes pouvoirs ni mes armes, Nora était parti et j'étais faible. Je me tourna vers Rex le visage mouillé de larmes. D'une voix trahissant mon angoisse je dis: Rex sais tu où est Nora? Il nous faut de l'aide. Je fis une pause et ajouta: J'ai peur Rex. Je me blottis impulsivement dans les bras du jeune homme et me mis à sangloter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 14 Fév - 22:40

J’avais mal à la tête. Zalaée se précipita vers le téléphone, elle le mit sur main libre. Un homme d’une voix remplit de rage expliqua qu’il envoyait du renfort, puis raccrocha. L’homme avait appelé le chasseur Emanuel. Je n’aimais pas savoir le nom de mes victimes, cela les rendaient plus humains, mais ceux que je tuais n’était pas humains. Ils étaient des ordures de première. Zalaée avait le visage remplit de larmes, cela me fit penser à comment on m’avait traité à l’école. De lâche… Ce n’était pas de sa faute, elle venait de vivre une épreuve traumatisante, mais la voir pleurer me mettait mal à l’aise. Elle me demanda où était Nora, je ne répondis pas, encore sous le choc de la voir pleurer. Que cela était bizarre, je n’étais pas sous le choc d’avoir tué quelqu’un, mais sous le choc de voir quelqu’un pleurer … Elle me dit ensuite qu’elle avait peur. Et puis quoi encore? Elle avait peur des renforts? Je pensais que j’avais connu le plus pire avec elle, mais je me trompais. Elle se jeta dans mes bras. Je ne mis attendais vraiment pas, elle tremblait de peur. Je n’en pouvais plus! Je n’aimais pas la voir souffrir et je ne savais pas comment réagir, Nora, elle est le saurais. Je choisi de l’endormir, je mis mon doigt sur un point de pression sur son coup et elle s’endormit dans mes bras. C’était mieux comme cela. Je la couchais sur le sol puis je me dirigeais vers le téléphone, celui-ci devait couter très cher puisqu’il appartenait à l’ancien monde. Je le détruis complétement, plus précisément je le mis en pièce. Je pris ensuite Zalaée sur mon épaules et me mis à courir dans la forêt. Lorsque je descendis la pente, j’oubliais qu’il avait plût et que celle-ci était glissante. Je me mis donc à tomber pour une deuxième fois de celle-ci. Rendu en bas je vérifiais si Zalaée n’avait rien, à part quelques égratignures et de la boue partout, elle était saine et sauve. Je voyais difficilement, mais heureusement le matin était entrain de se lever et la lumière passais si minime soit-elle à travers les feuilles. J’appelai ensuite Nora, mais personne ne répondit. Je me mis à paniquer un peu. Lui était-il arrivé quelque chose? Je sentis ensuite du sang, pas du sang venant d’une petite blessure, mais beaucoup de sang, celui à Nora. Je m’approchais de l’odeur, elle était couché sur le sol inconsciente, sa tête était dans un état grave, elle était blesser derrière la tête. J’avais TRÈS mal à la tête, l’adrénaline commençait à ne plus faire assez effet, j’avais perdu trop de sang, mais je devais tenir pour Nora et Zalaée. Le seul problème était que je m’en sentais maintenant incapable, je tombais lentement à coter de Nora en manque d’énergie. J’entendis Zalaée se réveiller, je lui dis d’une voix faible de nous aider. Je savais qu’elle était une guérisseuse. Ici au moins nous étions à l’abri, il était difficile de nous retrouver, mais nous ne pouvions y rester indéfiniment…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 14 Fév - 23:18

J’avais énormément mal. Je commençais à voir la noirceur, je savais ce que cela voulait dire et ça me fessait peur. Je voulais me réveiller! Je savais que Rex n’était pas mon vrai frère, mais je l’aimais quand même et je voulais le protéger. Je savais qu’il n’était plus le même, qu’il était maintenant un homme, mais je m’en fichais. Je n’étais pas capable de me réveiller! Je ne voulais pas mourir! Je n’avais plus mal, signe que mon corps lâchait. Mes pensées devenaient plus lente, plus faible, plus sombre. Je me sentais sombrer dans ce trou noir. Je ne pouvais pas m’agripper sur quoi que ce soit, j’avais peur. Je voulais pleurer, je m’entendais pleurer, mais je ne pleurais pas. J’étais en plein cauchemar et j’allais bientôt mourir dans celui-ci… J’entendis quelqu’un dire mon nom, cela semblait venir de loin, comme si les personne était tout en haut d’une falaise et que moi je tombais, tombais, tombais… Tout à coup une lumière m’attira à la surface, je me réveillai en sursaut…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 12:52

Lorsque j'étais dans les bras de Rex je sentis sa main me presser le cou d'un geste a la fois délicat et assuré. Une fois la pression exercée disparue je sombrais dans un sommeil réparateur. À mon réveil il faisait jour. À la lumière du soleil, je remarquais que Rex avait une blessure a la tête. Avant de perdre connaissance il me demanda de les aider, lui et Nora. Je regardais la jeune femme en question. Elle aussi était gravement blessée. Sans doute se basait-il sur le fait que je suis la volonté du printemps et donc que j'ai certain dons en guérisons. Mais il avait oublié que j'avais été empoisonnée par le chasseur. J'avais perdu mes pouvoirs. Je refusais cependant d'abandonner. Je me relevais lentement et aidée du tronc des arbres je me déplaçais. Le temps s'écoulait. Je craignais que les chasseurs n'arrivent mais je prenais mon temps dans mes recherches. j'ai enfin trouvée ce que je cherchais. Une petite fleur médicinal. Elle n'aiderait pas a enlever la cendre de Phoenix qui était dans mon sang mais j'étais certaine que je pourrais sauver la vie de Nora et Rex avec. Je ne m'étais pas éloignée mais ça me prendrais quand même du temps pour les rejoindre. Une fois devant la jeune femme je me laissais tomber au sol. J'étais épuisée mais je m'interdisais de perdre connaissance. Au moment ou j'allais la soigner avec la fleur et mes connaissances en la matière sa blessure guérit toute seule. Nora était une volonté? Je restais assise a côté d'elle. J'étais surprise et je me posais plein de question du genre: Et si l'ombre s'était elle? Je sortis de mes pensées au moment ou Nora reprenait conscience je prononçais son nom de temps en temps, sans réelles raisons. Je crois que j'étais confuse et sous le choc. Quand Nora ouvris les yeux je lançais d'un ton presque accusateur: C'est toi l'ombre n'est-ce pas? Je ne lui avais même pas laissée le temps de comprendre ce qui ce passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 13:43

Rex… J’avais froid, j’étais couverte de boue et quelqu’un m’appelais. Je ne voyais presque rien, je pu tout de même comprendre qu’on était le jour. Que c’était-il passé? Je n’avais plus mal, puisque j’étais volonté, ma blessure avait guérit. On m’appela, c’était la rousse. Que me voulait-elle? Elle m’accusa d’être l’ombre. Je ne répondis pas, encore sous le choc. Elle semblait bien aller. Où était Rex? Je devais le retrouver. Je me levai difficilement. À peine avais-je fais un pas que je perdis pied. Je tombais sur quelqu’un, Rex. Son front saignait, à la lumière, je pouvais voir le résultat de mon agressivité. Il respirait de façon saccadé, il était mal au point. Je m’en voulais. Je tassai une mèche de ses cheveux pour voir mieux son visage, il ne ressemblait pas au Rex que j’avais connu, mais à l’intérieur c’était lui. J’en étais sûr. Zalaée me regardait de façon attentive. À quoi pensait-elle? Je lui demandai si elle pouvait le guérir, je voulais qu’elle face comme avec le chasseur, mais elle me répondit qu’elle avait des fleurs pour le guérir. Cela m’enragea, elle avait un don exceptionnel et elle voulait le guérir avec des… Des fleurs! Je lui criais dessus en lui disant d’utiliser son pouvoir, de faire comme avec le chasseur. Je sais que ce n’étais pas très gentil de ma part, mais j’étais désespérée. Des fleurs, sérieusement? Cela ne pouvait pas le guérir aussi bien que son pouvoir. N’est-ce pas? J’étais totalement perdu, il était dans cet état parce que je n’étais pas venue l’aider. Ce n’était pas seulement de ma faute, c’était aussi celle de Zalaée, il avait risqué sa vie pour la sauvé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 14:20

*FLASHBACK : Je jouais dans le bac à sable, ma petite voiture de sport se promenant sur les dunes de sable. Ce petit bolide était un cadeau de ma mère, je l’adorais. Il était de couleur rouge, ma couleur préférée, il y avait des flammes sur les côtés et elle mesurait environ huit centimètre de longueur et trois de largeur. Ses petites roues glissaient facilement sur le sable. Les voitures étaient une invention humaine. Les humains créaient souvent des choses remarquables, mais ils ne connaissaient rien de la vrai vie, de la vraie histoire. Un petit dieu vivant dans un corps de sept ans s’approcha de moi. Je pouvais le sentir, cela me fessait peur. Il était du genre à aimer blesser les autres. Je ne l’aimais pas. Il m’arracha mon jouet des mains et le brandit haut dans les airs. Je ne pouvais pas l’atteindre. Je lui demandai de me le redonner, pour toute réponse il se mit à rire. Six autres élèves approchèrent pour voir ce qui se passait. J’étais habitué à ce que sa gang m’entoure en riant, mais aujourd’hui je ne me sentais pas d’humeur à revivre cela. Hier, j’avais pleuré j’étais donc rendu le lâche de mon école. On ne pleurait pas dans le monde des dieux, on ne pouvait pas, c’était un signe de lâcheté. Mon père m’avait promis de me montrer à me défendre, mais je n’en savais pas encore assez pour me battre physiquement. Sentant ma colère, les âmes que je contrôlais s’excitèrent. Elles attendaient cela depuis longtemps, elles voulaient de l’action. Je me mis à sourire sentant toute cette énergie. Je me sentais si puissant. Je les libérais. Les jeunes dieux me regardèrent d’un air étrange, puis en voyant le sable se soulever, ils reculèrent. Ils avaient peur de moi et j’aimais cela. Ils prirent la fuite, mais cela ne servait à rien. Les âmes fondirent sur eux, je leurs demanda de leurs arracher les vêtements. Elles m’obéirent. Devant ce spectacle, je me détendis. Au tour de moi, tous les élèves riaient. Il n’y avait plus de sable dans le bac à sable, le sable était répandu un peu partout dans la cours. Le professeur se dirigea vers nous, elle me punit. Elle était stupide! Je m’avais simplement défendu et c’était moi qu’elle chicanait!* Un coup me réveilla, quelqu’un avait trébuché sur moi, j’ouvris les yeux. Cela fût très difficile, j’aperçus Nora, puis Zalaée un peu plus loin des fleurs dans les mains. Elles allaient donc bien… Mes yeux se refermèrent tout seul et je retombais dans le coma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 15:29

Nora ne répondit pas a mon accusation a la place elle me demanda de soigner Rex avec mes pouvoirs. J'ai fais de mon mieux pour lui expliquer que  j'étais empoisonnée mais elle ne voulait rien entendre. Je pense qu'elle trouvait mon idée, d'utiliser une fleur pour le soigner, stupide. C'est vrai que ça aurait été préférable si je n'aurais pas perdu mes pouvoirs. Elle se mit a crier après moi. Avec les chasseurs dans les environs c'était une très mauvaise idée. Nora se leva avec peine, fit quelque pas et tomba sur Rex qui ouvris les yeux. Il les referma rapidement. Je m'apprêtais a les rejoindre quand deux chasseurs arrivèrent. Le premier était grand et fort. Il avait les cheveux courts et roux, les yeux gris et une hache, qui me paraissait énorme a la main droite. Son compagnon était plus jeune je lui donnait a peu près mon âge. Il avait des cheveux brun, assez long pour les attacher même si ils ne l'étaient pas. Un de ses yeux était bleu et l'autre était gris. Il tenait une arbalète de la main droite.  Les chasseurs n'avaient pas vue Nora ni Rex seulement moi. Mes ennemis discutèrent un instant. De cette courte discussion je su leur nom. Le plus grand se nommait Frédérick et le plus jeune Éric. Éric pointa son armes sur moi et m'ordonna de ne pas bouger. Je lui obéis. Pendant ce temps Frédérick avançait vers moi et m'attrapa par mon bras blessé. Quand j'ai criée de douleur il s'est mit à rire. Me tenant toujours par mon bras gauche il m'aida a me lever et a tenir debout. Je fis un rapide calcule de la situation: Rex était inconscient, je n'avais plus d'armes ni  mes pouvoirs et Nora voudrait certainement pas m'aider. En conclusion, j'étais dans le pétrin et pas rien que un peu. Avant de suivent les chasseurs vers ma maison, où attendaient sans doutes leur semblables je laissais tomber la fleur dans l'herbe humide. Ainsi si Nora changerait d'avis elle pourrait soigner Rex avant qu'il ne soit trop tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 16:12

J’avais regagné ma force, je me sentais maintenant en santé, normale, mais quelque chose d’autre clochait. C’était trop silencieux, que fessait cette fille? Peut-être pleurait-elle… J’avais été trop brusque avec elle. Je me levai, laissant Rex couché sur le sol, je ne voulais pas le laissé là, mais il était trop lourd pour moi. Je me rendis vers où Zalaée était, j’y trouvais les fleurs dans l’herbe encore humide. Où était-elle? Je décidais d’essayer les fleurs sur Rex. Il allait mourir si je ne tenterais rien. Je les plaçai sur sa blessure à la tête. Rien ne se produisit, peut-être fallait-il attendre… J’étais de plus en plus anxieuse et Zalaée ne revenait pas. Lui était-il arrivé quelque chose? Le chasseur était-il revenu finir le travail? On ne m’avait rien expliqué… Je ne savais pas par où ils étaient partis. Je m’endormis à coté de Rex, fatigué par les évènements. On me réveilla quelques heures plus tard. C’était Rex, ses blessures avaient disparus. Il me demanda ce qui c’était passé, je lui expliquai toute l’histoire, puis ce fût à son tour. Nous sommes arrivés à la conclusion que les chasseurs avaient retrouvés Zalaée. Le problème était que nous ne savions pas où elle était. Rex m’expliqua qu’il savait où elle était et que c’était deux hommes qui l’avait enlevé. Je fusse surprise qu’un humain puise en savoir autant. En voyant mon visage, il m’expliqua la vérité. Je n’en cru pas mes oreilles, il était un ancien dieu. Je lui promis de ne rien dire, puis nous nous dirigeâmes à la course vers Zalaée. Je ne savais toujours pas de quel genre de dieu il était, cette question me torturait, mais je ne voulais pas le brusquer. Je gardais donc le silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 15 Fév - 16:37

Je me réveillai, je n’avais plus mal à la tête. Je me touchais le front, il y avait du sang séché, mais la blessure avait disparue. À côté de moi Nora dormait. Je me demandai où était Zalaée. Nora semblait si paisible, mais je la réveillais tout de même voulant savoir si la situation était toujours critique. Elle m’expliqua tout ce qui c’était passé. Grâce à mon odorat plus développé que la moyenne je devinais que deux hommes s’en était pris à elle, mais puisqu’il ventait je ne savais pas exactement par où ils étaient partis. Par chance, mon pouvoir m’aida, leurs âmes dégageaient beaucoup trop de joie et je pouvais les sentir. J’expliquais à Nora que je savais comment retrouver Zalaée. Elle sembla surprise par ma déclaration. Ce n’était pas très intelligent de ma part, mais je lui expliquais que j’étais un ancien dieu. C’était bien la seule en ce monde dont j’avais confiance. Elle me promit de ne rien dire, je la crus. Nous nous mîmes à courir vers les âmes. Nous trouvâmes les chasseurs entrain de dîner. Ils mangeaient un lièvre. Pour des chasseurs, c’était un mince repas. J’entendis le ventre à Nora gronder, nous n’avions pas mangé depuis longtemps… Au son de son ventre les chasseurs se levèrent en position de combat. Mon épée en main j’attaquais le premier venu, je lui tranchai la tête. Je vis Nora se transformer en brume juste avant que la flèche du deuxième l’atteigne. Elle se retransforma derrière lui et elle lui enfonça ses dagues dans le dos. Je savais d’expérience qu’elle avait atteint son cœur, du sang s’échappa de sa bouche avant qu’il ne tombe à terre. J’entendis d’autres chasseurs s’approcher, je sentais cinq âmes. Je délivrais Zalaée pour la deuxième fois dans la journée et avant qu’elle ne puisse dire un mot je lui pris la main pour l’emmener avec nous. Nous courions à vive allure dans la forêt, fuyant les autres chasseurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 22 Fév - 14:14

Nous marchions depuis une vingtaine de minutes quand j'entendis un groupe approcher. C'était des chasseurs. Ils venaient rejoindre leurs semblables. Frédérick lâcha mon bras et je suis tombée. L'un des chasseurs posa ses yeux sur moi et fit un large sourire avant de féliciter Frédérick et Éric. Les quatre autres l'imitèrent. Parmi toutes ces réjouissances et ces félicitations j'ai essayé de m'éclipser, pensant que personne ne ferait attention à moi. Je m'étais trompée, dès le premier pas, Frédérick mit son pied sur mon dos et se moqua de moi. Les félicitations cessèrent, on m'attacha solidement a un arbre et les chasseurs se réunirent plus loin pour diner. Les seuls qui étaient resté près de moi étaient Frédérick et Éric. Leur semblables les avaient chargés de me surveiller. Ils étaient les seuls à manger près de moi. J'étais affamée et les voir manger n’aidait pas malgré que leur repas ne me paraissait pas appétissant. J'entendis soudain un grondement venant des arbres. Étais-ce un ours? Frédérick avança dans cette distance et Éric se mit en position de combat, levant son arbalète. Frédérick se fit coupé la tête par Rex. Rex! Il était venu me sauver! Puis j'aperçus Nora, j'étais si heureuse qu'ils soient là! Nora se changea en brume pour éviter une flèche. Elle avança vers Éric qui se mit à crier pour alerter les autres. Nora tua Éric avec ses poignards et Rex se dépêcha de couper la corde qui me retenait à l’arbre. Il me prit par le bras droit et se mit à courir suivi de près par Nora. J'étais fatigué et j’avais du mal à suivre le rythme mais l'adrénaline me fessait tenir le coup. Les nouveaux combattants se mirent à courir derrière nous. Plus nous accélérions plus je me sentais malade. Suite à environ quinze minutes de course je tombais sur les genoux obligeant Rex et Nora à s’arrêter. Rex me tenait par les épaules, j’étais gêné par mon malaise et j’avais peur qu’on nous rattrape. J’entendais au loin les chasseurs qui gagnaient du terrain. Je me tournais vers Rex qui semblait avoir une idée cela me redonna suffisamment de courage et d’énergie pour me relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 22 Fév - 14:56

Zalaée tomba à terre, nous dûmes nous arrêter. Je n'y croyais pas. Ce n'était pas croyable, nous allons tous mourir parce qu'elle était malade. J'aurais aimé continuer à courir, mais je ne voulais pas abandonné Rex. J'en voulais à Zalaée, nous étions toujours dans le pétrin par sa faute. Elle avait le don d'apporter les problèmes. Elle finit par se relever. Je soupirais, nous n'allions peut-être pas mourir par sa faute. Rex me demanda de m'enfuir avec Zalaée. Je ne voulais pas. Pour qui me prenait-il? Je ne l'abandonnerais pas. C'est hors de question! Je lui répondis donc que je ne l'abandonnerais pas. Il sembla contrarier par ma réponse, mais tout de suite après son visage revenait impassible. Il m'expliqua que Zalaée était fatiguée et qu'elle ne pourra pas suivre le rythme, qu'il allait les retenir. Il pensait quoi là? Que puisque monsieur était un ancien dieu, il était invincible! J'étais furieuse, je m’avançais vers lui et le fixa du regard en lui disant que je ne l'abandonnerais plus jamais. Il n'eut pas le temps de me répondre, les chasseurs nous encerclèrent. Ils étaient trop... Je n'en croyais pas mes yeux, je tournais sur moi-même tout en calculant combien ils étaient environ. Ils étaient plus d'une centaine. Comment était-ce possible? Ils ne pouvaient pas en avoir autant pour nous, c'était impossible... Nous n'étions pas assez important. Pourquoi était-ils tous réunit dans cette forêt? Rex essayaient de nous protéger, mais ils ne pouvaient pas nous protégés d'autant de chasseurs. Nous étions encerclés, Rex semblait calme. Moi, j'étais en rage! Il avait voulu qu'on s'en aille pour nous protégé. Il aurait fait quoi contre autant de monstres! J'étais furieuse contre lui. Une fléchette de forme anormale se dirigea vers moi, à l'aide de son épée Rex l'arrêta dans sa course. Le projectile tomba à mes pieds. La fléchette semblait contenir une substance étrange, pas de la cendre de phénix, mais autre chose. Rex courra vers celui qui m'avait lancé la fléchette, je vis une autre fléchette qui se dirigeait dans son dos. Il ne la verrait pas à temps. Je criai son nom tout en me mettant dans la trajectoire du projectile. Je savais que ce n'était pas intelligent de ma part, mais sur le coup c'est ce que je fis. Je sentis la solution circuler dans mon sang, mon cœur ralentir, la vue de Rex criant mon nom, se dirigeant vers moi, mes yeux se fermer, puis tout fût noir.

Je me réveillai dans un endroit humide. Mes yeux s'ouvrirent avec grande difficultés. J'avais le pied attaché au milieu de la salle. Je ne voyais rien, tout était noir. Je devinais que j'étais sous le sol en touchant à terre. Grâce à mon odorat je sus que j'étais recouverte de cendre de phénix. Je ne pouvais pas me transformer en brume et me sauver. Je chuchotais le nom de Rex, aucune réponse. Quand j’appelai Zalaée, personne ne répondis encore. J'étais enfermé dans cette endroit sombre, humide et puant la cendre de phénix toute seule... J'espérais que Rex et Zalaée s’étaient sauvés...


Dernière édition par Nora Ora le Lun 23 Fév - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Dim 22 Fév - 15:52

Je partis à la course contre l'homme qui avait attaqué Nora, j'étais furieux. Elle ne m'avait pas écouté quand je voulais la protégé et maintenant on était entouré par les 127 âmes que j'avais sentis. Nora cria mon nom, quand je me détournais pour voir ce qui n'allait pas je la vis tombé sur le sol. Elle avait pris une fléchette à ma place! Je me mis à crier son nom tout en courant vers elle, oubliant nos ennemis. Quand je pris Nora dans mes bras, elle était endormit, mais toujours vivante. J’aperçus Zalaée se sauver du danger pendant que tous les chasseurs me fixaient, au moins cette fille m'écoutait. Je ne savais plus comment me sortir de ce piège. La rage... Je la libérais, se ne fût pas difficile. Maintenant que je ne sentais plus l'âme de Zalaée à proximité je pouvais libérer mon pouvoir en entier. Mon collier se mit à illuminer d'un bleu puissant. L'air se souleva rapidement autour de moi. Les âmes absorbèrent ma puissance colérique. J'étais en feu. Tenant toujours Nora dans mes bras, je souris. Les chasseurs se mirent tous à me tirer dessus. Plusieurs flèches furent arrêté par mon pouvoir, mais d'autres réussirent à passer dû à leurs grand nombres. Je savais que j'avais des fléchettes partout sur mon corps, mais les âmes m'empêchaient de m'endormir, je ne sentais même pas la piqure des fléchettes. Je me mis à crier. Un cri de rage grave, qui résonna surement dans toute la forêt. Les âmes fondirent sur mes ennemis. Ce n'est que lorsque je fus certain que tous les chasseurs étaient mort que je me calmais. L'air se calma. Je tombais à genoux, Nora dans mes bras, fatigué par cette énorme demande en énergie et tous les projectiles reçu. Je me sentais faible. Je tombais sur le dos Nora dans les bras. Je savais que nous n'allions pas mourir, j'avais détruit tous mes ennemis. Je sentis une âme approcher, je fus au début content, je croyais que c'était Zalaée qui revenait nous sauver, mais l'âme était trop sombre pour être celle à la jeune fille. Je m'endormis sous cette pensée, serrant Nora fortement.

Je me réveillais dans la noirceur en entendant pleurer. Mes bras étaient enchaîner au plafond, j'étais à coté sur le mur, il fessait noir et j'étais recouvert de cendre de phénix, une substance inoffensive pour moi. Je déployais mon pouvoir pour savoir qui pleurait, c'était Nora. Je ne sentais aucune autre âme, nous étions seuls et enchaîné. Je chuchotais son nom. Ma voix était rauque, elle me répondit rapidement en m'appelant. Je voulus lui demander comment elle allait, mais je ne pus finir ma question tout redevins noir. Je m'endormis donc encore trop faible...


Dernière édition par Rex Ora le Lun 23 Fév - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Lun 23 Fév - 12:41


Partout où je regardais je voyais des chasseurs. Mais pourquoi étaient-ils si nombreux? Des petites fléchettes volaient autour de nous mais elles étaient dirigées trop haut pour m'atteindre. Une d'entre elles faillit se planter dans le bras de Nora mais
fut arrêtée à la dernière minute par l'épée de Rex. Je réfléchissais à toute vitesse cherchant une solution au plus vite. Nora cria le prénom de Rex avant de prendre une fléchette à sa place et de s'étaler de tout son long sur le sol. Je pris dans ma main un petit projectile et l'examina il contenait un puissant somnifère qui était selon mes faibles connaissances dans le domaine une sorte de poison. Un léger sourire de fierté se dessina sur mes lèvres et je ferma ma main sur le petit objet que j'avais récupéré en faisant attention pour ne pas me piquer. Je savais désormais quoi faire, j'allais aller chercher ma contraire. C'est ainsi que je me leva et me mit à courir utilisant le reste de mon énergie. Je me surpris moi même en réussissant à échapper aux chasseurs qui essayaient de m'arrêter. Alors que je courrais à toute vitesse à travers la forêt hantée j'entendis un cri de rage poussé par Rex. Pendant un instant j'ai voulu faire demi tour mais persuadée que Pamela pourrait aider d'avantage Nora et Rex je continua à courir. À quelque reprises j'ai trébuché sur une roche, une racine ou simplement de faiblesse mais jamais je me décourageais. Après ce qui me sembla être une éternité je fini par trouver Pamela adossée a un arbre griffonnant dans son cahier à esquisses. Je me laissais tomber devant elle sombrant dans l'inconscience. J'entendis sa voix prononcer mon nom, sentis sa main prendre la fléchette dans la mienne et plus rien, que du noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 24 Fév - 20:43

Après avoir dînée je suis aller faire du rangement et j'ai trouvée dans mes affaires une vieille photo qui représentait ma mère et moi. J'ai tristement placée cette image dans la poche de ma cape, j'ai pris mon cahier à esquisses et je suis sortie. J'ai marchée jusqu'à la forêt hantée un endroit ou j'aimais me retrouver. J'ai choisi un bouleau près d'un petit court d'eau et je me suis adossée à son tronc. Bien installée je ressortais ma photo et me suis mise a la reproduire. J'ai relevée la tête uniquement quand j'ai entendu un cri si fort que je crois que toute la forêt la entendu. Puis il laissa place à des bruits de pas. C'était Zalaée. Ma contraire avait une longue plaie infectée de cendre de Phoenix au bras gauche. Sa queue de cheval était défaite et elle était faible, je le savais, je le sentais. J'ai posée mon cahier et je me suis levée pour venir l'aider. Elle s'est évanoui devant moi. J'ai dit son nom a plusieurs reprises et me suis agenouillée près d'elle. Dans sa main, j'ai trouver une fléchette trempée de sominifère. Je su qu'il s'était passée quelque chose et selon moi ce cri n'était pas étrangé a cette affaire. J'ai arrachée une feuille du bouleau, l'ai trempée dans l'eau et mise sur le front de Zala. Si je trouvais qui a mit ma très chère contraire dans cette était, cette personne ne serait pas mieux que morte. Qui que se sois je la vengerais. Je crois que dans ma colère j'avais perdu un peu le contrôle de mon pouvoir et avais du coup teintée mes yeux d'un oranger très prononcé.Ma cape elle était passée de noir a rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 24 Fév - 21:21

Je me sentais si faible… J’entendis Rex m’appeler, je lui demandais son nom rapidement, mais personne ne répondis. Ma joie s’estompa rapidement. Avais-je imaginé sa voix? C’était un des effets de la cendre et je le savais. Je me sentis stupide. Je ne devrais pas espérer cela, mais c’était plus fort que moi. J’espérais ne pas être seule ici. Je me sentais si faible. J’entendis des bruits de pas. Était-ce encore une hallucination? Je ne pris pas de chance et je me couchais sur le sol boueux, les yeux entrouvert pour apercevoir mon bourreau sans qu’il sache que j’étais réveillé. J’entendis quelqu’un débarré une porte puis l’ouvrir. J’aperçu une lumière approché au fond du couloir. À sa silhouette, je sus que c’était un homme assez fort. Il n’avait pas d’arme, ce ne ressemblait pas à un chasseur. Il approcha la lumière de moi, puis de Rex. Rex semblait très mal au point. Un poids m’écrasa la poitrine. Il chuchota qu’il ne pensait pas que la cendre de phénix l’affaibli serait à ce point. Cet homme ne sait donc pas que Rex est un ancien dieu. Ouf… Il déposa un plateau contenant du reste de gibier, il en avait à peine, mais mon corps criait famine. L’homme soupira puis se dirigea vers le couloir où il nous y renferma. Je me fis un schéma dans ma tête de la situation : nous étions enfermé sous terre, dans le noir par un homme qui n’était pas un chasseur, Rex était avec moi, je n’avais aucune idée de où était Zalaée et je ne savais pas comment sortir d’ici sans mon pouvoir. Je me déplaçais vers Rex maintenant que je savais où il était. La chaîne me tenant le pied me permettait de toucher son visage, mais pas ses mains attachés elles aussi à des chaînes. Mon cœur sembla s’arrêter. Je mis mes doigts dans son cou voulant être sûr qu’il était toujours en vie. Je pouvais sentir son pouls, je sentis mon cœur se remettre en fonction. Mourant de faim, je pris une maigre bouché de viande rapidement et en laissa plus de la moitié à Rex. J’essayai de réveiller Rex, rien ne semblait fonctionner. Il était endormit profondément, mais il devait manger sinon il risquait de mourir. Je le giflais. Il ouvrit les yeux, avant qu’il ne puisse dire un mot, je lui dis qu’il devait manger et lui enfonça la viande dans la bouche. Dès qu’il eut fini de le manger, il en redemanda. Je lui répondis qu’il n’en restait plus. Son visage resta impassible. Je lui demandais pourquoi il semblait si affaiblit. Il ne me répondit pas. Peut-être ne le savait-il pas? Il me demanda où on était, je lui répondis donc tout ce que je savais. Je ne pouvais savoir ce qu’il en pensait, son visage resta de marbre. Tout d’un coup j’eus froid. Très froid, le vent se déchaînait dans notre prison. Ce ne se pouvait pas du vent sous terre. Oh non! J’hallucinais de nouveau! J’allais devenir folle. Le vent me bouscula et je tombais sur les fesses. Puis j’entendis du métal se casser, je levais les yeux vers Rex et compris d’où venait ce son. Il avait littéralement arraché les chaînes du mur. Il tomba à terre. Comment avait-il pu faire cela dans son état? Il attrapa la chaîne autour de mon pied et se mit à tirer, cela ne sembla pas fonctionner au début, mais à son deuxième essai il l’arracha. Je n’en crus pas mes yeux. Je devais rêver…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Mar 24 Fév - 21:23

*RÊVE : J’étais dans un espèce de désert, assis sur les genoux, les paumes vers le ciel regardant la pluie de sang tomber. Le sang des personnes cruelles mortes parce que j’étais venu au monde. J’avais envie de pleurer, mais je me retenais. Mon visage restait impassible. Quelqu’un m’appela d’une voix lointaine. Nora… Je ne bougeais pas d’un pouce, j’étais comme hypnotisé par la pluie.*Je me réveillais sur le coup d’une gifle. Ce n’était que Nora, je pouvais le sentir. Je voulais lui demander si tout allais bien, mais avant que je puisse dire un mot, elle m’enfonça de la viande dans la bouche. La nourriture goutait dégueulasse! Où avait-elle trouvé cela? Je m’en fichais j’avais une faim de loup, mais quand je lui en redemandais, elle me répondit qu’il en avait plus. Elle me demanda pourquoi je semblais si faible. Je ne lui répondis pas. Que pouvais-je lui dire? La vérité, que j’avais explosé et épuisé mon corps entier parce que les âmes s’avaient trop nourries de moi? Non! Elle me trouverait stupide et impulsif. Je répondis donc à sa question par une autre question, je lui demandai où on se trouvait. Elle me raconta tout ce qu’elle savait. Ce n’était pas croyable! J’avais fait mon maximum pour nous sauver de ces chasseurs et maintenant un autre individu nous voulait du mal! Pourquoi? On n’a rien fait de mal. La colère se déchaîna à l’intérieur de moi. Cela excita les âmes qui commencèrent à danser autour de moi. Nora, voyant l’air se soulever sembla perdu. J’utilisais se regains de puissance pour arracher les chaînes qui soutenait mes mains. Par cette demande d’énergie et étant déjà épuisé, je tombais sur le sol. J’attrapais la chaîne tenant la cheville de Nora et tira. Rien ne se passa. Cela m’enragea ce qui me redonna assez de force pour l’arracher à mon deuxième essai. Je pris la main à Nora et suivant le chemin démontré par les âmes, nous marchions dans ce tunnel. Nora devait tenir sa chaîne pour ne pas faire de bruit. Elle ne marchait pas normalement, la cendre de phénix l’avait contaminé. Elle zigzaguait et se retenait après moi pour ne pas tomber. Après environ cinq minutes, elle tomba inconsciente dans mes bras. J’entendis par la suite deux personnes s’approcher. Il ne manquait plus que cela! J’ouvrais mon pouvoir pour savoir à quelles âmes appartenaient ce bruit. Je fus soulagé quand je reconnu l’énergie de Zalaée, mais elle ne semblait pas seule. Je ne savais pas à qui était cette deuxième âme. Peut-être à un ennemi? Zalaée n’aurait pas pu nous trouver seule. Je ne voulus pas prendre de chance, rapidement j’entrais dans la salle la plus proche. Je me dépêchai de fermer la porte. Les yeux fermé j’attendis que les deux âmes soient assez loin pour ouvrir les yeux. La salle était éclairée par une bougie placée sur un bureau. J’installais Nora sur la chaise et commençais à fouiller les documents. J’appris que l’homme qui nous avait enlevé s’appelait Gullio Lumolle et qu’il était la volonté du mensonge. Pourquoi une volonté nous aurait enlevé? Je continuais mes recherches lorsque je tombais sur un document très intéressant, mais je n’eus pas le temps de le lire que la porte commença à s’ouvrir. En vitesse, je pris Nora dans mes bras et me cacha sous le bureau tout en tenant le document dans ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 26 Fév - 12:31

Je sentis de l’eau fraiche ruisseler sur mon front et j’ouvris les yeux. Je ne me sentais plus du tout faible. La douleur que j’ai ressentie au bras avait diminuée. Je crois même que j’ai retrouvé mes pouvoirs. Ce sommeil forcé avait été réparateur. En regardant autour de moi, je m’aperçus que Pamela était juste à côté. Elle était colérique, ses yeux étaient devenus orangés et sa cape était rouge. Deux signes fréquents de colères chez celle-ci. Ma contraire m’aida à m’assoir et elle me tendit de quoi manger. Pendant que je croquais dans une délicieuse pomme, Pamela m’interrogea. Par contre, je ne l’écoutais pas. Je réalisais que j’avais égarée la fléchette. Je paniquais. Pamela interrompit ses questionnements pour ouvrir la main et pour que je pose les yeux sur le petit projectile. Je poussais un soupir de soulagement et m’efforça de raconter ce qui s’était passé du mieux que je pouvais. Aussitôt mon récit achevé, ma contraire se leva brusquement et m’entraina avec elle dans une seconde course à travers la forêt. Pam savais parfaitement ou aller, il me suffisait de la suivre. Cette fois j’arrivais à tenir le rythme. Nous somme arrivées devant une bâtisse à l’allure sombre gardée par des chasseurs qui faisaient le guet. Nous nous sommes cachées derrière un gros rocher et Pamela a sorti son arbalète. Nos ennemis ont rien vu venir et quelques minutes plus tard ils étaient tous mort. Pamela affichait un sourire satisfait, peut-être même malveillant. Moi, j’affichais plutôt un air de désapprobation devant ce massacre. Je dois avouer qu’à ce moment-là je ne la comprenais plus du tout. Ensuite je l’ai suivi à travers les couloirs souterrains de cet immeuble. Des chasseurs nous ont bloqués le chemin de nombreuses reprises mais cela n’allais pas arrêter la volonté de l’automne. Pendant que celle-ci prenait plaisir à se battre je me suis faufilée dans une pièce qui ressemblait à un bureau, parce que je n’aimais pas vraiment la violence dont faisait preuve ma contraire et je me sentais plus en sécurité ici. En entendant le cri d’un chasseur, sans doute son dernier, j’eu le réflexe de me glisser sous la table. Quelqu’un s’y trouvait déjà. Dans la surprise je ne reconnus pas Rex à temps pour empêcher un cri de panique de sortir de ma bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 26 Fév - 18:16

Quand Zalaée repris conscience, je ne me contrôlais plus du tout. Elle l’a remarquée, je le savais. Je pense même que je lui faisais un peu peur. J’ai glissé la fléchette dans une poche de ma cape et je suis allée cueillir une pomme pour Zalaée. Je me doutais bien que ce fruit n’allait pas la rassasier mais c’est tout ce que j’ai pu trouver. Pendant quel dégustait sa pomme je lui ai posée plusieurs questions. Mais je n’ai eu aucunes réponses. Elle ne m’écoutait pas. Zalaée s’est mise à s’agiter. Elle cherchait quelque chose. Je su tout de suite de quoi il s’agissait et plongea ma main droite dans le poche de ma cape pour en sortir la fléchette. J’allais reprendre mes questions depuis le début mais ce ne fut pas nécessaire. Ma contraire était déjà occupée à me raconter les évènements. Je retins uniquement l’essentiel. Elle s’était fait attaquer par des chasseurs. Ceux-ci ont réussi à capturer une volonté et un humain. Je me fichais un peu de ses prétendus amis s’était plutôt pour me venger que je me précipitais en direction de leur repère. Zalaée me suivait. Je crois qu’elle se sentait mieux, mais cela ne me permis pas de contrôler ma colère. Je savais exactement où aller, je me fiais à l’odeur de cendre de phénix. Je su que j’étais arrivée quand je remarquai l’attroupement de chasseurs chargés de surveiller une bâtisse à demi souterraine. Je ne raterais pas l’occasion de m’amuser, je sortis mon arbalète et dans un temps qui me parut trop court tous mes ennemis se retrouvèrent au sol, sans vie. Je me dirigeai vers l’entrer le sourire aux lèvres. Je réussi à m’orienter aisément dans les tunnels souterrains. Je souhaitais secrètement me faire bloquer le chemin par mes ennemis pour pouvoir me battre à nouveau. Quand une dizaine de chasseurs se dressèrent devant moi je m’élançais joyeusement dans la mêlé, sans même me rendre compte que Zalaée avait préféré trouver refuge dans une salle. Tout ce qui comptait pour l’instant était les coups que je donnais et les cris que je recevais. La plupart des gens aurait cru que j’étais complètement folle, Mais c’était mon état normal. Lorsqu’on fait du mal à ma contraire on en paye le prix. C’est d’ailleurs un des cris de Zalaée qui m’empêcha de retirer la vie au dernier chasseur qui avait eu le malheur de se retrouver sur mon chemin au mauvais moment. Je lui laissais donc la vie sauve et me précipitait, mon arbalète en main, dans la salle ou Zalaée se trouvait, laissant derrière moi neuf cadavres. Dès que je mis un pied dans ce bureau mon regard cruel se dirigea vers un jeune homme accroupi sous une table. Il tenait dans ses bras une jeune femme inconsciente. Elle avait été empoisonnée avec de la cendre de phénix. Sans réfléchir, sans même me préoccuper du fait qu’il était trop faible pour se défendre, lui et la jeune femme, je pointais mon arme sur eux. Ce serait des victimes faciles un point c’est tout. Avant que mon doigt appui sur la gâchette, Zalaée dans un élan de stupidité et d’insouciance se plaça entre moi et mes cibles. J’arrêtais mon mouvement juste à temps et la regardais sévèrement. Depuis quand prenait-elle la défense des chasseurs? Soudain je compris la situation ils étaient ses amis. Je baissais mon arme en soupirant à cause de l’occasion manqué. J’aurais tant voulu qu’ils soient des chasseurs, mais ce n’était qu’un humain et elle était une volonté. Le bruit d’une porte s’ouvrant me fit me détourner. Un homme venait d’entrer, il ne ressemblait pas du tout à la majorité des chasseurs. Je relevais à nouveau mon arme. Mais cette fois au lieu de tuer, j’ai préférée m’informer. C’est ainsi que j’ordonnai au nouveau venu de s’avancer. Celui-ci s’exécuta sans dire un mot. Je me suis positionnée de façon à lui bloquer le chemin vers la porte. Il regardait d’un air angoissé les feuilles que le jeune humain tenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 26 Fév - 20:23

Tout ce passa si vite… Tenant mon épée devant moi, je ne m’attendais pas à voir Zalaée. Celle-ci failli se faire embroché par mon arme. Elle échappa un cri de surprise. J’avais mal partout. Une femme dont je ne connaissais pas le nom apparut devant moi, pointant une arbalète droit sur moi. Au moins, elle ne visait pas Nora… Je savais qu’avec mon épée je pourrais arrêter le projectile. Je n’allais pas me laisser mourir si Nora n’était pas en sécurité. Affaiblit ou non je dois survivre pour elle. La femme possédait des yeux bleus triste et des cheveux noirs. Elle me fessait pensé à ma vraie mère, celle qui m’a abandonné. Cela me donna un frisson dans le dos. Zalaée, que j’avais totalement oublié, se plaça devant moi, faisant écran par son corps. La nouvelle abaissa son arme, je ne l’aimais pas. J’entendis la porte se rouvrir, quelqu’un d’autre était entré. Nora commença à se réveiller dans mes bras. Elle se mit à tousser. Celle possédant les yeux azur, pointa son arme vers le nouvel arrivant. Elle ne savait que faire cela ou quoi? Je sortis de ma cachette. D’une main, j’aidais Nora à tenir debout tout en tenant solidement le document, de l’autre je tenais mon épée en position de combat. Sous l’ordre de la nouvelle, l’homme s’avança. Il fixait d’un air à la fois angoissé et désespéré le document. Je savais qu’elle était fatiguée, mais je demandais tout de même à Nora d’essayer de lire à voix haute le document. Pour ma part, je voulais garder mon regard fixé sur les deux personnes anonymes. D’une manière lente et peu assuré Nora lu à voix haute le dernier paragraphe. Il expliquait que Gullio Lumolle devait rapporter deux volontés à un chasseur ou ceux-ci tueraient sa femme et sa fille étant tout deux humains. Je demandais à Gullio qui était les personnes que la jeune femme avait tuées. Il me répondit que c’était des amis, que ceux-ci était soit humain soit volonté. Qu’il avait donné l’ordre d’exterminer toute personne voulant nous sauver. Tombant à genoux devant nous, il nous supplia de le comprendre, qu’il voulait seulement sauver sa famille. Je pouvais le comprendre, mais il avait voulu tuer Nora et ça c’était impardonnable…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Jeu 26 Fév - 20:26

Je me réveillais toussant. Ma tête me brûlait. Que c’était-il passé? Que ce passait-il? J’étais totalement perdu, par chance que Rex m’aidait à me soutenir. Sans lui je serais surement tombé par terre…Comment fessait-il cela? Il était plus fatigué que moi, mais il m’aidait tout de même à tenir debout. De plus je remarquais qu’il tenait son épée et un document. Cette épée était si lourde, je n’avais même pas été capable de la soulever. Il n’était plus le petit garçon comme dans mes souvenirs, c’était maintenant un homme. Une jeune fille que je n’avais jusqu’à maintenant jamais vue cria quelque chose. J’étais trop fatigué pour essayer de comprendre. Zalaée était là aussi. Pourquoi ne m’avait-elle pas soigner? Ne l’avions-nous pas sauvé assez de fois? Un homme se tenait devant nous, je le reconnu aussi tôt. C’était lui, l’homme qui nous avait enfermés. La colère s’empara de mon corps pour retomber aussi tôt. J’essayai de chuchoter l’information à Rex, mais il fût plus rapide. J’étais entrain d’ouvrir la bouche, quand il me prit de court en me demandant de lire à voix haute le dernier paragraphe. Il ne pouvait être sérieux! J’avais de la difficulté à garder les yeux ouverts et il me demandait de lire à voix haute! Je ne suis pas comme lui! Je ne suis pas capable d’être aussi forte… J’aurais aimé lui faire un regard de colère, mais mes yeux ne m’écoutaient plus, au lieu de cela je fis une espèce de grimace… Devant son air sérieux, je me mis à lire le document. En résumé, Gullio Lumolle devait rapporter deux volontés à un chasseur ou ceux-ci tueraient sa femme et sa fille étant tous deux humains. Ces chasseurs ne changeraient jamais, ils étaient trop paresseux pour faire le travail par eux-mêmes. Rex demanda quelque question, j’essayais de comprendre, mais cela semblait impossible. L’homme maintenant à genoux, les mains sur le sol, semblait supplier pour sa vie. Je le détestais pour ce qu’il nous avait fait, mais d’un autre coté je savais que j’aurais fait surement la même chose pour sauver ma famille. Rex parla, cette fois ci, je compris ce qu’il disait. Il avait demandé à Zalaée d’attacher l’homme sur une chaise pour qu’il puisse le questionner. Pamela regarda Rex d’un air mauvais. Que lui prenait-il à cette femme? Elle ne semblait pas penser comme nous… Qui était-elle? Je regardais ma main, j’étais blême et je tremblais. Ma tête me tournait, j’appelai Zalaée, d’une voix terriblement faible. M’avait-elle entendu? Je n’en avais aucune idée, mais au regard apeuré de Rex, je sus que lui, il m’avait comprise. Rex cria le nom de Zalaée, puis tout fût noir… *FLASHBACK : Un visage me fixait. Une femme aux cheveux noirs et aux yeux bleus, la femme qui m’avait donné l’illusion d’avoir un frère…*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 108
Date d'inscription : 13/12/2014

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Guérison et pousse de plante
Âge: 16 ans
Titre: Volonté du Printemps, rang quatre
avatar
Zalaée Larochelle
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 28 Fév - 14:07

Nora termina sa lecture des documents et l’homme s’agenouilla nous suppliant de l’aider. J’avoue qu’il faisait pitié quand même. Il me suffit de jeter un coup d’œil à ma contraire pour savoir qu’elle n’était pas d’accord avec moi. Non, Pamela a toujours été rancunière et je savais que même le fait que Gullio risquait de perdre sa famille n’estomperait pas son gout de vengeance. Mais à ma grande surprise elle rangea son arme. Je lui fis un sourire, son attitude violente de tout à l’heure avait visiblement changée. Elle fixait désormais Rex, d’un air impassible. Celui-ci me demanda d’attacher Gullio à une chaise. Je m’approchais donc prudemment de l’homme et lui désigna poliment une chaise. Je n’allais tout de même pas le forcer à s’assoir. Gullio hésita mais s’assit rapidement devant l’air convainquant de ma contraire. Je fis pousser des racines autour de lui et bientôt il ne pouvait plus bouger. Nora m’appela à plusieurs reprises avant de perdre connaissance. Avec tous ces évènements j’ai oubliée de la soigner. Nora étant incapable de continuer à prononcer mon nom Rex prit la relève. Rex, J’ai compris tu sais? J’y vais mais je ne peux pas faire des tonnes de choses à la fois. J’avais prononcé ces mots doucement en me précipitant vers Nora. Je plaçais mes mains en suspension au-dessus de mon amie, bientôt elle reprit conscience et je lui dis doucement pour ne pas la bousculer : Nora je peux te poser une question? Connais-tu Rex? Vous semblez tenir beaucoup l’un à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 77
Date d'inscription : 08/02/2015

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Changement de couleur et poison. Arbalète
Âge: 19 ans
Titre: La volonté de l'automne
avatar
Pamela González
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 28 Fév - 15:42

Nora termina la lecture des documents qui étaient en fait un contrat appartenant à Gullio. Quelle traite! Il avait prévue échanger la volonté et l’humain aux chasseurs contre sa fille et sa femme. Le fait que Zalaée n’était pas comprise dans l’échange m’apaisa suffisamment pour que je range mon arme. Mais je lui refusais tout aide de ma part. Je lui laissais la vie sauve s’était déjà ça. De toute façon je fais partie de la résistance capturer une volonté innocente et la rendre aux chasseurs allait à l’encontre de mes principes. Zalaée qui se tenait à côté de moi, me regarda. Elle avait l’air bouleversée par la détresse de l’homme agenouillé devant nous. La jeune femme aussi me semblait touchée par la pitié que dégageait Gullio. Le jeune homme lui me regardait méfiant, il ne semblait pas m’apprécier. J’haussais les épaules pour adopter le comportement du je m’enfoutisme mais dans le fond ça me dérangeais un peu. J’avais l’impression de jouer à la méchante. J’avoue que le massacre que j’avais précédemment fait m’associait bien à ce rôle. J’ai toujours eu de la difficulté à contrôler ma colère surtout dans des moments comme celui-ci. N’empêche cette fois-ci je m’étais calmée. Rex demanda à ma contraire d’immobiliser notre ennemi sur une chaise. Zalaée désigna à Gullio une chaise avec une gentillesse qui m’exaspérait. L’homme hésita un instant mais je le convaincu seulement en le regardant, de coopérer. Pendant que Zalaée attachait notre ennemi je me retournais vers le jeune humain. Près de lui la volonté appela Zalaée avant de perd conscience. Une fois que l’homme ne put plus bouger la volonté du printemps s’approcha de Nora pour la guérir. Je la regardais faire. Puis ma contraire me surpris en disant a l’intention de la jeune blessée : Nora je peux te poser une question? Connais-tu Rex? Vous semblez tenir beaucoup l’un à l’autre. Cela m’intrigua mais je n’attendis pas la réponse de Nora. J’avais mieux à faire. J’avais décidée de mener ma propre enquête. J’avançais donc calmement vers Gullio, l’air confiante et le sourire aux lèvres. J’aimais bien intimider mes ennemis et avec les chasseurs cela arrivait si rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 83
Date d'inscription : 09/01/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Brume / Dagues
Âge: 16 ans
Titre: Volonté de la brume, rang 3
avatar
Nora Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 28 Fév - 16:13

Je me réveillais me sentant parfaitement en forme. Je n’avais plus faim. Dès que j’eus ouvris les yeux, Zalaée me bombarda de question. En gros elle voulait savoir si je connaissais Rex depuis longtemps. Je ne savais pas quoi répondre. Je l’a remerciais donc de m’avoir guéri. Avant qu’elle ne puisse ouvrir la bouche, j’aperçus une crinière noire s’approcher de mon bourreau. Aussitôt, je me mis à gigoter pour sortir de l’emprise des bras de Rex. Je me mis à courir vers la jeune femme et me plaça devant elle de manière à lui bloquer la route. Je lui expliquai que c’était mon prisonnier et que c’était à moi de lui soutirer des informations. Il avait peut-être fait ça pour sauver ma famille, mais il avait voulu nous donnés à des monstres. Je voulais lui faire payer. Par la suite, je lui demandais son nom, mais je n’eus pas le temps d’attendre la réponse. L’homme derrière moi commença à rire. Qu’est-ce qu’il lui prenait? Je me détournais pour le regarder. Il pleurait de rire, il paraissait fou. Rex arriva derrière moi, je pouvais sentir la chaleur émaner de lui. Cela me donna assez de force pour prendre mes dagues que j’avais encore heureusement et les enfoncer dans les mains puis dans la chaise. Gullio cria de souffrance. Je ne souriais pas, mon visage était dur comme la pierre, je voulais lui faire payer… Mon regard pénétrant observait son visage se tordre de douleur. Je n’avais pas encore lâché mes dagues quand Rex me toucha l’épaule pour me tourner vers lui. Il semblait calme, mais malade. Comment fessait-il pour encore tenir debout? Sans dire un mot, il me prit la main et m’amena vers Zalaée. Il demanda à Zalaée de m’amener dehors prendre l’air et si possible ramener à manger. Je me sentis coupable, j’avais pensé premièrement à la vengeance comme d’habitude…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t27-brume-la-vengeresse
Messages : 62
Date d'inscription : 05/02/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Pouvoirs et/ou armes: Contrôle des âmes / Épée lourde
Âge: 19 ans
Titre: Dieu des âmes
avatar
Rex Ora
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    Sam 28 Fév - 17:40

Nora appela péniblement Zalaée avant de retomber dans le coma. Suite à cela j’appelai Zalaée. Celle-ci guérissa aussitôt Nora. Quand ma sœur de ma famille d’adoption ouvrit les yeux, Zalaée lui posa plein de question sur moi et elle. Ne pouvais-t-elle pas la laisser tranquille? Elle venait de se réveiller. Pourquoi ne posait-elle pas ces questions à moi? Nora remercia Zalaée puis avec un élan d’énergie qui me surprena elle se mit à courir vers la jeune femme aux yeux bleus. Nora lui bloqua la route et se mit à lui expliquer ses intentions. Je ne pus pas me concentrer sur leurs conversations, puisque Zalaée s’approcha de moi la main en l’air. Je reculais aussitôt. Elle me demanda de me détendre, qu’elle voulait seulement me guérir à mon tour. Son intention était bonne, mais je ne voulais pas qu’elle essaye de me guérir. J’étais un ancien dieu, je ne savais pas ce qu’il allait se passer si elle fessait ça. Je ne voulais pas prendre de risque. Je lui répondis donc que je me sentais très bien, qu’elle n’avait pas besoin d’utiliser son énergie pour me guérir. Elle ne semblait pas convaincu, mais avant qu’elle ne puisse me répondre, J’entendis rire, l’homme était plus précisément entrain de pleurer de rire. Qu’est-ce que les filles lui avait fait? Avait-elle fait quelque chose? Cet homme était complétement cinglé. Je m’avançais vers Nora. Celle-ci pris ses deux dagues et les enfonça dans les mains de l’homme. Gullio cria jusqu’à s’en exploser les poumons. Il était faible, il ne s’était surement jamais fait attaqué de cette manière. Nora ne bougeait plus d’un pouce comme en transe. À quoi pensait-elle? Je lui touchais l’épaule, cela sembla la sortir de ses pensées. Je lui pris la main et l’amena à Zalaée. Elle devait se changer les idées et manger. Moi aussi j’avais faim. Je demandais donc à Zalaée de s’occuper de Nora. Nora semblait triste. Je ne voulais pas la laisser seule, mais elle semblait en forme et elle n’était pas seule. Si je restais encore avec elle, Zalaée se poserait encore plus de questions et nous n’avions pas besoin de cela pour l’instant. J’avais peur de ce que Nora pourrait répondre… Au moins maintenant elle ne me regardait plus comme un gosse de trois ans… Je voulais rester avec la nouvelle dans ce tunnel souterrain, je ne lui fessais pas encore confiance. Elle m’avait pointé son arme dessus la première fois qu’elle m’avait vue. J’étais méfiant, mais d’un autre côté je voulais lui laissé sa chance. Elle n’avait pas essayé de nous tuer, c’était déjà un début… Quand Nora et Zalaée sortirent dehors, je me mis à marcher vers le mur. Je mis y accotais, toujours debout, les bras croisés, une jambe plié à 45 degré, le genou pointant le mur dans face. Je me tournais mon regard vers la nouvelle et lui demanda ce qu’elle avait en tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://volonte.forum-canada.com/t37-dieu-des-ames-le-traqueur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Si, marchant dans la forêt, tu rencontres deux fois le même arbre, c'est que tu es perdu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Faith ✝ "Si j’avais un pistolet et deux balles dedans, avec toi, Hitler et Ben Laden dans une pièce, je te tirerais deux fois dessus."
» Dans la forêt de la nuit
» Le destin frappe toujours deux fois. [Pv Romy] -Terminé-
» La foudre frappe toujours deux fois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chroniques des Volontés :: Somnia Libertas :: Forêt Hantée-